Home Finance Crédit auto : Utilité et critères à prendre en compte pour un choix judicieux

Crédit auto : Utilité et critères à prendre en compte pour un choix judicieux

by Kévin
Acheter une voiture peut s’avérer, pour nombre de ménages, un investissement astronomique, et tout le monde ne dispose pas d’une épargne conséquente pour s’offrir une voiture comptant. C’est alors que devient nécessaire la souscription d’un crédit auto. Qu’est-ce qu’un crédit auto ? A quoi sert-il ? Et quels sont les critères à prendre en considération pour sélectionner le bon prêt ? La réponse à toutes ces interrogations se trouve dans cet article.

Qu’est-ce qu’un crédit auto ?

Pour faire simple, le crédit auto peut se définir comme un service grâce auquel une personne physique ou morale s’offre un véhicule (neuf ou d’occasion) sans disposer d’avance la somme qu’il faut. Et là, c’est à l’organisme qui propose le crédit (banque ou organisme de crédit) que revient la responsabilité de payer le vendeur du véhicule. En contrepartie, le bénéficiaire (l’acheteur) rembourse chaque mois une partie du montant versé. À ce montant, il faut le préciser, s’ajoutent des intérêts.

Pour récapituler, même sans disposer tout de suite du ou des milliers d’euros qu’il vous faut pour vous acheter un véhicule, vous pouvez déjà, avec un crédit auto, nourrir ce besoin.

Soulignons que c’est à vous de décider de la durée du prêt. Il peut aller de douze mois à plusieurs années. Le tout dépend en fait de votre capacité de remboursement mensuelle et de vos préférences : par exemple, rembourser vite en payant de fortes mensualités, ou encore rembourser sur une longue période en versant des mensualités plus douces.

Souscrire un crédit auto : les questions qu’il faut d’abord se poser

Plusieurs critères sont à prendre en compte quand vient le moment de choisir le crédit auto qui vous conviendrait le mieux : le prix du véhicule que vous envisagez d’acheter, vos revenus, votre capacité de remboursement, etc.

Pour donc souscrire au meilleur crédit auto, il s’avère indispensable de se poser quelques questions avant de se lancer :

  • Quel est le coût du modèle de véhicule que j’envisage d’acheter ?
  • Quel budget maximum pourrais-je consacrer à cet achat ? Et quel est son poids dans mon budget ?
  • Quelle est ma capacité d’endettement ?
  • Sur combien de temps je m’engage à rembourser ce prêt ?

Crédit auto : les différentes options possibles…

Si vous êtes un particulier, sachez que vous pouvez envisager plusieurs types de crédits auto.

Le crédit personnel
: ce type de crédit dit classique n’est pas nécessairement lié à l’achat d’un véhicule. Son montant ainsi que sa durée sont librement convenus entre l’organisme de prêt et l’emprunteur.

Le crédit affecté
: contrairement au crédit personnel, celui-ci est accordé par un établissement prêteur dans le cadre de l’achat d’un bien précis (comme une voiture). Sa valeur ne doit excéder 74 999 euros et sa durée, supérieure à trois mois.

Le crédit ballon : le fonctionnement de ce type de crédit se rapproche de celui de la location avec option d’achat ou la location à longue durée.

Comparer les différentes offres de crédit auto

Avant de souscrire un crédit auto, il est nécessaire que vous mettiez en concurrence les multiples offres du marché. Les comparateurs restent l’un des moyens les plus sûrs et les plus pertinents pour y arriver. Pour une comparaison des crédits auto, vous devez prêter une attention particulière non seulement au coût total du crédit (hors assurances bien sûr), mais également :

  • Au taux d’intérêt ;
  • Aux éventuels frais de dossier ;
  • Au montant des mensualités ;
  • A la durée de remboursement ;
  • Aux conditions particulières.

Une bonne connaissance de la loi est nécessaire

Avant de souscrire un crédit auto, il est également nécessaire de connaître ses droits. À propos, deux lois fondamentales régissent le crédit de la consommation.

La loi Scrivener de 1978, réformée en 2010, régit le principe des crédits à la consommation. Elle impose aux organismes de crédit d’envoyer aux emprunteurs qui souscrivent un prêt inférieur à 75 000 € (remboursable sur une durée supérieure ou égale à trois mois) une offre préalable de crédit. Cette dernière doit inclure d’importantes informations, notamment la date, le bien financé, l’identité des parties de la caution, le montant du prêt, les modalités du contrat, etc. Ensuite, une période de 15 jours minimum est accordée à l’emprunteur pour réfléchir et passer au peigne fin la présente offre.

La seconde loi, c’est la Neiertz. Elle se concentre, pour sa part, sur le surendettement. En termes clairs, c’est une loi qui prévoit notamment la mise en place d’une commission de surendettement destinée à trouver un accord amiable entre emprunteur et prêteur au cas où ce dernier n’arriverait plus à se débarrasser de son crédit.

À quoi d’autre un crédit auto peut-il servir ?

Comme vous le savez déjà, on peut recourir à un crédit auto pour acheter un véhicule ; qu’il soit neuf ou d’occasion. Cependant, le crédit auto ne sert pas qu’à ça. Autrement dit, on peut, de la même manière, recourir à ce type de crédit pour financer autre chose qu’une « automobile » au sens strict. En effet, vous pouvez aussi contracter ce prêt pour acheter :

  • Une voiture ;
  • Une moto ;
  • Un utilitaire ;
  • Une remorque ;
  • Une caravane ;
  • Un camping-car.

De même, le crédit auto peut servir à financer tous les frais qui accompagnent l’acquisition d’un véhicule :

  • Les documents officiels (carte grise et autres) ;
  • Équipements et achat des accessoires auto ;
  • Entretien ;
  • Assurance ;
  • Assistance ;
  • Extension de garantie ;
  • Etc.

Par ailleurs, s’il s’agit aussi d’acheter des accessoires auto (comme un coffre de toit, un marquage antivol, une attache de remorque…) en même temps que son véhicule, de payer des documents officiels ou de financer des réparations, le crédit auto est la solution. L’organisme de crédit comptabilise tout simplement le coût de tout ceci ajouté à celui du véhicule pour obtenir le montant final du prêt.

Important : il existe certains crédits auto qui, du fait de la facilité des démarches, incluent d’emblée tout le nécessaire pour vous permettre de prendre la route, c’est-à-dire financement + assurance + assistance + entretien et extension de la garantie du constructeur.

Souscrire un crédit auto chez un concessionnaire : une bonne idée ?

À cette question, nous répondrons par l’affirmatif, car il simplifie les démarches. Cependant, il va falloir faire attention à certains pièges.

Principe et fonctionnement

C’est un secret de polichinelle que les concessions automobiles multiplient les services, cela non seulement pour attirer de nouveaux clients, mais également pour les fidéliser. Cela dit, ils misent beaucoup sur les services additionnels pouvant déclencher une vente, comme le financement.

Aujourd’hui, vous n’êtes plus obligé de vous rendre chez un banquier avant d’obtenir un crédit. On peut passer directement par la concession automobile pour demander un financement et acheter son véhicule. Les concessions se reposent alors soit sur les filiales de financement du constructeur (les marques disposant leur propre établissement de crédit et proposant des offres de financement), soit sur les organismes de crédits, notamment ceux spécialisés dans le financement par intermédiation.

Quels types de prêts autos sont proposés en concession ?

En concession automobile, il y a notamment deux types de financements proposés : le prêt auto classique et le crédit-bail. Le premier est un crédit à la consommation dont le montant peut atteindre 75 000 €. Le second est un leasing proposé via la location avec option d’achat. Il s’agit également d’un crédit à la consommation, mais qui repose sur un contrat de location.

Ces deux offres sont toutes envisageables et peuvent être souscrites auprès d’un vendeur. Ce dernier, avant de transmettre le dossier à son partenaire financier, procède à une étude rapide de solvabilité.

Pour obtenir son prêt auto ou son leasing de voiture, il est nécessaire de définir avant toute chose le modèle, la finition et les équipements. Le vendeur, pour pouvoir déposer le dossier, a besoin d’avoir une idée claire et précise du montant total du véhicule, c’est-à-dire son prix de vente TTC tenant compte bien évidemment des différents frais.

Important : avant de solliciter un vendeur en concession, il est nécessaire de définir le modèle de voiture et les équipements souhaités ; l’instruction du dossier ne pouvant être faite que sur complétude des éléments.

Avantages et inconvénients du prêt auto en concession

Pour un automobiliste, l’avantage premier est la possibilité de profiter d’un package complet, c’est-à-dire achat + règlement, et ce sans avoir besoin de se déplacer. Dans la plupart des cas, les vendeurs ont une bonne connaissance des produits financiers et vont de ce fait privilégier la vente. Conséquence : ils s’assurent de rendre le dossier rentable afin de faciliter l’achat du véhicule. Autre avantage, il peut arriver que les offres de prêts donnent lieu à des remises sur le tarif de la voiture ou des offres promotionnelles que l’on ne peut obtenir en temps normal.

Cependant, autant l’obtention du financement est moins contraignante, autant elle n’est pas proposée aux meilleures conditions. En effet, généralement lorsqu’on privilégie la concession pour son financement, on oublie de comparer les taux et les conditions de remboursement, ce qu’on pourrait négocier peut-être plus facilement dans un autre organisme de crédit. De même, bien que les vendeurs connaissent bien les produits financiers, ils ne sont pas pour autant des conseillers bancaires. Il est donc récurrent de voir des erreurs sur l’appréciation de tel ou tel dossier.

related posts

Leave a Comment