Home Entreprise La cybersécurité : Quelles sont les pratiques à adopter en entreprise ?

La cybersécurité : Quelles sont les pratiques à adopter en entreprise ?

by Kévin

Comme une épée de Damoclès, les cyberattaques sont des dangers permanents qui guettent toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Pire encore, les attaques en ligne deviennent de plus en plus sophistiquées, menaçant la confidentialité des données de milliards d’individus. Toutefois, les entreprises peuvent se mettre à l’abri en prenant des mesures et en adoptant certaines pratiques. Que doivent-elles faire ?

Adopter l’infogérance en entreprise

L’une des solutions les plus sûres pour faire face aux cyberattaques, c’est d’externaliser totalement ou partiellement son système informatique. Cette tâche est confiée à un prestataire externe qui se charge de gérer, d’exploiter et d’optimiser votre système informatique. En d’autres termes, vous devez solliciter les services d’experts externes pour gérer et exploiter le matériel informatique, le réseau informatique, les logiciels, les données, les systèmes de télécommunication… Le prestataire peut faire tout le travail à distance. Mais, il peut également, pour plus de précautions, dépêcher régulièrement un expert pour vous assister. C’est ce que fait par exemple Expert Line intégrateur réseau et de sécurité informatique, un prestataire fiable.

Les services d’infogérance

Il existe plusieurs services d’infogérance. On peut citer la gestion du réseau et du parc informatique, la maintenance du matériel et l’amélioration du système informatique. La surveillance et la sécurisation du service informatique de votre entreprise sont aussi prises en charge.

Les différents types d’infogérance

Il existe deux types d’infogérance : l’infogérance globale et l’infogérance partielle.

On parle d’infogérance globale lorsqu’une entreprise décide d’externaliser totalement la gestion et l’exploitation de son service informatique. L’infogérance partielle ne prend en compte qu’une partie du service informatique. Toutefois, ce type d’infogérance comporte plusieurs prestations à savoir :

  • L’infogérance matérielle ;
  • L’infogérance d’exploitation.
  • Le Help Desk ;
  • Le télé-pilotage informatique.

L’infogérance matérielle prend en charge l’installation et la maintenance du parc informatique. En somme, elle s’occupe de la gestion du matériel, des logiciels et des progiciels.

Quant à l’infogérance d’exploitation, elle s’occupe de l’exploitation des systèmes d’information. Celle-ci concerne entre autres l’hébergement et les applications. Lorsque des employés rencontrent des difficultés avec le matériel informatique, il faut nécessairement leur offrir une assistance adaptée. C’est le rôle du Help Desk.

Enfin, si vous décidez d’améliorer l’exploitation de vos ressources informatiques, vous devez vous tourner vers le télé-pilotage informatique. Ainsi, vous pourrez mettre à votre service des compétences externes spécialisées avec une meilleure disponibilité.

Avantages de l’infogérance pour une entreprise

Les avantages de l’infogérance sont nombreux :

  • Réduction des coûts informatiques ;
  • Optimisation du système informatique ;
  • Gain de temps ;
  • Grande flexibilité ;
  • Maîtrise de l’évolution technologique.

Selon les statistiques, l’infogérance permet de réduire de 10 à 15% le budget informatique. L’externalisation offre l’opportunité à l’entreprise de se focaliser uniquement sur son métier. Mais, dans le même temps, elle peut tirer profit des meilleures méthodes de gestion, de maintenance et de dépannage des systèmes informatiques.

Ne pas négliger la sécurité du système d’information

Pour faire face aux menaces permanentes des pirates, vous devez impérativement penser à la sécurité du système d’information (SSI). Il s’agit en réalité d’empêcher l’intrusion dans votre système, le vol, la modification et le mauvais usage de vos données. L’entreprise ou le prestataire externe se chargera donc de la gestion et de la régulation de la sécurité. La tâche consistera aussi à sécuriser les identités, les infrastructures et les applications. Le Management automatisé des événements et incidents de sécurité (SIEM) est aussi pris en compte. La SSI se fait grâce à des outils comme :

  • Le pare-feu ;
  • Les antivirus, antispam, anti-intrusion ;
  • Le Plan de reprise d’activité (PRA) ;
  • Le Plan de continuité d’activité (PCA) ;
  • Le Plan de sauvegarde ;
  • L’audit de sécurité ;
  • L’analyse de vulnérabilité.

Le pare-feu

Pour se protéger, on peut mettre en place un mur invisible qui se chargera de filtrer les menaces. Quel trafic réseau est bon ou mauvais pour le système ? Quels sont les éléments fiables ? C’est ce rôle que joue le pare-feu ou firewall (en anglais). C’est un logiciel ou un matériel qui sert à protéger le SI d’éventuelles intrusions.

Le Plan de reprise d’activité (PRA)

L’entreprise doit pouvoir reconstruire ou redémarrer son système d’information lorsque celui-ci est atteint après un sinistre majeur (perte de données, cyberattaque…). Pour éviter une paralysie des activités, il faut prendre des mesures. C’est pourquoi il est conseillé de rédiger un ensemble de procédures qui établiront clairement les actions à mener dans l’urgence. Le document doit également préciser le délai de réalisation, les données prioritaires à transférer, les personnes impliquées…

En réalité, pour rédiger le document, on prend en compte tous les facteurs qui peuvent provoquer un sinistre majeur. L’entreprise peut ne pas retrouver un fonctionnement normal après un incident, mais l’essentiel c’est de reprendre ses activités au plus vite. Le PRA a de nombreux avantages :

  • Il apporte un sentiment de protection ;
  • Il permet de réagir rapidement après un désastre ;
  • Il garantit un haut niveau de sécurité ;
  • Il rassure les partenaires et investisseurs ;
  • Il permet de réduire les coûts.

La rédaction du document ne doit pas être bâclée. Vous devez adopter une démarche rigoureuse. Avant d’élaborer le document, il faut solliciter tous les responsables de services afin d’identifier tous les risques. Ces derniers doivent également pouvoir identifier les données prioritaires à transférer. Ensemble, vous devez pouvoir également déterminer les besoins de sauvegarde. Enfin, il faut impérativement tester le PRA afin de le faire évoluer.

Le Plan de continuité d’activité (PCA)

Après une cyberattaque, l’entreprise doit, dans la mesure du possible, assurer la continuité de ses activités. Pour ce faire, il est conseillé d’élaborer un plan de continuité d’activités (PCA) ou Plan de continuité des affaires. Le document comporte à la fois l’analyse des risques et les actions à mener pour continuer à assurer les prestations essentielles. Le PCA présente plusieurs avantages :

  • Il garantit la disponibilité du SI après un désastre ;
  • Il permet d’être réactif en cas d’incident ;
  • Il offre un gain de temps ;

Il rassure les interlocuteurs.
Le Plan de continuité d’activité (PCA) est généralement associé au PRA pour plus d’efficacité.

Le Plan de sauvegarde et de restauration des données

Les données d’une entreprise sont une denrée très précieuse. Celle-ci concerne toutes les sortes de documents (administratifs, techniques…). Si vous tenez à préserver vos données, vous devez élaborer un Plan de sauvegarde et de restauration. Ce document vous donne d’abord la possibilité d’identifier les risques en cas de sinistre majeur. Ensuite, le document permet de choisir la meilleure solution de sauvegarde pour vos activités. On établit alors une liste de données sensibles qu’il faut régulièrement sauvegarder. On désigne également les personnes qui auront la charge de mettre en place ce plan. Vous avez également la possibilité de solliciter les services d’un prestataire externe.

L’audit de sécurité

Vous devez fréquemment vous assurer que votre système informatique est sécurisé et fiable. En plus de tous les outils ou dispositifs cités plus haut, vous pouvez commander un audit de sécurité. Ils permettent de vérifier le niveau de sécurité. L’audit peut également être effectué pour réagir à une attaque, tester un système informatique, et garantir la disponibilité du système informatique.

À la fin de l’audit, on rédige un rapport qui contient deux éléments importants : la liste des vulnérabilités constatées et la liste des recommandations. Toutefois, si votre système est propre, le rapport le mentionnera également.

L’analyse de vulnérabilité

Les pirates sont toujours à l’affût pour exploiter la moindre faille dans votre système informatique. C’est pourquoi vous devez prendre les mesures adéquates pour protéger les maillons faibles de votre système. Comment y arriver ? L’analyse de vulnérabilité informatique offre la possibilité de :

  • Identifier les processus critiques ;
  • Faire l’inventaire du matériel informatique ;
  • Détecter les vulnérabilités ;
  • Analyser les résultats.

Enfin, vous devez traiter rapidement les vulnérabilités qui menacent réellement votre système informatique. En somme, l’analyse de la vulnérabilité informatique permet de se mettre à l’abri, en traitant les risques en amont.

Former et sensibiliser votre personnel

Dans une entreprise, la négligence d’un seul employé ou agent peut entraîner un sinistre majeur comme le piratage de données. C’est pourquoi on conseille aux entreprises de former et de sensibiliser leur personnel sur la nécessité d’être vigilant.

La gestion professionnelle des mots de passe

Voilà un sujet sensible et délicat. Le vol ou le piratage des mots de passe est l’une des techniques les plus courantes des hackers. Les mots de passe sont comme les clés d’une cave au trésor. Il faut donc adopter de bonnes pratiques pour protéger vos données. Pour ce faire, vous devez :

  • Avoir un mot de passe différent pour chaque accès ;
  • Avoir un mot de passe long et complexe ;
  • Changer régulièrement de mot de passe.

Expert-Line, une équipe expérimentée à votre service

Expert en infrastructure réseau et en sécurité informatique, Expert-Line est spécialisé dans l’intégration et la sécurisation des systèmes d’information. Expert Line garantit à ses clients une grande qualité pour ses prestations ainsi qu’un fonctionnement optimisé des solutions installées. L’entreprise offre plusieurs types de services (infogérance, sécurité, formation du personnel…).

Que retenir ? Les pirates sont toujours aux aguets pour exploiter vos erreurs : c’est un fait. Vous devez donc prendre des mesures comme celles indiquées dans cet article. Pour gérer et sécuriser son système informatique, il est conseillé de faire appel à un prestataire externe expérimenté.

related posts

Leave a Comment