Home Entreprise Se faire recruter dans une entreprise : Nos conseils pratiques !

Se faire recruter dans une entreprise : Nos conseils pratiques !

by Kévin

Aujourd’hui, avec l’évolution de la démographie, le marché de l’emploi pose un véritable problème. Le diplôme et les compétences théoriques seuls ne suffisent plus. Ceci, à cause du grand nombre de candidats qui postulent pour un même poste. Pour se faire une place dans une entreprise durant un recrutement, il faut rajouter à son diplôme et à ses compétences de nombreux autres atouts. Découvrez dans cet article quelques conseils pratiques qui vous aideront à vous faire recruter dans une entreprise.

Lancez-vous dans le processus avec l’idée d’un concours

Pour soumettre votre candidature à un poste lors d’un recrutement, vous devez garder à l’esprit que vous postulez à un concours. En effet, l’entreprise qui recrute s’exige une certaine rigueur, une grille bien définie pour évaluer chaque profil et dénicher le candidat qui répond le mieux aux attentes du poste. Les qualifications seules ne suffisent donc pas. Ainsi, pour démarrer le processus de recrutement, vous allez devoir vous donner l’élan d’un combattant. Vous pouvez bien être convaincant théoriquement et rester sans nouvelle après un entretien d’embauche.

Votre première attitude pour vous faire recruter dans une entreprise est de garder à l’esprit que vous devriez être le meilleur de tous.

Présenter un CV qui met en valeur votre savoir-faire

Le curriculum vitae est la pièce maîtresse pour accéder à l’étape d’entretien d’embauche. À la clôture du dépôt des dossiers, un comité d’experts siège pour éplucher le parcours académique et professionnel ainsi que les atouts de chacun des candidats. Ainsi, pour garantir votre passage à cette phase, vous devrez présenter un CV accrocheur. Il faut surtout faire attention à ne pas gonfler ce document d’informations mensongères, car le recruteur peut mener des enquêtes auprès de vos anciens employeurs ou lieux de formation.

Généralement, les CV présentés lors d’un recrutement pour un même poste ont presque des ressemblances. Ce qui peut donner au recruteur une impression de « déjà vu ». Pour contourner ce piège, vous pouvez personnaliser votre CV. N’oubliez surtout par que le recrutement vise à sélectionner le meilleur profil.

Rédiger une lettre de motivation qui capte l’attention du lecteur

Durant tout le processus de recrutement, le verbe a une importance capitale. Et vous devriez l’utiliser en votre avantage. Pour rédiger votre lettre de motivation par exemple, il faudra prêter attention aux mots que vous employez. Donnez de la force à vos phrases en vous assurant que chacune d’elle a une importance au lecteur. Sublimez votre style de rédaction, car un texte bien écrit est susceptible de susciter des émotions chez le lecteur. Toutefois, vous devriez éviter les longs discours ronflants qui n’apportent aucune plus-value à votre dossier. Et surtout, mettez-vous en valeur dans la lettre : vos motivations, votre prétention salariale, vos compétences, vos expériences antérieures, etc. Pour faire plus d’effet sur le lecteur, vous pouvez ancrer vos motivations dans la culture, les valeurs et la vision de l’entreprise.

Préparer par avance votre entretien d’embauche

Les candidats qui ont franchi la phase de présélection sont généralement conviés à un entretien d’embauche. C’est d’ailleurs le tournant décisif du processus de recrutement. Puisque, après cette phase, le recruteur donne sa décision finale. 

Dès que vous êtes contacté pour passer l’entretien d’embauche, vous devriez commencer à vous préparer. Dans la perspective de préparation de votre entretien d’embauche :

Vous devriez vous cultiver sur l’entreprise

« Que savez-vous de notre entreprise ? » est une question très courante durant les entretiens d’embauche. C’est d’ailleurs très souvent l’une des premières questions à la suite des présentations. Ainsi, dès que vous êtes convié à un entretien d’embauche, vous devriez commencer à mener des recherches sur l’entreprise.

Vous devriez vous exercer à votre propre présentation

Puisque c’est vous qui êtes le candidat, les premières questions de l’entretien d’embauche tourneront autour de votre personne. Vous serez appelé à vous présenter en peu de mots. Votre présentation doit être en harmonie avec votre CV ainsi que la description de vous que vous avez donnée dans la lettre de motivation. Car, vous aurez des questions du genre :

  • « Parlez-nous de vous ! » ;
  • « Pourquoi postulez-vous à ce poste chez nous ? » ;
  • « Quelles sont vos motivations pour ce poste ? ». 

N’oubliez pas que l’entretien d’embauche est une épreuve cruciale et qu’il est noté. Vous devriez par ailleurs être convaincant, concis et éloquent pour espérer gagner des points sur vos challengers.  

Vous devriez travailler votre corps pour améliorer vos attitudes

Votre présentation physique est aussi notée. Pour vous faire recruter, vous ne devriez pas vous présenter en retard à l’entretien d’embauche. Aussi, votre style vestimentaire doit être en accord avec la profession dans laquelle vous espérez décrocher un poste. Vous devez également contrôler vos gestes, vos émotions. Ne laissez pas le stress transparaître dans vos propos.

Vous devez maîtriser le vocabulaire de votre profession

Si vous êtes sans emploi depuis un bon moment, il est possible que vous perdiez la main sur certaines notions de votre profession. Pour vous rafraîchir la mémoire, n’hésitez pas à reprendre le lexique de votre métier. Ainsi, vous resterez professionnel dans vos réponses.

Il faut préciser que l’entretien d’embauche peut se dérouler en deux étapes. La première se fait généralement entre le candidat et le responsable des ressources humaines de l’entreprise. La deuxième se fait directement avec le recruteur lui-même. Il existe de nombreux guides en ligne et même en librairie qui informent sur les conduites à tenir pour passer avec brio son entretien d’embauche. Vous pouvez vous en procurer pour plus vous cultiver à cet effet.

Garder l’écoute après l’entretien d’embauche

Le processus de recrutement ne se termine pas à l’entretien d’embauche. Toutefois, l’implication des candidats prend fin à cette étape. Le recruteur décide alors de qui recruter pour occuper le poste. Vous devriez donc espérer que l’appel ou le courrier vous notifient que vous avez été retenu. Si vous ne recevez aucun retour de l’employeur dans un certain délai, cela pourrait traduire plusieurs choses. Entre autres, il pourrait s’agir de :

Refus de votre candidature

Lorsqu’un long silence suit votre entretien d’embauche, vous vous dites sans doute que votre candidature n’a pas été retenue. Évidemment qu’il peut s’agir d’un refus de vous accorder le poste visé. Et cela probablement parce que le recruteur a jugé votre profil moins favorable à celui d’un autre candidat.

Mais cela ne signifie pas que vous n’êtes pas qualifié pour la mission. Vous n’avez donc pas à vous en vouloir pour votre prestation durant l’entretien d’embauche.

Un oubli ou un débordement professionnel

Même si cette possibilité vous paraît irréelle, c’est une réalité professionnelle. En effet, vous pouvez bien répondre à tous les critères pour occuper le poste. Mais les obligations professionnelles ont fait oublier à votre recruteur de vous rappeler. C’est un cas souvent rare, car c’est généralement le département RH qui s’occupe de rappeler les candidats retenus. C’est donc dans les TPE et les PME dans lesquelles les responsabilités sont encore combinées que ce défaut survient.

Toutefois, il peut aussi se poser ce même problème dans une grande entreprise. Mais souvent, il ne s’agit pas dans ce cas d’un oubli, mais d’un manque de temps. Car, il peut arriver que d’autres dossiers soient plus prioritaires que le recrutement. Dès que la priorité est réglée, vous recevrez la notification vous informant que vous avez été retenu pour le poste. 

Ainsi, le long silence qui suit parfois votre entretien d’embauche peut être temporaire. Pour savoir si c’est ce cas après votre entretien, vous devrez suivre de près l’actualité de l’entreprise. Généralement, les entreprises annoncent via différents canaux de communication leurs nouvelles recrues. Dès qu’aucune nouvelle recrue n’est annoncée au poste, gardez donc espoir pour une période raisonnable de deux mois.

D’un recrutement à la longue

Certaines entreprises émettent des offres de recrutement sans aucun poste vacant. Et cela, parce qu’elles espèrent recruter à la longue. Peut-être que le poste indiqué dans l’appel à candidatures se libérera dans quelques mois. Vous n’aurez donc pas de retour avant l’approche de la période à laquelle le poste sera vacant. Ne vous étonnez donc pas, si des mois, peut-être même un ou deux ans après votre entretien d’embauche, vous recevez un appel vous informant que vous avez été retenu pour le poste.

D’un simple screening

C’est un fait courant qu’un recruteur appelle des candidats et les auditionne par appels téléphoniques. Généralement, le temps de cet entretien d’embauche varie entre 15 et 20 minutes. Ce n’est pas véritablement un entretien d’embauche. Son objectif reste d’appréhender le marché ainsi que le positionnement des candidats. Cette simulation d’entretien d’embauche vise à vérifier deux points essentiels : la rémunération et une compétence clé.

Dans le cas d’un screening, vous n’avez pas souvent un retour du recruteur. Parce qu’en réalité, il n’existe pas un poste réel. Ce n’est qu’une collecte d’informations. Toutefois, il peut arriver que vous soyez rappelé s’il existait vraiment un poste à occuper.

Faut-il relancer le recruteur en cas de silence après l’entretien d’embauche ?

Il est bien possible de relancer le recruteur quand un long silence suit votre entretien d’embauche. Mais il faut une conduite requise, car la relance peut bien compromettre vos chances d’être retenu. Il existe des attitudes à adopter pour relancer un recruteur. Avant de relancer votre recruteur, rassurez-vous d’avoir pris toutes les dispositions nécessaires.

related posts