Home Banque Obtenir un prêt immobilier : comment monter son dossier 

Obtenir un prêt immobilier : comment monter son dossier 

by Kévin

Si vous souhaitez obtenir un prêt immobilier auprès d’un établissement de crédit, vous devrez nécessairement monter un dossier de demande de prêt. Cependant, le montage du dossier peut être fastidieux et compliqué quand on ne sait pas comment s’y prendre. Voici un guide pour vous aider à bien monter votre dossier de demande de prêt immobilier.

Identifier les documents nécessaires au montage de son dossier de prêt 

Pour l’obtention d’un prêt immobilier, le premier élément que la banque va recevoir du demandeur est le dossier de demande de prêt. L’un des objectifs de ce document est de déterminer la capacité d’emprunt du client. Un autre objectif du document est de donner à la banque les preuves que le client effectue bel et bien l’achat d’un bien. Pour avoir plus de chances d’obtenir votre prêt immobilier et bénéficier de taux compétitifs, vous devrez vous assurer d’établir un dossier complet et de qualité. Il devra alors contenir un certain nombre de pièces importantes. Il faut veiller à ce que les originales de ces pièces soient fournies.

Anticiper en faisant appel à un courtier immobilier pour le montage du dossier

La constitution du dossier de demande de prêt n’est pas aussi aisée qu’on pourrait le croire. La preuve en est que cette étape peut faire perdre un temps précieux quand on ne sait pas comment s’y prendre. Elle peut également pénaliser le client auprès de l’établissement financier. Pour avoir alors l’assurance de constituer un dossier complet, pertinent et dans les brefs délais, il est recommandé de faire appel à un courtier immobilier.

En faisant appel à un cet expert immobilier, vous gagnez non seulement un temps précieux, mais vous faites également des économies d’argent. Vous avez aussi la certitude d’être accompagné tout au long du processus d’obtention du prêt immobilier.

Prestations d’un courtier immobilier

Le courtier immobilier peut vous guider et vous indiquer avec exactitude les pièces justificatives que vous devrez inclure dans votre dossier de prêt. Disposant de contacts au sein des établissements de crédit, il est en mesure de faire passer votre dossier en priorité. Si son client est un indépendant ou travaille en contrat à durée déterminée (CDD), le courtier immobilier peut l’aider à prouver sa bonne gestion ainsi que la régularité de ses revenus.

Au vu de tous ces avantages, il est important de bien choisir son courtier afin de bénéficier de toute l’aide nécessaire pour l’obtention du prêt immobilier. En vous tournant vers une agence de courtage reconnue comme La Centrale de Financement, vous avez la certitude d’avoir les meilleurs professionnels à votre disposition.

Rassembler ses documents personnels pour le dossier de demande

Votre dossier de demande de prêt doit d’abord contenir les pièces permettant de vous identifier. Si vous souhaitez souscrire à l’emprunt en couple, alors votre partenaire doit aussi fournir ses propres pièces justificatives. Il s’agit notamment :

  • d’une pièce d’identité ;
  • d’un justificatif de situation familiale ;
  • d’un justificatif de domicile ;
  • et d’un contrat de travail.

Avec ces différentes pièces, vous pourrez prouver votre identité auprès de la banque. Pour la pièce d’identité, vous avez le choix entre votre carte d’identité et votre passeport. En ce qui concerne le justificatif de situation familiale, il peut s’agir de votre livret de famille ou de votre contrat de mariage. Pour le justificatif de domicile, une quittance de loyer ou des factures d’eau et d’électricité suffiront. Enfin pour le contrat de travail, ajoutez éventuellement des avenants.

Autres documents personnels

En dehors des pièces évoquées plus haut, vous pouvez également inclure votre carte de séjour si vous êtes un ressortissant étranger travaillant sur le territoire de l’établissement financier. Si vous êtes divorcé, le jugement de divorce servira à prouver votre indépendance financière. Par ailleurs, si vous êtes propriétaire, vous pouvez faire usage d’une attestation de propriété.

Intégrer les documents qui attestent sa situation professionnelle au dossier

Dans le but de prouver que vos revenus sont stables, vous devrez fournir tous les documents dont la banque a besoin pour l’analyse de votre situation financière. La nature et le nombre de ces pièces dépendent de votre statut. Il est donc essentiel de se renseigner et de se conformer aux exigences de son statut.

Si vous n’êtes pas un salarié en contrat à durée indéterminée (CDI), vous devez montrer que vos revenus sont assez stables et réguliers. Par contre, si vous êtes salarié en CDD ou CDI, vous devrez inclure au dossier vos trois derniers bulletins de paie en plus de votre contrat de travail. Pour les fonctionnaires, il faut que ces derniers présentent l’attestation de titularisation.

Quant aux travailleurs ou gérants non-salariés des secteurs du commerce, de l’artisanat ou de l’agriculture, ils doivent présenter leurs trois derniers bilans comptables, les statuts de leur structure ainsi que leur extrait Kbis. Enfin, pour ceux qui exercent une profession libérale, en plus des trois derniers bilans comptables, ils doivent intégrer les statuts de leur structure et leurs 24 derniers bulletins de paie. Tous ces documents serviront à une étude de prêt par la banque.

Ajouter les pièces permettant d’évaluer sa situation financière au dossier

Après vérification de votre identité et de vos revenus, l’établissement de crédit va chercher à évaluer la situation de vos finances. Ainsi, toutes vos rentrées d’argent hors revenus professionnels seront donc scrutées. Pour cela, il faut d’abord inclure dans le dossier de demande vos trois derniers relevés bancaires pour chacun de vos comptes.

Pour ceux qui ne sont pas salariés en CDI, ils ont la possibilité d’en mettre plus que le nombre prévu. Toutes ces étapes sont importantes et servent à montrer la stabilité de leurs revenus et leur bonne gestion financière. Avec un justificatif d’épargne, vous pourrez montrer que vous êtes en mesure de financer l’apport du crédit au cas où il serait accordé.

Si vous n’avez pas envie de financer un apport pour le crédit immobilier, ce n’est pas grave. Assurez-vous quand même d’intégrer le justificatif d’épargne parce qu’il montre à la banque votre bonne santé sur le plan financier. Si vous avez des prêts en cours, n’hésitez pas à ajouter leurs tableaux d’amortissements.

Préparation d’un plan de financement

Le plan de financement immobilier est un document que vous devez rédiger par vos propres soins afin de faire murir votre projet de financement. Il est constitué de deux parties : une partie financière et un autre comptable. Dans la partie financière, l’emprunteur doit y présenter de manière détaillée l’ensemble de ses ressources financières et ses besoins en termes de financement. Dans la partie comptable, il s’agit de présenter les estimations permettant à la banque d’évaluer la capacité d’emprunt immobilier de l’emprunteur. 

En intégrant un plan de financement au dossier de demande, vous permettez donc à la banque de juger si vous êtes en mesure d’assurer le remboursement du prêt. En présentant ce document au banquier, ce dernier n’y sera pas indifférent. Vous améliorez donc vos chances d’obtenir le prêt.

Choix de la formule de prêt adaptée

Vous avez différentes possibilités de prêts. Vous avez le choix entre le prêt à taux fixe, celui à taux variable et celui à taux mixte. Le prêt à taux fixe se détermine à la signature du contrat. Celui à taux variable dépend des fluctuations de la Banque Centrale Européenne. Quant au prêt à taux mixte, il connait une période fixe et une autre variable.

Inclure les documents relatifs au projet immobilier dans le dossier

Le prêt immobilier est destiné à l’achat d’un d’une maison ou d’un appartement. Avant qu’il soit accordé, il est indispensable que le logement soit trouvé, mais aussi réservé. De plus, avant que le prêt soit accordé, la banque s’assure de la réalité de votre projet. C’est pour cette raison qu’il faut réunir les documents relatifs à votre projet immobilier.

Ici, il faut inclure le compromis de vente signé si vous achetez dans l’ancien et le contrat de réservation si vous achetez par contre dans le neuf à travers un contrat VEFA ou un CCMI. À ces documents, vous pouvez ajouter le justificatif de revenu locatif si vous souhaitez faire un investissement. Il est également conseillé d’ajouter les documents qui peuvent vous permettre d’obtenir un prêt à taux zéro tels les diagnostics techniques ou une attestation de performance énergétique.

La collecte de ces pièces peut s’avérer un véritable casse-tête. Pour vous soulager, vous pouvez solliciter votre courtier immobilier.

Compléter d’autres documents à ajouter au dossier de demande

Pour la plupart des banques, il est très important de déterminer la santé financière du client. Elles ont alors tendance à accorder plus de prêts aux emprunteurs salariés en CDI et disposant de revenus suffisants, car ils offrent plus de sécurité. C’est pourquoi si vous êtes un indépendant ou en CDD, vous devrez leur présenter un dossier de demande pertinent. Il ne faut donc pas hésiter à ajouter d’autres documents qui peuvent faire pencher la balance de votre côté.

En définitive, la préparation de votre dossier de demande de prêt immobilier ne doit pas être banalisée. Pour vous aider et éviter les éventuelles erreurs qui pourraient engendrer un refus de votre dossier, il serait préférable de vous faire assister par un courtier immobilier.

related posts

Leave a Comment