Home Banque Ouvrir un compte en suisse en étant français

Ouvrir un compte en suisse en étant français

by Kévin

Les banques suisses sont autant représentatives du pays que les Alpes et les montres de luxe. Avec une réputation aussi soignée, l’ouverture d’un compte en suisse en étant français peut sembler compliquée, ce qui n’est pourtant pas le cas. Pour la simple raison, l’ouverture dudit compte peut désormais se faire de manière très simple. À travers ce guide accessible de tous, découvrez tout ce qu’il faut savoir à propos de l’ouverture d’un compte bancaire en suisse.

Est-il possible d’avoir un compte en Suisse ?

Cette question est celle que se posent bon nombre de français surtout. À l’interrogation, sachez désormais qu’il est bien possible d’ouvrir un compte en suisse à distance. Que vous soyez donc français ou non, il n’y a aucune barrière à cela. Ce sont juste les documents nécessaires qu’il vous sera demandé d’envoyer par la poste.

Dans le même ordre d’idées, il faut préciser que certaines banques peuvent vous autoriser à ouvrir un compte par le biais d’un représentant, et c’est donc à ce dernier de fournir la documentation nécessaire en votre nom. Si donc cette procédure semble plus simple pour vous, vérifiez en amont la méthode offerte par la banque de votre choix.

En réalité, même si le moyen le plus simple est d’ouvrir un compte de ses propres soins, prévoir cela en amont de votre déménagement peut s’avérer légitime. Ipso facto, les banques peuvent se retenir d’ouvrir un compte sans adresse permanente.

En outre, lorsque vous arrivez à opérer le choix de la banque de votre convenance, exigez un dossier d’inscription qui met en lumière tout le processus pour l’ouverture d’un compte ou demandez des conseils pour choisir une banque. Ce dossier indiquera en effet tous les documents nécessaires à l’ouverture, et surtout comment le faire à distance.

Un compte bancaire ne peut dès lors devenir actif qu’après les 02 à 04 semaines qui suivent la demande, et les cartes n’arriveront bien qu’après.

Comment ouvrir un compte en Suisse quand on est français ?

Pour ouvrir un compte en suisse lorsque vous êtes français, préparez-vous à ce que l’on vous demande nécessairement une panoplie de documents. Bien que la confidentialité du titulaire du compte soit chose requise, les banques ont l’obligation de veiller à ce que les comptes dont elles ont la charge ne servent en aucun cas à des fins inappropriées.

Pour ce faire, afin que les documents fournis lors de l’ouverture d’un nouveau compte soient authentifiés, il faut que le titulaire se rende en personne en agence, ou alors fournisse des copies notariées des documents en question.

Bien que les agences des banques suisses ne soient pas souvent en dehors du territoire suisse, certaines d’entre elles ont quand même des partenariats avec d’autres institutions bancaires. C’est dire que grâce à ces derniers, vous avez la possibilité d’apporter vos documents pour les authentifier à ces antennes si une « agence partenaire » se trouve à proximité de chez vous.

Quelle condition pour ouvrir un compte en Suisse ?

Les banques suisses accueillent généralement et très chaleureusement les résidents étrangers. Grâce toujours à ces dernières, vous avez la possibilité d’ouvrir des comptes libellés en différentes devises, et donc non pas exclusivement en franc suisse.

Il faut toutefois noter que les banques suisses exigent dans la plupart des cas un dépôt initial pour l’ouverture d’un compte, et un solde minimum permanent. Chaque banque ayant ses exigences, il serait donc préférable d’en trouver une qui corresponde mieux à vos attentes.

Pour ce qui est des documents exigés pour l’ouverture d’un compte, ils peuvent varier d’une banque à l’autre. Il convient de noter que tout dépend également du type de compte visé. Cela dit, pour les documents en question, il faut retenir :

  • une preuve d’identité (une carte d’identité nationale ou un passeport, par exemple) ;
  • un justificatif de domicile (des factures de gaz, d’électricité, d’internet, etc.) ;
  • des relevés bancaires ou autres documents officiels qui ne datent pas de plus de 3 mois ;
  • un justificatif de revenus, à défaut d’une preuve d’emploi.

En outre, il convient de préciser que les banques vérifieront l’origine des fonds déposés. Surtout, les citoyens de certains pays devront prouver par signature qu’ils informeront les autorités fiscales de leur pays d’origine de leurs activités bancaires à l’étranger.

related posts