Home Finance Comment financer l’achat d’un monte-escalier ?

Comment financer l’achat d’un monte-escalier ?

by Kévin

De plus en plus de personnes à mobilité réduite optent pour l’installation d’un monte-escalier avec le maintien à domicile comme principal objectif. Moderne et performant, cet équipement est conçu pour s’adapter à la majorité des escaliers. Cependant, sa pose a un coût qui se situe généralement entre 3 000 et 10 000 euros. Ce montant étant de toute évidence assez élevé, nombreux sont ceux qui ont du mal à se procurer le dispositif. Afin de leur venir en aide, diverses solutions de financement sont désormais disponibles. À travers cet article, vous pourrez en découvrir quelques-unes.

Contracter un prêt bancaire

L’installation d’un monte-escalier est un investissement assez onéreux, mais utile pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. Son coût est encore plus élevé lorsqu’on fait le choix d’un modèle haut de gamme. Pour financer un tel achat, vous pouvez contracter un prêt auprès de votre banque. Comme il est alloué à des travaux, il s’agit donc de crédit affecté. Il est conseillé de réaliser une simulation pour avoir plus de chances de profiter de conditions attractives. Pour cela, commencez par vous renseigner sur le prix du modèle de monte-escalier que vous désirez acheter en consultant les catalogues des fabricants. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien afin de lire la suite.

Bénéficier de mesures fiscales

Le coût d’un monte-escalier d’occasion est bien plus abordable que celui d’un modèle neuf. Pour autant, le prix de cet équipement n’est pas donné. Pour faire baisser la facture, vous pouvez bénéficier de mesures fiscales conçues pour favoriser le maintien des personnes âgées ou handicapées dans leur logement. La première solution est le crédit d’impôt de 25 % du montant total de vos dépenses. La deuxième est la TVA réduite de 5,5 % au lieu de 20 %. Pour bénéficier de ces plans d’aide, il faut remplir certaines conditions.

Solliciter l’aide « Habiter Facile »

L’ANAH ou Agence nationale de l’habitat octroie des aides pour l’aménagement, la rénovation et la mise aux normes des logements. Le dispositif « Habiter Facile » représente une solution pour financer un tel projet. Cette aide qui est destinée aux personnes à mobilité réduite est soumise à des conditions de ressources. Pour les ménages modestes, elle est de 35 % du montant des travaux hors taxe. Pour les ménages très modestes, elle atteint les 50 %. Les plafonds sont respectivement de 7 000 euros et de 10 000 euros.

Profiter des aides complémentaires

Les aides complémentaires sont des subventions ponctuelles qui permettront de réduire le coût de l’installation d’un monte-escalier. Pour optimiser votre financement, vous devez au préalable vous renseigner sur les conditions et les montants. Par exemple, l’aide personnalisée d’autonomie est accordée aux personnes âgées de plus de 60 ans souffrant de problèmes de perte de mobilité pour financer les travaux d’amélioration de leur logement. Des aides ciblées et cumulables sont aussi disponibles. Vous pouvez vous adresser à l’agence départementale pour l’information sur le logement.

related posts