Home Management Recrutement immobilier : Métiers de l’immobilier et conditions pour les exercer

Recrutement immobilier : Métiers de l’immobilier et conditions pour les exercer

by Kévin

Entre le droit, la promotion, la transaction, la gestion et l’investissement, les métiers de l’immobilier sont aussi nombreux que variés. En France, ce secteur occupe le sixième rang en matière de recrutement national. Les jeunes diplômés ayant entre un bac + 2 et un bac + 5 peuvent facilement se trouver une place dans le domaine. En réalité, les recruteurs apprécient notamment l’alternance. Un jeune motivé peut donc vite signer un contrat d’apprentissage ou encore de professionnalisation dans une agence. Découvrez dans ce guide un panorama des métiers les plus en vogue dans l’immobilier et les conditions pour les exercer.

Les métiers liés à la promotion immobilière

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le secteur de l’immobilier est assez vaste. Il offre une large perspective en matière de carrière. La commercialisation immobilière est par exemple un domaine qui regroupe de nombreux métiers faciles d’accès. Le Figaro présente d’ailleurs une analyse pertinente sur les intentions actuelles de recrutement dans le secteur de l’immobilier.

Le promoteur immobilier

Encore appelé monteur d’affaires immobilières, le promoteur immobilier est un agent important sur le marché de l’immobilier.

Sa principale fonction consiste à proposer des espaces à construire ou déjà construits pour la vente ou la location. Il recherche dans un premier temps des terrains viabilisés ou vagues. Il les achète en passant des marchés avec les entreprises. Le promoteur immobilier s’occupe concrètement du suivi technique, financier et administratif de l’opération. Il va de soi que quelqu’un qui aspire à ce métier doit faire preuve d’une grande rigueur et disposer d’un niveau technique élevé. De plus, il est important pour ce dernier de savoir résister au stress afin de faire face efficacement au risque financier continuel.

 

Le promoteur immobilier doit par ailleurs présenter les aptitudes suivantes :

  • Un sens de la négociation ;
  • Une bonne connaissance en droit et gestion ;
  • La résistance physique.

Pour les formations nécessaires pour devenir promoteur immobilier, il faut au moins un master 2 en immobilier. Il peut s’agir du droit immobilier ou des professions immobilières. Un bac + 5 d’une école spécialisée ou d’une école de commerce peut également faire l’affaire. Cependant, une double formation en droit immobilier et en finance favorise l’intégration des grands groupes de promotion immobilière.

L’aménageur lotisseur

Le lotisseur encore appelé aménageur foncier est un spécialiste des terrains à construire. Il établit concrètement la subdivision des lots pour créer un lotissement. Ses travaux lui permettent de proposer une estimation des infrastructures nécessaire à la réalisation d’un projet d’aménagement. Pour ce faire, il s’aligne sur les souhaits de la commune où se trouve le terrain. Il tient également compte des facteurs comme :

  • Les normes environnementales ;
  • Les contraintes urbanistiques…

Homme de terrain, il se distingue du promoteur immobilier dont l’intervention est généralement ponctuelle. Les compétences requises pour exercer ce métier prennent en compte avant tout une bonne capacité d’adaptation, mais aussi :

  • Les qualités relationnelles ;
  • Les connaissances économiques ;
  • Les connaissances en urbanisme et en droit foncier.

Pour devenir lotisseur, aucune formation type n’est requise. Néanmoins, disposer d’un master professionnel dans le domaine de l’agencement immobilier est très prisé. Vous pouvez accéder à partir du site immojito.com à de nombreuses offres d’emploi de qualité dans le secteur de l’immobilier.

Les métiers de la transaction immobilière

Dans l’univers de la transaction immobilière se dresse un trio de choc. Tout commence par le négociateur immobilier qui recherche des biens immobiliers. Ces derniers biens sont proposés à la location ou à la vente par l’agent immobilier. Enfin vient le notaire qui s’occupe des actes de vente.

Le négociateur foncier

Le négociateur foncier joue un rôle d’intermédiaire entre vendeurs et acheteurs. Mais, avant, il recherche les biens immobiliers à louer ou à vendre. Il peut s’agir des biens suivants :

  • Les terrains ;
  • Les bureaux ;
  • Les appartements ;
  • Les maisons…

Il fait une estimation de ces biens, orchestre les visites des potentiels acheteurs et les conseille. Il met en effet ses connaissances à contribution lors des négociations entre les propriétaires et les locataires. Les solutions qu’il suggère permettent d’optimiser le bien. Comme qualité, le négociateur immobilier doit être persuasif. Il devra convaincre et le vendeur et l’acquéreur de la justesse du prix qu’il a estimé pour le bien. L’organisation est aussi une qualité à ne pas négliger si l’on souhaite exercer ce métier. En matière de formation, un simple bac additionné d’expériences professionnelles suffit pour se lancer dans le métier. Néanmoins, pour évoluer professionnellement un bac + 2 ou un bac + 3 est requis. Avec un bac + 5, il serait facile d’évoluer vers le poste d’agent immobilier.

L’agent immobilier

L’agent immobilier est certainement le métier le plus connu dans le domaine de la transaction immobilière. Pour exercer ce métier, il faut être un commercial et un négociateur dans l’âme. La principale charge de cet agent est la location d’appartement ou la vente des biens qui lui sont confiés par un propriétaire. Selon la législation en vigueur, tout agent immobilier doit avoir une carte professionnelle d’une durée de validité de 10 ans délivrée par la préfecture. Ce professionnel doit obligatoirement souscrire à l’assurance responsabilité civile professionnelle. Bien qu’il puisse travailler dans une agence immobilière, l’une des nombreuses qualités agent immobilier est la mobilité.

 

 

 

Il doit également présenter les aptitudes suivantes :

  • Une large disponibilité ;
  • Une bonne connaissance du droit immobilier ;
  • Une organisation sans faille ;
  • Une bonne écoute ;
  • Un sens du contact et de la négociation…

Les formations préalables pour exercer le métier d’agent immobilier sont nombreuses. Il faut au moins un bac + 2, mais avec un bac + 3 vous pouvez vous spécialiser. Un bac+ 5 est souhaitable pour un poste ayant de nombreuses fonctions commerciales à responsabilité.

Le notaire

Le notaire est un acteur clé de la négociation immobilière. La négociation représente près de la moitié de l’activité de ce professionnel. Ses attributions en la matière sont nombreuses :

  • Le conseil des potentiels acquéreurs ;
  • La rédaction des actes de vente ;
  • L’analyse de la meilleure façon d’acquérir un bien.

Il tient en effet compte de la situation professionnelle, matrimoniale et familiale de l’acquéreur pour le guider. Le notaire doit avoir une bonne capacité d’écoute, être extrêmement rigoureux et faire preuve d’une totale discrétion. Pour devenir notaire, il faut détenir avant tout un master 1 en droit. Après un bac + 4, une formation complémentaire en 3 ans au Centre national de l’enseignement professionnel notarial (CNEPN) est nécessaire pour accéder au métier de notaire.

Les métiers de la gestion immobilière

Chaque bien immobilier cache une multitude de professionnels en gestion immobilière. Ce domaine prend non seulement en compte la gestion des biens appartenant aux propriétaires uniques et la gestion des copropriétés. Voici un aperçu de ces métiers.

Le principal de copropriété

Le principal de copropriété se charge de l’optimisation et de la gestion globale d’un portefeuille de copropriétés. Il gère les aspects comptables, juridiques, financier, administratif et technique dudit portefeuille. Il représente en pratique le syndicat de copropriétaires et a un mandat pour agir en son nom. Les métiers qui se rapprochent de ce poste sont :

  • Le syndic de copropriété ;
  • Le responsable de copropriété ;
  • Le principal de régie ;
  • Le gestionnaire de copropriété ;
  • Le gérant d’immeubles…

Le principal de copropriété exerce un métier qui l’amène à régler fréquemment des conflits. Il doit donc présenter comme qualités la rigueur, le sens des responsabilités et de la négociation. Avec un bac + 2 dans les professions immobilières, vous pouvez accéder au métier. Il faut cependant des diplômes plus élevés (bac + 3 ou bac + 5) pour occuper des postes de gestion immobilière.

Le facility manager

Responsable de l’ensemble des services relatifs à la gestion d’un site, le facility manager est un professionnel qui s’assure du bien-être des salariés qui travaillent dans un immeuble.

Il garantit également le bon fonctionnement du bien immobilier. En pratique, il s’occupe de la gestion des approvisionnements, la négociation des contrats des prestataires, mais pas seulement. Il peut également prendre en charge les tâches suivantes :

  • La gestion des énergies ;
  • La sécurité ;
  • La récupération du courrier ;
  • L’entretien extérieur…

Disponibilité, réactivité et mobilité sont les maîtres mots qui définissent les principales compétences du facility manager. Pour exercer ce métier, vous devez aussi avoir des connaissances techniques dans les domaines de l’entretien et de la maintenance des bâtiments. Il faut également avoir une bonne connaissance de la réglementation sur l’environnement et un sens du relationnel. Avec un bac + 5 en facility management ou un bac + 2 spécialisé en bâtiment ou immobilier, vous pouvez aussi accéder à ce corps de métier. Un diplômé d’architecture ou d’une école d’ingénieurs peut également devenir facility manager.

L’asset manager

Pour être précis, l’asset manager est un métier de l’investissement immobilier. Encore appelé gestionnaire d’actifs, l’asset manager est un professionnel qui s’occupe de la gestion active des biens immobiliers. Son but est d’optimiser la performance de cesdits biens. Il valorise pour cela les placements immobiliers qui lui sont confiés par une entreprise ou un particulier. Les compétences requises pour devenir asset manager se résument comme suit :

  • La polyvalence ;
  • La capacité d’analyse ;
  • La prédisposition à faire des synthèses ;
  • La bonne culture financière ;
  • Le sens de la négociation et de la communication.

Pour accéder à ce corps de métier, il est conseillé d’avoir un bac + 5. Les diplômes d’écoles de commerce, d’ingénieurs et les produits des écoles spécialisés en immobilier donnent facilement accès au métier d’asset manager.

Les autres métiers de la gestion immobilière

En matière de gestion immobilière, les métiers sont nombreux. Outre ceux qui sont sus mentionnés, on dénombre également :

  • Le property manager ;
  • Le gestionnaire locatif ;
  • Le gestionnaire de copropriété ;
  • Le comptable immobilier ;
  • Le gardien d’immeuble…

Le property manager reçoit mandat du propriétaire d’un bien immobilier pour effectuer une gestion locative, juridique et technique dudit bien. Il joue notamment un rôle de conseiller dans la valorisation du patrimoine immobilier sur la durée. Ce métier se rapproche de celui du gestionnaire de parc immobilier, du portfolio manager, du gestionnaire locatif ou encore du gestionnaire de copropriété.

Les métiers de l’administration des biens immobiliers

Le domaine de l’administration des biens immobiliers se rapproche de celui de la gestion des patrimoines immobiliers. Cependant, ils présentent des différences qu’il faut connaître.

L’administrateur de biens

On l’appelle encore gestionnaire de patrimoine ou encore géant d’immeubles. L’administrateur des biens immobiliers peut travailler aussi bien pour le compte des propriétaires privés que pour le compte des syndics de copropriétés. Ils ont pour rôle d’administrer les immeubles, les hôtels, les maisons ou encore les boutiques. Pour exercer ce métier, il faudra faire preuve de disponibilité et de rigueur. Le poste exige également d’être au fait des techniques du bâtiment. Un BTS des professions immobilières peut vous ouvrir les portes de ce métier. Avec un bac + 3 ou encore un bac + 5, vous pouvez vous voir confier rapidement des responsabilités. Pour exercer le métier d’administrateur de bien, il faudra cependant détenir une carte professionnelle. Cette dernière s’obtient auprès de la CCI et est renouvelable tous les 3 ans.

Le directeur du patrimoine immobilier

Le rôle de ce professionnel est l’établissement de la politique immobilière. Il le fait en collaboration avec la direction générale. Il met également en œuvre divers moyens pour favoriser l’optimisation et la valorisation du patrimoine immobilier qui lui est confié. Ce métier se rapproche de celui de directeur immobilier ou encore celui du directeur de la gestion immobilière. Dans tous les cas, pour accéder à ce poste, il faut avoir un haut diplôme dans le domaine des professions immobilières et justifier d’une bonne expérience dans le secteur.

Les métiers de l’expertise immobilière

Que ce soit pour l’achat de maison ou pour la vente d’un bien immobilier, l’expertise est d’une importance capitale.

L’expert immobilier a pour rôle principal l’estimation de la valeur locative ou vénale d’un bien immobilier. Ce professionnel doit faire preuve d’impartialité, de rigueur intellectuelle et d’indépendance. Il rédige après chaque estimation de bien un rapport d’expertise qui contient un avis argumenté. Ce métier s’assimile parfois aux fonctions suivantes :

  • L’estimateur de biens immobiliers ;
  • Le valorisateur ;
  • L’évaluateur d’immeubles.

L’expert immobilier a le sens de l’observation et des capacités relationnelles et rédactionnelles impeccables. Ce sont généralement les diplômés en droits qui deviennent experts immobiliers. Ils doivent cependant avoir suivi un cursus qui intègre une spécialité en immobilier (bac+ 5).

 

 Le juriste immobilier est aussi un poste de l’expertise immobilière. Le professionnel offre des conseils juridiques à ses interlocuteurs. Sa mission consiste à l’application des réglementations et de la législation en vigueur dans le but de défendre les intérêts des personnes qu’il conseille.

Les métiers du montage d’opérations immobilières

On a tendance à les oublier au détriment des métiers de la vente immobilière, mais les métiers d’opération immobilière ne sont pas des moindres. Bien qu’ils soient moins connus, ils sont porteurs et permettent à ceux qui les exercent de bien gagner leur vie. On dénombre par exemple les métiers suivants :

  • Le responsable de programme immobilier ;
  • Le responsable technique immobilier ;
  • Le développeur foncier…

Ces métiers concernent des opérations relatives à la prospection foncière, mais aussi à la conception et au suivi des projets immobiliers jusqu’à la livraison de l’ouvrage.

Que retenir de ce guide sur le recrutement immobilier ? Les métiers de l’immobilier qui recrutent sont nombreux et variés. On peut les catégoriser dans divers domaines à savoir la gestion, l’administration, l’investissement, l’expertise, la promotion et la transaction immobilière. Dans chacun de ces secteurs, il faut présenter des qualités avérées en fonction des exigences du métier et un diplôme généralement entre le bac + 2 et le bac +5. L’expérience est aussi un facteur qui permet d’ouvrir des portes de bien de métiers dans l’univers de l’immobilier.

related posts

Leave a Comment