Home Entreprise Transmission de son entreprise : Conseils pour la réussir

Transmission de son entreprise : Conseils pour la réussir

by Kévin

Vous avez créé votre propre entreprise pour non seulement vous occuper, mais également en tirer profit et surtout sortir plusieurs personnes de la précarité. Cependant, compte tenu de diverses raisons, vous décidez de transmettre votre société à un repreneur. En revanche, pour la réussite de votre projet, vous devrez vous faire accompagner par un professionnel du domaine. Découvrez ici pourquoi vous devrez confier votre projet à une structure spécialisée dans la transmission d’entreprise.

Quelles sont les raisons qui poussent les commerçants à remettre leur entreprise ?

Aujourd’hui, les annonces de cession d’entreprise ne cessent d’augmenter chaque heure. En effet, il existe une diversité de raisons qui expliquent ce fait, même si, au départ, personne ne crée son entreprise en se mettant à l’idée de la revendre après.

Les raisons économiques

La plus grande motivation qui conduit les détenteurs d’entreprises à vouloir remettre leurs propriétés à un repreneur est le plus souvent liée à l’économie. En effet, certaines sociétés connaissent un développement incroyable juste après quelques années, mais elles commencent à régresser pour des raisons économiques sur le plan mondial. Ainsi, elles font faillite et ne veulent pas tout perdre ou bien désirent solder leurs différents prêts contractés auprès des institutions financières, des fournisseurs, etc.

La fin de carrière

Tout au long de sa vie, le propriétaire de l’entreprise a dû travailler sans relâche avec ses collaborateurs et faire face à de nombreuses situations pour maintenir sa structure parmi l’élite. Puis, étant acculé peut-être par la fatigue et désirant se reposer bien que son entreprise continue à fonctionner normalement, il décide de tout arrêter. Ainsi, il prend la résolution de la céder en toute légitimité pour profiter de sa retraite.

L’envie de passer à autre chose

Certains détenteurs d’entreprise n’ont plus la motivation de continuer à produire la même chose tout le temps. En effet, la monotonie est un phénomène que beaucoup de personnes n’arrivent pas à gérer ; alors, elles se lassent de leur propre entreprise. Ainsi, le désir de passer à autre chose ou de relever d’autres défis commence à les animer. Pour cela, ils finissent par prendre la décision de céder leurs entreprises même si elles sont en plein développement.

La réalisation d’une plus-value financière

Lorsqu’un entrepreneur met en vente son entreprise à l’instant où celle-ci a atteint le sommet de sa rentabilité, alors cela peut lui rapporter une importante plus-value financière. Cette opération représente également une très grande motivation, car la plupart des entreprises ne sont pas à l’abri des menaces de la faillite.

Cependant, lorsqu’un parent laisse la gestion de son commerce à ses fils et qu’il remarque l’existence d’un conflit d’intérêts entre ces derniers, il arrive qu’il prenne la décision de mettre son patrimoine en vente. Cela lui permettra de ne pas faire faillite et peut-être distribuer son avoir équitablement à ses fils pour que chacun aille investir ou créer sa propre entreprise. En revanche, tout dépend du mode de transmission que vous avez choisi.


Comment réussir la transmission de son entreprise ?

Même s’il existe encore d’autres raisons non énumérées ci-dessus, vous devez savoir qu’aujourd’hui le monde des affaires est un domaine complexe. Ainsi, la seule solution qui vous aidera le mieux, même en étant en faillite, n’est rien d’autre que la cession de votre entreprise. Ensuite, puisque dans la vie économique actuelle la cession et le rachat d’une entreprise ou d’un commerce sont devenus un impératif, alors la préservation des intérêts de chaque partie est un enjeu majeur.

En effet, que ce soit pour le vendeur ou l’acheteur, la transmission d’un commerce représente un défi humain et financier. Cette opération peut avoir également un enjeu socio-économique pour la zone concernée.

Cependant, vu les différents enjeux et surtout pour que vendeur et acheteur soient tous satisfaits à la conclusion d’une transmission, il est indispensable que chaque partie soit bien conseillée par des experts en la matière. Ainsi, pour réussir la transmission de votre entreprise afin de bien protéger vos intérêts, vous devez faire appel à un professionnel. C’est une solution qui vous aidera à atteindre vos objectifs.


Quelques conseils pour réussir votre transmission

La plupart des commerçants qui font des annonces pour vendre leur entreprise échouent souvent lorsqu’ils n’anticipent pas leur projet et se préparent mal. En conclusion, ils sont obligés de fermer, car ils ne trouvent pas de preneur. Pour ces raisons, si vous avez en projet de transmettre votre entreprise, alors vous devez anticiper et commencer à chercher votre potentiel preneur. Cependant, certaines étapes sont également nécessaires.

  • Bien se préparer

Vous devez vous mettre dans la peau d’un potentiel vendeur et évaluer les différentes conséquences techniques et individuelles de la cession de votre entreprise. Pour ce faire, en considérant votre projet, vous devez trouver des réponses à toutes vos inquiétudes sur tout ce qui vous stimule à mettre votre entreprise en vente. En effet, cela revient de savoir si vos motivations sont d’ordre financier, psychologique, social, etc. De plus, la conception que vous allez avoir de la transmission de votre entreprise va varier en fonction de ce que vous désirez faire après la vente de cette dernière. Pour cela, seule l’anticipation vous aidera à vous planifier convenablement.

  • Élaborer le diagnostic réel de votre entreprise

Dans la préparation de votre projet, vous devrez effectuer un diagnostic fidèle à l’image de votre entreprise. En vérité, vous devez connaître et étudier les atouts, les désavantages et le profil de fonctionnement de votre entreprise. Pour la réalisation de ce diagnostic, vous pouvez le faire vous-même sur un support formel. En revanche, vous avez également la possibilité de faire appel à un spécialiste pour les questions juridiques, un expert-comptable pour le volet de pièces comptables et un professionnel du domaine pour lever toutes équivoques.

  • Évaluer la valeur de votre projet

Cette étape est très délicate et vous aidera à déterminer la valeur de votre structure et surtout le prix de votre entreprise. En réalité, vous ne devez pas commettre l’erreur de confondre ces deux aspects de votre affaire. La valeur de votre entreprise est le résultat de l’évaluation des caractéristiques matérielles ou immatérielles de cette dernière. Cette valeur se détermine par deux approches que sont l’approche patrimoniale et l’approche dite de rendement. Toutefois, le prix de votre entreprise est celui qui correspond aux différents critères de l’offre et de la demande.

  • Définir le mode de cession

Cette étape est aussi très importante pour réussir votre affaire. En effet, vous avez la possibilité de transmettre votre structure à une personne de votre famille, à un ou des salariés, ou à des tiers. En revanche, quel que soit votre mode de cession, il existe des règles et conditions que vous devez respecter pour réussir au mieux votre projet.

Toutefois, selon les cas, vous devez informer vos différents collaborateurs au plus tard deux mois à l’avance.

  • Trouver votre successeur

Cette démarche est très importante pour la transmission de votre entreprise, car sans un preneur fiable et adapté, vous ne pouvez réussir votre affaire. Pour cela, dans un premier temps, il est indispensable que vous portiez l’information à vos repreneurs potentiels dans une grande confidentialité. Ensuite, vous devez informer vos collaborateurs, vos clients et vos fournisseurs d’une manière très organisée pour éviter qu’ils soient bouleversés.

Cependant, vous avez aussi la possibilité de mandater un spécialiste pour la réalisation des travaux de recherche du repreneur. De plus, vous devez prendre le soin de rédiger une annonce correcte et bien soignée. Cette annonce doit être faite dans le respect de la règlementation et doit surtout être un véritable portrait de votre entreprise dans les moindres détails.

  • Négocier et conclure la vente

Le processus de transmission doit être clôturé par la négociation et la vente de votre entreprise. Toutefois, il ne s’agit pas d’apposer simplement des signatures d’actes de vente, mais cela implique le suivi d’une procédure dotée de nombreuses étapes très délicates. La négociation, la conclusion et la signature définitive sont les grandes lignes de cette démarche.

  • Accompagner le repreneur

À la signature du contrat ou de l’accord, vous devez définir votre mode d’accompagnement. Ainsi, vous avez l’obligation de faire connaître à l’acquéreur tout ce qu’il doit savoir pour la bonne marche de l’entreprise. Par contre, vous n’avez pas le droit de contester, car votre responsabilité est encore engagée pendant un certain moment dans cette période de transmission.

  • Tourner la page

Vous devez trouver la force et une formule pour tourner la page. Cela est une étape très essentielle. Mais, si vous vous êtes fait accompagner personnellement depuis plusieurs années, cela vous sera très facile.

related posts

Leave a Comment