Home Entreprise Obtenir un emploi dans une entreprise en France : quelles actions mener ?

Obtenir un emploi dans une entreprise en France : quelles actions mener ?

by Kévin

On enregistre depuis quelque temps déjà une certaine reprise du marché de l’emploi en France. Après presque une décennie peu dynamique dans ce secteur, les lignes recommencent véritablement à bouger. Toutefois, pour trouver un  emploi en France, il faut encore savoir où et comment chercher, et se préparer correctement. Voici quelques actions qui vous permettront de gagner du temps dans votre recherche d’emploi, et de maximiser vos chances de dénicher le bon poste !

Être présent dans les différentes classes du marché de l’emploi

Le marché du travail en France est divisé en deux classes. On a le marché ouvert et le marché caché.

Le marché ouvert

Le marché ouvert de l’emploi en France est celui qui regroupe toutes les offres d’emplois qui font l’objet d’une publication. C’est dans cette catégorie du marché de l’emploi que se trouvent les offres d’emplois qui figurent sur les sites d’offres d’emplois réputés tels qu’Emploirama. Pour atteindre son but, le chercheur d’emploi doit être omniprésent sur ces sites qui donnent par ailleurs des conseils avisés aux personnes à la recherche d’un emploi. Il doit y recenser toutes les propositions d’emplois qui cadrent avec le type d’emploi qu’il aura ciblé en fonction de ses compétences.

Il est important de préciser que le marché ouvert ne représente que 30% des offres d’emplois qui sont faites.

Le reste des offres apparaissent sur le marché fermé. C’est pour cette raison que celui qui souhaite trouver du travail dans une entreprise en France doit également intégrer le marché fermé.

Le marché fermé

Représentant 70% des offres du marché de l’emploi en France, le marché fermé augmente les chances du demandeur d’emploi puisque près de 80% des chercheurs d’emplois en France se limitent au marché ouvert.

Sur le marché fermé, on retrouve toutes les propositions d’emplois qui ne sont pas publiées. Ce sont des offres d’emplois qui ne sont pas publiées de manière officielle en dehors de l’entreprise. Elles ne figurent pas sur les sites d’offres d’emplois.

 Il faut noter ici que le marché caché a des besoins plus importants que le marché ouvert. Le chercheur d’emploi qui parvient donc à infiltrer ce marché aura de fortes de chances de décrocher l’emploi qu’il recherche. Le marché caché a ceci d’avantageux qu’il y a moins de concurrence que dans le marché ouvert. Ceci permet alors une meilleure visibilité des postulants par les entreprises qui recrutent.

Pour intégrer le marché caché, le demandeur d’emploi doit être présent sur les réseaux sociaux, en particulier ceux professionnels. Il peut par exemple s’inscrire sur LinkedIn ou Viadeo. Une autre stratégie pour infiltrer ce marché efficace pour le chercheur d’emploi, c’est de se rendre à des salons de l’emploi. Ceci va permettre au demandeur d’emploi de rencontrer des employeurs et de faire valoir ses compétences. De toutes les façons, un individu en quête d’emploi en France gagnerait plus à être présent sur le marché caché.

Cibler le type d’emploi qui nous convient

Contrairement à ce que font la majorité des personnes qui souhaitent obtenir un emploi en France, il faut savoir que ce n’est pas en postulant à une multitude d’emplois divers que l’on va voir croître ses chances de trouver un travail. Pour réussir à obtenir un emploi dans une entreprise en France, l’une des premières choses à faire est de cibler le plus clairement possible le domaine ou le poste que l’on vise.

Cet exercice implique de se poser certaines questions.

  • Il faut notamment faire le point sur ce qu’on a à offrir sur le marché de l’emploi comme compétences. On peut pour cela opter pour des formations complémentaires.
  • En plus de ses compétences, le chercheur d’emploi doit également faire le point sur ses faiblesses. Une fois qu’il connaît ses compétences et ses points faibles, il peut maintenant savoir à quel type d’emploi ou à quel poste il doit prétendre.

Cette étape est capitale dans la mesure où elle permet en effet à celui qui souhaite obtenir un emploi en France de solliciter un poste qui cadre avec sa qualification. Ceci lui donnera donc plus de chance de décrocher cet emploi en France. Par ailleurs, il évitera de perdre du temps en postulant à des emplois où sa compétence n’est pas requise.

Recenser les régions qui emploient le plus et y postuler

Bien que le nombre d’emplois présente une certaine progression sur tout le territoire français, on remarque tout de même qu’il y a certaines régions qui recrutent bien plus que les autres. Ainsi, pour obtenir un emploi en France, il faut recenser ces régions et aller à l’assaut des entreprises qui y sont installées.

Les cinq régions qui emploient le plus en France sont les suivantes :

  • L’île de France ;
  • L’Occitanie ;
  • La Bretagne ;
  • Pays de la Loire ;
  • La Normandie.

Depuis 2017, ces régions en particulier présentent des chiffres encourageants en ce qui concerne la hausse du nombre d’emplois disponibles. On peut dire que ces régions sont les lieux où doivent se rendre ceux qui souhaitent faire leur entrée dans le monde du travail ou qui souhaitent obtenir un nouvel emploi

Soigner sa e.réputation

Ils sont nombreux aujourd’hui ces employeurs qui consultent les réseaux sociaux pour avoir une idée de la personne qui leur demande un emploi. C’est pour cette raison que celui qui recherche un emploi dans une entreprise en France doit faire attention à ses informations qui se trouvent sur les réseaux sociaux, et donc consultables par tout le monde.

Alors, pour soigner sa e.réputation, le candidat à l’emploi doit par exemple faire attention aux publications qu’il fait sur les réseaux sociaux. Si la personnalité que vous laissez apparaître plonge votre employeur dans le doute quant à votre personnalité, il est fort possible que l’emploi qui était à votre portée vous glisse malheureusement  entre les doigts.

Utiliser son réseau social

Pour trouver une place sur le marché de l’emploi en France, on peut également se fier à son réseau social. Il s’agit ici de dire aux membres de la famille, aux amis, voisins, etc. que l’on est à la recherche d’un emploi. Il faut préciser à son entourage le poste que l’on souhaite occuper et faire savoir qu’on a les qualifications nécessaires pour le faire. Vous pouvez si vous le souhaitez vous adresser uniquement à vos proches qui ont un réseau social qui peut vous permettre d’atteindre votre but.

Envoyer des candidatures spontanées

Il ne faut pas toujours attendre qu’une entreprise fasse une offre d’emploi pour postuler. Si vous avez envie de travailler dans une entreprise précise, prenez tout simplement la décision de lui envoyer votre candidature de manière spontanée. C’est une méthode qui peut porter des fruits.

En effet, en voyant l’intérêt que vous portez à son entreprise, l’employeur à qui vous avez adressé votre candidature spontanée peut être flatté et vous donner votre chance. La méthode des candidatures spontanées est également recommandée dans la mesure où il existe plusieurs employeurs qui ne publient pas d’offres d’emplois, même lorsqu’ils se trouvent être en quête de nouveaux employés. Avec un peu de chance, il se pourrait que votre candidature arrive au bon moment.

Engager des démarches

Vous avez postulé à un emploi et êtes toujours en attente d’une réponse ? Vous n’allez pas rester indéfiniment dans cette situation. Pour décrocher votre emploi, peut être qu’il vous faut bousculer un tout petit peu les choses. Pour cela, vous pouvez prendre votre téléphone et composer le numéro de votre futur employeur pour avoir des nouvelles sur votre candidature.

Vous pouvez également aller vers votre futur employeur, question de voir s’il a véritablement reçu votre candidature. Vous profiterez ainsi de cette opportunité pour lui démontrer que vous êtes l’employé qu’il lui faut. À cet effet, vous saisirez donc la moindre occasion pour faire valoir vos compétences.

Adapter son curriculum vitae au poste que l’on vise

Le CV est l’un des principaux atouts du demandeur d’emploi, sinon le principal. Ce document joue un rôle capital dans la décision que prendra l’employeur de lui faire passer un entretien d’embauche ou pas. Il est donc conseillé au chercheur d’emploi d’accorder une attention très particulière à la rédaction de ce document.

Le CV doit être rédigé en fonction du poste que le chercheur d’emploi vise. Malheureusement, ce n’est pas ce que font la plupart des postulants aux offres d’emplois.

Pour dresser son CV, le chercheur d’emploi doit au préalable se poser la question de savoir quel est le poste qu’il vise au sein de l’entreprise dans laquelle il postule. Une fois qu’il a répondu à cette question, il doit alors chercher ses qualités qui sont en rapport avec ce poste et si possible les expériences qu’il a accumulées.

La  qualité du demandeur d’emploi par rapport au poste qu’il vise sera mentionnée dans la rubrique réservée au cursus académique ou à la formation. Quant à ses expériences éventuelles, elles seront mentionnées dans la rubrique qui leur est consacrée. Ces rubriques viennent bien sûr après que le postulant ait mentionné ses nom et prénom ainsi que ses coordonnées.

Si le chercheur d’emploi a de bonnes recommandations à faire valoir, il ne doit surtout pas hésiter à les mentionner dans son CV. Sur le plan de la forme, il faut surtout éviter de surcharger le CV. Les employeurs reçoivent très souvent de nombreuses candidatures et vont donc directement à l’essentiel.  Le postulant ne doit donc pas mentionner trop de détails dans son CV.

Lorsque vous êtes à la recherche d’un emploi en France, le plus important n’est pas d’envoyer des tonnes de CV aux employeurs. Mettez plutôt l’accent sur la bonne qualité de CV. Lorsque vous dressez un CV qui est adapté au poste que vous souhaitez occuper, il y a de fortes chances que l’employeur vous invite à passer un entretien d’embauche. Il existe plusieurs modèles de CV pour vous aider.

Bien rédiger sa lettre de motivation

Tout comme le curriculum vitae, la lettre de motivation est un élément déterminant pour le recrutement du demandeur d’emploi. La lettre de motivation est une opportunité pour celui-ci de montrer à l’employeur à quel point il est motivé et impatient de travailler au sein de son entreprise. La rédaction de ce document ne doit donc pas être négligée. Voici de quelle manière le chercheur d’emploi doit préparer sa lettre de motivation !

Tout d’abord, il doit parler de l’entreprise où il souhaite être engagé. Il ne s’agit pas ici de faire l’historique de cette entreprise, mais de relever quelques faits sur elle qui l’ont marqué.

Ensuite, il doit parler de lui. Pour cela il peut développer un ou deux détails qui figurent dans son CV. Il peut éventuellement parler des missions qu’il a accomplies au poste qu’il sollicite, des projets qu’il a menés ou auxquels il a pris part.

Enfin, le chercheur d’emploi doit parler de lui et de l’entreprise, de leur future collaboration. Dire ce que cette collaboration leur apportera à tous les deux… Si le postulant a des idées pour cette entreprise, il doit les faire savoir dans sa lettre de motivation ; cela suscitera encore plus l’intérêt de l’employeur.

Avec un curriculum vitae adapté au poste qu’il sollicite et une lettre de motivation informative et projective, le recruteur accordera à coup sûr un entretien d’embauche au postulant pour en savoir davantage sur lui.

S’informer sur l’entreprise où on va postuler

Lorsque le chercheur d’emploi repère une entreprise dans laquelle il veut postuler, la première chose qu’il doit faire, c’est de rassembler le maximum d’informations qu’il peut sur cette entreprise. Une fois recueillies, ces informations lui serviront dans deux cas.

Au moment de rédiger sa lettre de motivation, le chercheur d’emploi devra évoquer quelques pans de l’entreprise, notamment ceux en rapport avec le poste qu’il sollicite. Ces informations pourront également lui servir lors de l’entretien d’embauche, car l’employeur aura certainement envie de savoir ce que le postulant connaît de son entreprise. Alors, si le chercheur d’emploi ne sait rien de l’entreprise, l’employeur pourra assimiler cela à un manque d’intérêt de la part du postulant, ce qui évidemment ne jouera pas en sa faveur.  

Préparer son entretien d’embauche

Si vous arrivez au stade de l’entretien d’embauche, c’est parce que vous avez été jugé potentiellement bon en tant que candidat par l’employeur : c’est ensuite à vous de le démontrer concrètement. Vous devez juste l’amener à confirmer ce qu’il pense de vous et décrocher ainsi le poste que vous visez.

Il est difficile de se préparer dans les détails à un entretien d’embauche, car celui-ci repose sur des questions qui ne sont pas standards. Elles varient en fonction du poste visé par le postulant ou du recruteur. Toutefois, il existe des questions auxquelles le chercheur d’emploi doit se préparer à répondre, car elles ne manquent presque jamais lors d’un entretien d’embauche.

Si le postulant est quelqu’un qui souhaite obtenir un nouvel emploi, il devra se préparer à répondre à la question de savoir pourquoi il a quitté son emploi précédent ou pourquoi il souhaite le faire. Pour cette question, le postulant doit se préparer à fournir à l’employeur une réponse qui soit acceptable sur le plan de l’éthique. Il peut ainsi parler de la recherche de nouveaux challenges, d’une évolution professionnelle…

L’employeur commence très souvent l’entretien d’embauche en demandant au postulant de parler de lui. Ici, vous devez vous préparer à le faire en moins d’une minute. Il faut donc être clair et précis. Vous devez vous focaliser sur votre parcours professionnel si vous en avez un. À défaut, vous devez parler de vos études.

related posts

Leave a Comment