Home Finance Épargne et fiscalité : Toute l’actualité !

Épargne et fiscalité : Toute l’actualité !

by Kévin

Pour économiser de l’argent ou préparer sa retraite, l’épargne demeure l’une des meilleures solutions. Cependant, les produits d’épargne ne sont pas soumis au même régime fiscal. Ce facteur peut fortement impacter le rendement économique d’un placement ou occulter son aspect financier. Pour cela, vous devez vous renseigner sur les dispositifs qui s’appliquent à votre plan d’épargne avant d’y souscrire. Retrouvez donc dans cet article quelques informations utiles à ce sujet.

Pourquoi opter pour des produits d’épargne non fiscalisés ?


Pour mieux économiser vos revenus, vous pouvez choisir entre une épargne non règlementée et un produit défiscalisé. L’inconvénient du premier réside dans la lourdeur de l’imposition qui influence immédiatement vos avantages. Nous vous présentons les meilleurs atouts ici.

Bénéficier des meilleurs taux du marché

Avec des placements non fiscalisés, vous gagnerez des rendements beaucoup plus intéressants. Dans cette optique, l’entreprise PSA Banque France propose justement une solution d’épargne Distingo qui ne manquera pas de vous intéresser. Cette banque en ligne offre en effet les taux les plus performants du marché français selon les dispositifs ci-dessous :

  • 0,5 % de taux annuels bruts pour le Livret d’épargne Distingo par PSA Banque ;
  • 0,8 % de taux pouvant atteindre une durée de trois ans pour Compte À Terme (CAT) Distingo par PSA Banque.

Avec ces différentes propositions, vous pouvez mieux fructifier vos revenus, pour investir ou gérer les imprévus. La banque vous garantit également une épargne 100% digitale, sécurisée et gratuite.

Bien gérer les imprévus

L’épargne sert généralement à parer aux imprévus et à réaliser des objectifs de vie importants. Ainsi, en situation de crise ou de maladie, chaque citoyen devrait pouvoir puiser dans ses économies pour s’en sortir. Lorsque vous optez pour des plans d’épargne non fiscalisés, vous garantissez votre survie face aux difficultés qui exigent des dépenses. Vous devez donc diriger vos choix vers des produits qui promettent un rendement intéressant. N’hésitez pas à consulter votre gestionnaire afin de choisir un plan d’épargne sans risque et avantageux.

Valoriser ses revenus

L’épargne représente en général la somme mise de côté après déductions des charges fixes et variables. Plus votre produit d’épargne devient rentable et plus vous donnez de la valeur à vos revenus. Opter pour des solutions d’épargne défiscalisées permet donc d’améliorer votre niveau de vie et d’investir dans d’autres projets. Vous pouvez par exemple acheter une voiture ou construire une maison, tout ceci grâce à une gestion optimisée de vos ressources. De même, vous pouvez choisir un programme d’épargne qui vous permettra d’atteindre beaucoup d’autres objectifs à partir de votre salaire.

Construire son patrimoine

Avec des produits d’épargne avantageux, vous pouvez construire progressivement votre patrimoine. Optez donc pour un programme d’épargne qui correspond à vos objectifs afin de réaliser vos projets. Grâce aux divers taux proposés, vous pouvez rapidement atteindre de gros montants. Si cette épargne représente déjà un patrimoine intéressant, vous pouvez également opter pour des placements qui rapporteront plus de bénéfices. Procédez au besoin à la défiscalisation immobilière, pour embrasser d’autres investissements sans pour autant subir la lourdeur de l’imposition. Cette astuce demeure l’idéale pour préparer votre succession.

Quels sont les meilleurs placements sans risques ?


En général, peu de personnes approuvent la performance des placements sans risques. Comme dans la plupart des business, les meilleurs gains s’accompagnent de grands risques. Cependant, avec quelques solutions d’épargnes efficaces, vous pouvez optimiser vos rendements. Au nombre de ces dernières, nous parlerons ici de quelques plans importants.

Les Livrets d’épargne non fiscalisés

Les livrets d’épargnes représentent de nos jours les placements de disponibilité les plus indiqués. Très sécurisés et sans risques, ils sont notamment dédiés à vos dépenses courantes. On distingue en général les livrets d’épargne suivants : livret A, LDD, LEP. Les livrets A ou LDD proposent un taux de rémunération de 2 % par an. Au regard de la faible rentabilité constatée à court terme, nous vous recommandons d’opter pour un livret boosté. Il propose un taux de 3 % pendant trois mois puis 0,7 % par an.

Par ailleurs, le Livret d’Épargne Populaire représente de nos jours le meilleur livret règlementé. Avec les mêmes qualités que les deux premiers, il offre par contre une rémunération de 4,6 %, deux fois supérieure aux autres. Seul bémol, uniquement les foyers modestes peuvent y souscrire, et sans dépasser le seuil de 20 296 euros par personne. Notez que les livrets présentent de façons communes les avantages intéressants. On peut noter la disponibilité des fonds, l’absence de la fiscalité, l’accessibilité à partir de 30 euros sans oublier le risque zéro.

Les Comptes À Terme CAT

Les Comptes À Terme figurent dans la catégorie des placements à capital garanti. Ils proposent une rémunération majorée, connue d’avance et une durée déterminée. Si vous décidez d’opter pour ce plan d’épargne, vous devez donc immobiliser votre argent pendant un temps défini au préalable. Lorsque vous devez dérobez à cette règle, vous payez une pénalité et vous attendez un délai de quelques jours pour récupérer vos fonds.

L’avantage du CAT se cache en effet dans la durée choisie pour effectuer son épargne. Plus longue elle sera et plus intéressant votre taux sera aussi. Ce plan convient parfaitement à toute personne qui désire garder son argent en lieu sûr pendant une période donnée. Elle pourra ensuite s’en servir à d’autres fins. Les Comptes À Terme proposent un taux boosté, un capital garanti et un plafond plus élevé que les livrets classiques. Par contre, ils requièrent un versement unique à l’ouverture et un délai pour tous les retraits. De même, ils sont soumis à une fiscalité PFU de 30 %.

Le Fonds euros

Le fonds euros demeure le placement sans risque le plus rentable. Elle représente en effet la partie sécurisée de l’assurance-vie ou du plan d’épargne retraite. Ce produit d’épargne offre des avantages fiscaux intéressants depuis de nombreuses années. Néanmoins, son taux s’abaisse considérablement au fil du temps. Sa performance autrefois estimée à 5 % est aujourd’hui de 0 à 2 % par an. Pour pallier à cette diminution de rendement, vous devez privilégier les fonds euros boostés.

De façon plus explicite, certains contrats proposent des bonus de rémunérations en échange d’une certaine proportion investie en fonds d’action. L’importance de cette part conditionne alors la majoration de votre taux. Grâce à ce plan, la banque permet aux épargnants d’obtenir des récompenses sur placements et de se détacher progressivement des fonds euros. De même, ils proposent une rémunération compétitive de leurs fonds euros et adoucissent la chute des rendements du capital garanti.

Quelle fiscalité pour quel produit d’épargne ?


Pour mieux choisir un plan d’épargne, vous devez d’abord maîtriser les options qui se présentent à vous ainsi que les dispositions fiscales appliquées. En effet, les produits d’épargne sont soumis à une fiscalité changeante. Entre les livrets, les actions et les obligations, certains plans subissent une lourde imposition tandis que d’autres bénéficient des niches fiscales. Les différentes catégories d’impôts qui s’appliquent sur les revenus d’épargnes concernent les prélèvements sociaux et forfaitaires.

Les Prélèvements sociaux

Généralement, tous les revenus d’épargne sont soumis à un taux annuel de prélèvements sociaux. Ce dernier s’élève notamment à 17,2 % et s’applique depuis l’année 2018. Néanmoins, quelques produits d’épargne échappent à ce dispositif fiscal. On distingue les livrets A, jaune, bleu, le livret de développement durable et le plan d’épargne populaire (LEP). Ils ne supportent ni les prélèvements sociaux et encore moins les impôts.

Le Prélèvement Forfaitaire Unique

Le PFU concerne notamment les revenus mobiliers et les plus-values de cession de valeurs mobilières. Il s’élève à un taux global de 30 % qui intègre l’impôt proprement dit de 12,8 % et les prélèvements sociaux estimés à 17,2 %. Ce dispositif fiscal supprime ainsi les autres abattements. Le PFU concerne les revenus d’actions, les revenus de placements, les plus-values et les gains réalisés sur un PEA clôturé avant 5 ans. En revanche, il ne s’applique ni aux assurances-vie, ni aux PEA de plus de 5 ans et encore moins à l’épargne salariale.

Le cas des produits d’épargne non règlementés

Les livrets non règlementés présentent des caractéristiques propres à chaque banque avec un taux boosté pour le bonheur des épargnants. Toutefois, ils n’échappent aucunement à l’imposition. L’inconvénient de ces produits d’épargne réside dans la faiblesse de leur performance. Les rendements peu intéressants affectent alors vos gains et par conséquent les plans d’investissements envisagés. Les niches fiscales permettent en effet d’échapper à cette lourdeur afin d’atteindre ses objectifs assez rapidement. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un gestionnaire pour plus d’orientation dans ces cas spécifiques.

Comment choisir les meilleurs placements ?

Pour sélectionner les bons plans d’épargne, la première solution consiste à s’informer sur l’actualité fiscale afin de noter les opportunités disponibles. Parcourez donc les sites spécialisés sur les placements et leurs fiscalités pour savoir clairement de quoi il en retourne. Mais attention, vous devez filtrer les pages sérieuses et fiables dans le but d’obtenir des informations de qualité. Rapprochez-vous ensuite de votre gestionnaire pour plus d’orientation et d’éclaircissement. Disposer d’une base en épargne et fiscalité vous permettra de mieux saisir les propositions que présentera le professionnel.

N’hésitez pas non plus à vous rapprocher de différentes banques pour comparer les taux et mieux vous décider. Pour finir, vérifiez régulièrement les taux et nouvelles dispositions fiscales pour découvrir les possibilités qui s’offrent à vous. Accordez surtout les diverses propositions à vos objectifs afin d’effectuer des choix consciencieux. Prendre des risques oui, mais protéger son investissement demeure la meilleure solution.

related posts