Home Entreprise Insertion professionnelle : Et si vous optiez pour un master en droit social ?

Insertion professionnelle : Et si vous optiez pour un master en droit social ?

by Kévin

Le master droit social est un diplôme universitaire que l’on prépare en 2 ans (M1, M2) après avoir obtenu une licence ou une licence professionnelle. Il équivaut à 120 crédits (ECTS) organisés en 4 semestres (S) et propose une orientation professionnelle, recherche ou indifférenciée. Il s’adresse aux étudiants désireux d’acquérir une solide formation générale doublée d’une spécialisation progressive pratique en droit du travail, droit des relations professionnelles, droit de l’entreprise, droit syndical, droit de la protection sociale, droit de la santé.

Même si la contraction du marché de l’emploi et l’affichage de nouveaux métiers du numérique semblent avoir remis en cause l’intérêt d’étudier, les études supérieures longues demeurent toujours valorisées. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le master en droit social.

Pourquoi faire un master en droit social ?

Faire un master en droit social revient à suivre une formation dans un des domaines juridiques en perpétuelle évolution. En effet, le droit social est un domaine très riche qui dépend à la fois du droit public et du droit privé. C’est un droit qui régit les règles des relations individuelles et collectives dans le domaine du travail.

Il s’agit notamment des relations entre un employeur et un salarié, mais aussi les relations collectives de travail qui lient un employeur et les instances représentatives de son personnel. C’est une discipline présente dans plusieurs domaines des entreprises, publiques comme privées à savoir :

  • les ressources humaines ;
  • le dialogue social ;
  • la formation ;
  • l’action administrative ;
  • les règlements de contentieux au sein des tribunaux ;

Le droit social constitue aujourd’hui un outil de performance économique, qui au-delà d’assurer la sécurité des travailleurs doit offrir une certaine flexibilité aux employeurs. Gr^^ace à cette formation, vous pourrez accompagner les professionnels dans l’évolution de la législation française et donc des réglementations en vigueur.

En outre, faire un master en droit social dans la faculté de droit idéale offre de nombreuses opportunités aux diplômés. En plus d’ouvrir une multitude de secteurs d’activité (entreprises, assurances, sécurité sociale, syndicat, etc.), un master en droit social donne également accès à un grand nombre de corps de métiers.

Les titulaires d’un tel diplôme s’insèrent rapidement dans les entreprises et assurent des responsabilités d’encadrement. Ils occupent diverses postes de responsabilités. Ils peuvent également se lancer dans la recherche d’un poste dans les professions du droit en tant que :

  • Juriste d’entreprise ;
  • Juriste droit social ;
  • Conseiller juridique ;
  • Avocat en droit social, dans un tribunal, à la Cour de cassation ;
  • Chargé de recrutement ;
  • Avocat, à votre compte ou dans un cabinet d’Avocats ;
  • Consultant en droit ou en ressources humaines ;
  • Enseignant-chercheur dans le domaine du droit social ou professeur.

Aussi, le secteur public recrute sur concours des inspecteurs du travail ainsi que les organismes de sécurité sociale qui sont à la recherche des cadres spécialisés. Les titulaires d’un master en droit social sont également accueillis par les grandes associations et les organisations syndicales. Il en est de même pour la fonction publique européenne qui offre des places de juriste spécialisé. D’autres pourront aussi se tourner vers des métiers moins connus du grand public comme la fonction « compensation and benefits ».

Une autre raison de faire un master en droit social est la possibilité des poursuites d’études. Même si ce type de master conduit à la vie professionnelle, les étudiants en parcours recherche peuvent se diriger vers un doctorat (bac+8). Certains poursuivent leur cursus en faisant une formation complémentaire (autre M2, IEP, école de commerce/gestion, MS) compte tenu de leur projet professionnel.

bb

Quel est le programme du master droit social ?

Qu’il s’agisse du tronc commun ou des parties de spécialisation, durant la formation pour un master en droit social, vous allez être amené à étudier des matières comme :

  • le droit du travail ;
  • le contentieux du travail ;
  • la sociologie du travail ;
  • le droit administratif ;
  • le management des ressources humaines (RH) ;
  • le droit de la sécurité sociale et droit de la protection sociale ;
  • le droit international privé ou droit européen, relations internationales ;
  • le droit des assurances ;
  • le droit des entreprises ;
  • le droit social international ;
  • le droit de l’emploi ;
  • le droit du travail comparé ;
  • le droit pénal du travail ;
  • l’histoire du droit social ;
  • le droit comparé ;
  • les langues vivantes étrangères ;

À cela, il faudra rajouter une grande part de travail personnel à votre emploi du temps. Le master en droit social étant un diplôme de l’enseignement supérieur de haut niveau et exigeant, il ne se valide pas par le biais d’un examen. Il se valide plutôt par la rédaction d’un mémoire et la présentation d’une soutenance et le contrôle continu.

Ce master contient également une ou deux périodes de stage. Il requiert également votre attention sur deux choses à savoir : la validation d’une convention de stage par votre établissement et la rédaction d’un rapport de stage. À cet effet, il existe certains établissements qui proposent des formations en alternance.

Vous avez ainsi la possibilité de passer une partie de votre temps dans une entreprise et l’autre partie en cours, avec les personnes qui suivent la formation initiale (sans alternance). L’avantage de cette formule est qu’en plus de la rémunération, vous allez gagner également de l’expérience professionnelle.

Par ailleurs, en plus des cours de droit international qui figurent dans le programme, il existe des écoles qui proposent des programmes internationaux. Vous pouvez ainsi passer un semestre à l’étranger par exemple. Pour ceux qui désirent travailler dans une entreprise internationale ou même à l’étranger, la mobilité internationale sera un atout. L’école vous permet également d’effectuer votre stage à l’étranger.

Comment accéder au diplôme Master droit social ?

Vous êtes titulaire d’une licence en droit, en gestion, en management des entreprises et des administrations, ou d’un diplôme de niveau équivalent ? Vous pouvez alors accéder à la première année de Master en droit social après sélection et compte tenu des capacités d’accueil de la mention Droit social. Pour ce qui concerne les prérequis, il est exigé au candidat d’avoir suivi en UEF (CM+TD) au moins un enseignement en droit social. Vous devez également suivre en UEF (CM+TD) soit un enseignement de droit des sociétés, soit de libertés publiques ou tout enseignement présentant une complémentarité avec le droit social.

Le passage du M1 en M2 est généralement très sélectif (dossier, test, entretien). Seuls les étudiants ayant validé le Master 1 en Droit, MAE ou de Gestion peuvent candidater en Master 2 droit social. Après cette phase, ils doivent faire parvenir à l’Université un dossier de candidature. Les stages réalisés et la cohérence du cursus avec le projet professionnel sont également importants.

nn

Comment est organisé le master en droit social ?

Un master en droit social est organisé sur deux années. Durant la première année, les étudiants auront à acquérir des compétences académiques fondamentales du droit social (notamment droit des relations collectives de travail et droit de la protection sociale). Le but de cette première année est d’élargir le champ des connaissances sur certains aspects du droit social (droit de l’emploi, droit de la santé-travail, droit social de l’Union européenne).

Elle participe au développement de compétences et savoir-faire transversaux grâce à des méthodes pédagogiques renouvelées (projet tutoré). Nous pouvons citer : l’autonomie, la capacité au travail de groupe, les qualités d’exposition écrite et orale. Au cours de la seconde année soit le M2, l’organisation est faite de sorte à constituer tout à la fois une année de spécialisation en droit social, de professionnalisation et d’ouverture.

La spécialisation en droit social passe par des unités d’enseignement centrées sur des thématiques précises telles que les rémunérations, la prévoyance, les mobilités. La spécialisation en professionnalisation constitue une valeur ajoutée à la 2nde année du Master qui résulte de plusieurs éléments comme :

  • les périodes de professionnalisation dans l’entreprise ;
  • la nature de certains exercices (étude de cas…) ;
  • les interventions de praticiens experts des thématiques traitées.

Pour finir, l’ouverture permet aux étudiants formés de ne pas être uniquement d’excellents techniciens du droit social, mais qu’ils soient également en mesure d’appréhender les évolutions sociales et des organisations.

Quelles sont les compétences développées avec un Master droit social ?

D’une part, le master en droit social vise l’acquisition de solides compétences académiques et d’autre part l’acquisition de compétences professionnelles et opérationnelles permettant une insertion professionnelle rapide. À cet effet, l’on pourra affirmer que le master en droit social forme des juristes experts en droit du travail et de la protection sociale capable de :

  • connaître les outils du conseil et du contentieux en droit social ;
  • garantir le respect du cadre juridique d’exercice des relations sociales dans l’entreprise et assurer la veille juridique en matière sociale ;
  • apporter des conseils aux opérationnels dans le domaine du droit social notamment analysé des situations professionnelles afin de proposer des solutions juridiquement pertinentes ;
  • sensibiliser et accompagner les entreprises dans leurs démarches de dialogue social, de prévention, de RSE et de qualité de vie au travail ;
  • accompagner les entreprises dans leurs démarches d’anticipation des évolutions sociales (GPEC, restructuration).

En conclusion, le master en droit social a pour but de former des juristes ayant des compétences durables en droit social. À cet effet, il s’agira de doter les étudiants de connaissances « généralistes » en droit social susceptibles d’être mobilisées tant en entreprise (quelle que soit la taille de celle-ci) que dans des structures plus dédiées au droit social.

related posts