Home Entreprise Obtention de la certification Qualiopi : Les atouts pour votre entreprise !

Obtention de la certification Qualiopi : Les atouts pour votre entreprise !

by Kévin

Depuis le vote de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, bon nombre d’organismes se posent de questions sur la nouvelle certification du nom de Qualiopi. Cet article qui expose les bonnes raisons pour lesquelles vous devez coûte que coûte obtenir cette certification se veut également capable d’apporter de réponses à vos nombreuses interrogations légitimes. Lisez plutôt !

Tranquilliser vos bailleurs de fonds et vos clients

Une certification Qualiopi ne peut être obtenue qu’après la mise en œuvre de certaines exigences fixées par deux textes fondamentaux. Il s’agit de :

  • Le décret n° 2019-565 du 6 juin 2019 relatif au référentiel national sur la qualité des actions concourant au développement des compétences ;
  • Le décret n° 2019-564 du 6 juin 2019 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle.

Lorsqu’un organisme de formation obtient alors la certification, cela suppose qu’il est conforme aux exigences de qualités prévues par les textes. Autrement, cela témoigne du respect de tous les indicateurs des décrets visés et donc, l’organisme maîtrise parfaitement les procédures recommandées pour tout prestataire d’actions concourant au renforcement des compétences.

La marque Qualiopi est donc une véritable valeur ajoutée pour les organismes concernés. Elle rassure les financeurs : les organismes en charge de la gestion des branches accidents du travail et maladies professionnelles, l’État, les collectivités territoriales, la Caisse des Dépôts et consignations, les promoteurs, etc.

Quant aux clients, ils sont convaincus de bénéficier de services de qualités. Il peut s’agir de :

  • Une formation ;
  • Un bilan de compétences ;
  • Une formation par apprentissage ;
  • De la validation des acquis de l’expérience.

Ne trouvez donc aucun prétexte pour ne pas obtenir cette certification. Sur le marché, vous êtes automatiquement différencié. Puisque cela prouve que vous avez respecté à la lettre les textes, critère après critère, indicateur après indicateur.

Garantir la continuité de votre activité

Le marché est concurrentiel. Au demeurant, selon les statistiques (de la DARES) à notre portée, il y aurait en France environ 75 000 organismes de formation et les formateurs indépendants représenteraient un quart de cet effectif. Logiquement, seuls les organismes ayant obtenu cette certification peuvent prétendre survivre dans un marché de plus en plus rude.

Donc, pour fidéliser les clients, pour sauvegarder les partenaires socio-économiques, votre organisme doit avoir cette étiquette « Qualiopi ». C’est le gage de la continuité de votre activité. Et par ailleurs, il faudra s’adapter au plus vite et de manière efficiente à son public (les destinataires de la formation, les partenaires et les organismes financeurs).

Voici les critères définis par le décret n° 2019-565 du 6 juin 2019 relatif au référentiel national sur la qualité des actions concourant au développement des compétences à propos :

Critère n°3 : Adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre

Critère n°6 : Inscription et investissement du prestataire dans son environnement professionnel.

Comme vous pouvez le saisir aisément, les enjeux économiques ayant trait à vos activités sont pris en compte par les critères à mettre en œuvre pour obtenir la certification. Logiquement, on peut en déduire que lorsque vous avez la marque Qualiopi, vous tenez compte de :

  • Les innovations technologiques et pédagogiques ;
  • Les besoins du marché de l’emploi pour adapter vos offres de formation ;
  • Les dispositions légales et réglementaires pour développer les compétences.

Par ailleurs, il faut noter que le nouveau référentiel national de certification Qualiopi est de rigueur pour que les organismes de formation puissent bénéficier des financements publics. Sans le précieux certificat, les entreprises et usagers bénéficiaires des formations ne peuvent guère obtenir de financements des organismes financeurs. C’est ce qui ressort des dispositions de l’article 6 de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Selon cet article, les organismes ou entreprises de formation, les établissements qui ont pour activités de concourir au développement des compétences ont l’obligation d’obtenir une certification relativement à leurs activités s’ils comptent à coup sûr jouir des fonds publics ou mutualisés.

Qu’attendez-vous alors pour obtenir le Référentiel national de certification qualité ?

IMPORTANT : La demande est adressée aux organismes accrédités par le Comité français d’accréditation (Cofrac) pour certifier les prestations de formations. Il reste qu’en dehors de ces organismes habilités, des instances de labellisation peuvent être mises en place conformément à la loi pour les mêmes fins. Et ce pour une durée de 3 ans. Il faut donc faire attention aux publications du Conseil d’administration de France compétences, seul organisme habilité à publier la liste des instances mises en place. Déjà en 2019, le Conseil d’administration a validé la liste de 7 instances de labellisation. Pour voir les instances dont il s’agit, nous vous recommandons de consulter le site de France compétences.

Répondre toujours aux besoins des clients

Un organisme qui se veut compétitif de nos jours doit répondre aux besoins de ses clients. Et pour cela, il doit proposer des offres qui s’adaptent à ces derniers. C’est en cela que le critère n°2 du décret ci-dessus visé concerne « l’Identification précise des objectifs des prestations proposées (par les organismes de formation) et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations ».

Pour veiller au respect de ce critère important, les organismes certificateurs et les instances de labellisation recueillent les appréciations et les réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées. C’est le critère n°7 du décret n° 2019-565 du 6 juin 2019 relatif au référentiel national sur la qualité des actions concourant au développement des compétences qui pose cette exigence.

Obtenir alors une certification Qualiopi voudra signifier que votre organisme a défini dans ses programmes d’activités un plan d’amélioration ou d’adaptation de ses services aux publics bénéficiaires. Cela peut se faire de plusieurs manières. C’est ainsi que les commentaires laissés par les clients sur les sites d’offres de formation, les mails échangés avec ces derniers et avec d’autres partenaires, les réclamations faites par les uns et les autres démontrent que votre organisme n’a qu’un seul objectif : satisfaire les clients. Lancez-vous donc vite dans les démarches qui s’imposent pour obtenir votre certification.

Bon à savoir : Par ordonnance n°2020-387 du 1er avril 2020 portant mesures d’urgence en matière de formation professionnelle, la date de certification Qualiopi a été remise au 1er janvier 2022 pour tous les organismes de formation. Sinon qu’initialement, elle devrait entrer en vigueur à partir de janvier 2021.

Promouvoir une organisation efficace

Il est évident que les organismes de formation ne savent pas s’organiser ou le font mal. En effet, l’expérience nous a permis de constater que bon nombre de ces organismes ont mis en place un système organisationnel très peu respecté par les parties prenantes. D’autres fois, les informations ne sont pas bien communiquées ou elles ne sont pas du tout écrites.

Pour corriger cette défaillance, le législateur a imposé un critère relativement aux « conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus ». Autrement, grâce à la certification, il y a une communication fluide entre les organismes de formation et les bénéficiaires des formations, une organisation pratique pour répondre aux préoccupations des clients et une gestion rationnelle du temps.

Si la communication aussi bien interne qu’externe permet une relation tranquillisée entre les parties prenantes, le temps est aussi déterminant pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Logiquement, les différentes parties prenantes savent ce qui leur revient à faire et cela contribue à la croissance de l’organisme. Les services proposés sont de bonne qualité.

Il faut donc conformément au 5e critère du décret n° 2019-565 du 6 juin 2019 que les personnels chargés de mettre en œuvre les prestations soient qualifiés et aient les compétences requises.

Les conditions de recrutement du personnel, les modalités d’intégration et les qualifications des personnes recrutées sont autant de points à ne pas négliger.

Réaliser de bons chiffres

L’obtention de la certification Qualiopi suppose, comme on peut le constater, la mise en œuvre de bonnes pratiques au sein de l’organisme et dans ses rapports avec les autres parties prenantes. Votre organisme de formation fera bonne presse de ce fait.

Les clients sont écoutés et gardés. Et ils n’hésiteront pas à en parler à d’autres qui, à leur tour, feront l’expérience et en parleront à d’autres encore. C’est donc une chaîne. Et vous avez l’occasion de mettre en lumière vos bonnes manières de faire.

Les résultats sont extraordinaires. L’organisme aura une bonne santé financière. D’autant plus que les clients augmentent, les financeurs sauvegardés. Et, il ne faut pas l’oublier, vous aurez désormais un actif immatériel : la renommée.

Mettez donc les bouchées doubles pour capitaliser vos bonnes pratiques :

  • Rendre accessibles les offres de formation au public ;
  • Publier les résultats obtenus ;
  • Améliorer constamment les offres pour répondre aux attentes des clients ;
  • Mettre en place une organisation efficiente ;
  • Engager un personnel qualifié et compétent ;
  • Être toujours disponible à écouter les parties prenantes.

En somme, vous avez tout intérêt à commencer les démarches pour obtenir la certification Qualiopi. Et ne tardez pas à le faire !

related posts