Home Entreprise Parking au travail : quand le télétravail et le covoiturage changent la donne !

Parking au travail : quand le télétravail et le covoiturage changent la donne !

by Kévin

Aller au travail en voiture, c’est encore indispensable dans beaucoup d’endroits. On s’en rend d’ailleurs compte quand on traverse une pénurie d’essence !  Lorsqu’on se déplace en voiture, notamment dans les grandes villes, la question de la place de parking demeure toutefois un véritable problème. Prévoir les flux de voitures et les capacités du parking demeure par ailleurs un sujet pour les services généraux. C’est dans l’optique de gérer ce problème d’apparence triviale, mais à fort impact économique et social, que la société Sharvy s’est créée et prospère depuis 5 ans sur un marché en développement avec des perspectives solides. Son succès d’entreprise se confirme et elle vient même d’annoncer un déménagement dans des locaux plus vastes dans la région de Montpellier.

Des déplacements et des usages en pleine révolution


Le problème qu’elle résout avec son appli digitale, n’est simple qu’en apparence. Si encore, avec 100 salariés, on avait à disposition 100 places de parking. Pas besoin d’optimisation ! Mais ce n’est pas le cas, d’abord parce que les immeubles ne sont pas prévus pour, et aussi parce que cela coûte cher de louer des m2. Et en réalité, on n’a jamais eu besoin de 100 places d’ailleurs, car tout le monde n’est pas présent sur site en même temps. Certains sont en congé, en RTT, en maladie, en rendez-vous extérieur, en formation…

En plus, comme aujourd’hui les pratiques de déplacement sont en pleine révolution, le télétravail, le covoiturage, le coût des carburants, le report sur des déplacements doux ainsi que les comportements sont de plus en plus individualisés. Pour les services généraux, cela demeure un vrai casse-tête ! Le sujet se résume à répondre à la question : combien de places seront demandées aujourd’hui, ce matin, cet après-midi ? En deça d’un certain niveau de remplissage, le parking semble vide et cela ressemble à une gabegie budgétaire. Au-delà, on est dans le trop plein et les salariés sont dépités de ne pas pouvoir poser leur véhicule sans souci.

Une question d’algorithme pour l’appli Sharvy

La vocation de Sharvy est d’accompagner d’abord les organisations dans l’optimisation de leurs parkings. En fait, plus largement, dans un mouvement de transformation global, de nouvelles expériences de travail (mobilité multimodale, flex office), avec des pratiques vertueuses (partage des postes de travail, covoiturage) qui dessinent l’entreprise du futur. Des tendances qui affectent non seulement les sièges des grands groupes adeptes des politiques de QVT, mais aussi des petites PME ou des établissements, des filiales. L’application est personnalisable, rapide à installer et facile à utiliser. Elle ne coûte que quelques euros aux organisations par collaborateur, et permet en revanche d’envisager, au-delà des aspects de praticité, un ROI plus précis que la base de la réduction des places de parkings louées.

Ainsi, elle répond à un besoin universel tant qu’on aura encore besoin de se déplacer en voiture pour le travail : avoir une place dans le parking de son entreprise, plutôt que de se rabattre sur un parking extérieur. Dans tous les autres cas, soit l’entreprise aura prévu un parking additionnel qui plombe ses comptes, soit elle laisse ses collaborateurs se débrouiller, avec un coût non moins réel sur la qualité de vie au travail… Les chiffres dans le premier cas sont assez parlants. Selon les enquêtes réalisées et les grilles tarifaires exposées par les grands opérateurs, le prix d’une place de parking publique est très variable, mais on frôlerait les 215 euros par mois dans certains arrondissements à Paris. Ce prix varie généralement entre 50 et 150 euros selon les villes en France. On vous laisse faire le calcul pour un établissement qui aurait besoin de 50 places additionnelles… Et, si les collaborateurs, à défaut, peuvent se rabattre sur le stationnement sur voirie, le prix, les potentielles  amendes en cas de dépassement, et surtout le temps perdu. Un automobiliste peut perdre jusqu’à 30 minutes par jour et beaucoup de son self contrôle, pour se garer plus … ou moins près de son lieu d’arrivée.

Faciliter le parking, c’est la killer application qu’on n’a pas vu venir !

L’application digitale Sharvy est utilisée par 50 000 salariés depuis quelques années. Parmi ces derniers, on compte des centaines d’organisations, petites et grandes, publiques et privées, en France et en Europe. L’outil sur smartphone et web, permet de réserver facilement un bureau, une place de parking et de cantine. Quand on est adepte de Uber, du ecommerce, ou autres facilitateurs de la vie quotidienne, on s’y fait très vite ! Le bénéfice attendu est très bien compris.

Sharvy, une appli à suivre …

related posts