Home Finance Comment gérer une fin de mois difficile ?

Comment gérer une fin de mois difficile ?

by Kévin

Près de la moitié des Français disent vivre des fins de mois difficiles. Selon l’INSEE, 20% d’entre eux ont un reste à vivre insuffisant. Ce que l’on appelle le reste à vivre, c’est la somme d’argent qu’il reste à une personne ou à un foyer une fois que toutes les charges ont été déduites des revenus. Cette somme sert à payer des factures et des courses, bref, toutes les dépenses du quotidien ainsi que les frais occasionnels. Lorsque les fins de mois sont difficiles, quelles sont les solutions envisageables pour affronter les difficultés financières ? 

Les solutions occasionnelles pour affronter une fin de mois difficile

Lorsque vous affrontez occasionnellement une fin de mois difficile, il existe des solutions « coups de pouce ».

Faire une demande d’avance sur salaire

Tous les salariés d’une entreprise peuvent faire la demande d’une avance sur salaire à leur employeur. Il n’y a pas de montant minimum ou maximum, le salarié peut demander la somme qu’il veut. L’employeur peut la refuser, car il ne s’agit pas d’un acompte. Cette avance se verse par chèque ou par virement sur le compte de l’employé et le remboursement se fait en général sous la forme de retenues sur les salaires suivants. C’est une solution occasionnelle.

Obtenir un mini prêt

Certains organismes proposent aujourd’hui des mini crédits personnels pour aider les particuliers à financer de petits projets. Ils peuvent aussi aider à gérer occasionnellement une fin de mois difficile. Ces prêts ne dépassent pas 600 euros en général, contrairement à d’autres crédits à la consommation. Et ils peuvent être remboursés facilement en quelques mensualités seulement. Sur internet, il est très facile d’obtenir ce type de crédit. Il suffit de choisir le montant souhaité et de déterminer le nombre de mensualités de remboursement (jusqu’à six mois en général). C’est une solution à utiliser de manière occasionnelle pour ne pas accumuler les crédits. 

Les solutions durables pour augmenter son reste à vivre ?

Quand vous vous retrouvez régulièrement à découvert en fin de mois, il existe également des solutions. 

Revoir ses postes de dépense

C’est ce qu’on appelle « se serrer la ceinture », mais avant de se priver de choses essentielles il y a beaucoup d’autres choses à faire. Pour commencer, il faut organiser son budget en listant précisément les postes de dépense. Peut-être qu’en annulant quelques abonnements non consommés, en changeant d’opérateur téléphonique ou de FAI ou bien en substituant ses contrats d’assurance, il sera possible d’augmenter significativement votre reste à vivre. Si cela ne s’avère pas suffisant, il est également possible de s’intéresser à ses dépenses occasionnelles. Peut-être qu’en espaçant ses rendez-vous chez le coiffeur ou en limitant le shopping ou les sorties, tout devrait rentrer dans l’ordre.

Faire regrouper ses crédits

Quand on a plusieurs lignes de crédits sur son relevé de compte, il peut être intéressant de faire appel à un organisme de rachat de crédit pour faire regrouper ses prêts. En lissant toutes les mensualités sur une seule échéance et en allongeant éventuellement la durée de remboursement, il est possible de gagner quelques dizaines ou quelques centaines d’euros chaque mois. C’est une bonne solution pour assainir sa trésorerie à long terme.

related posts