Home Entreprise Épargne salariale : Avantages pour les salariés et les entreprises

Épargne salariale : Avantages pour les salariés et les entreprises

by Kévin

Aussi bien pour les entreprises que pour les salariés, l’épargne salariale est un dispositif qui présente un réel intérêt. Si vous êtes un dirigeant de TPE/PME et que vous tenez à avoir une idée exacte du réel intérêt d’une telle solution, alors vous êtes au bon endroit. Outre la définition du terme « épargne salariale », vous trouverez aussi dans ce billet, des informations relatives aux avantages qu’elle offre à la fois aux salariés et aux entreprises. Voici le point sur la question

Épargne salariale : qu’est-ce que c’est ?

Comme le laisse supposer son nom, l’épargne salariale est en fait une épargne que les employés d’une entreprise peuvent se constituer au sein de cette dernière. Pour mieux comprendre les atouts liés à l’épargne salariale, il suffira de vous rendre sur ce site. Ce dispositif s’appuie principalement sur les mécanismes de participation et d’intéressement qui ont progressivement été mis en place par la loi.

La participation

La participation offre la possibilité aux salariés de pouvoir être associés aux résultats de la structure qui les emploie. Ils peuvent de ce fait obtenir une partie du bénéfice réalisé. L’épargne salariale est par ailleurs facultative lorsqu’il s’agit d’entreprises qui comptent moins d’une cinquantaine d’employés. En revanche, dès que le seuil de 50 employés est franchi,la participation devient obligatoire.

L’intéressement

Avant tout, il faut souligner qu’il est facultatif et qu’il offre à toute structure qui le souhaite, la possibilité de réaliser des versements aux employés. Lesdits versements s’effectuent suivant les performances financières ou économiques (productivité, chiffres d’affaires ou bénéfices) réalisées durant une période donnée. L’intéressement est donc aléatoire, et l’employé peut s’il le souhaite, décider de le toucher. Dans le cas où cette option ne lui convient pas, il peut aussi décider de procéder au placement de la somme obtenue sur plan d’épargne salariale. Il pourra ainsi se constituer un capital et profiter des atouts multiples liés à son choix.

Il existe deux différents types d’épargne salariale :

  • Les Plans d’Épargne d’Entreprise (PEE) : ici, les montants que l’on épargne doivent rester investis durant une période d’au moins 5 ans.
  • Les Plans d’Épargne pour la Retraite Collectifs (PER collectif) : dans le présent cas, on bloque l’ensemble des fonds jusqu’au départ à la retraite du salarié.

En France, on estime en outre à environ 11 millions, le nombre de personnes qui bénéficient de l’épargne salariale. Presque tout le monde peut y avoir accès, notamment ceux qui travaillent dans le secteur privé, y compris les associations.

Quels avantages pour l’entreprise ?


Pour les entreprises qui décident de la mettre en œuvre au sein de leur structure, l’épargne salariale demeure un important outil grâce auquel ils peuvent réaliser plus aisément divers objectifs. Puisqu’elle n’est pas obligatoire pour les entreprises ayant moins de 50 employés, il importe de s’appesantir sur les atouts qu’elle peut présenter. Au nombre des avantages indéniables de ce dispositif, nous pouvons évoquer :

  • Le fait qu’elle demeure un véritable instrument de motivation du personnel. L’épargne salariale peut même dans certains cas contribuer à fidéliser certains salariés.
  • Bien qu’elle ne puisse pas être considérée comme une augmentation du salaire, elle permet quand même de faire évoluer la rémunération globale.
  • Les avantages sociaux et fiscaux qu’offrent ce dispositif à l’entreprise, constituent eux aussi des atouts non négligeables.
  • Grâce à la loi Pacte, le taux de forfait social (qui est de 20 %) est supprimé pour les entreprises qui comptent mois de 50 employés sur les sommes issues de l’intéressement et de la participation.

Quel est en revanche son intérêt pour les salariés ?

Intérêt pour le salarié

Pour l’employé, l’épargne salariale présente deux avantages principaux à savoir :

  • L’abondement par l’employeur,
  • La fiscalité plus douce.

En ce qui concerne l’abondement, l’entreprise peut prendre la décision d’ajouter aux versements des salariés, une contribution additionnelle. Cette dernière s’ajoute à leurs efforts d’épargne. Soulignons toutefois que l’abondement est plafonné et qu’il ne peut pas être modulé de façon individuelle pour chaque employé.

La fiscalité est de son côté plus favorable au salarié. Ainsi, les primes d’intéressement, l’abondement ou la participation sont exonérés de charges sociales (hors CSG-CRDS). Par ailleurs, si le salarié décide de placer ses primes d’intéressement et de participation sur un plan d’épargne salariale, elles sont également exonérées d’impôt sur le revenu.

Au final, l’épargne salariale peut être considérée comme étant une excellente solution pour un employé qui souhaite se constituer un capital ou une épargne. De leur côté, les dirigeants d’entreprise peuvent s’en servir pour motiver leur personnel et les fidéliser. Il s’agit donc là d’un dispositif qui présente pour les deux parties, un réel intérêt.

related posts