Home Banque 6 conseils pour obtenir aisément un prêt immobilier

6 conseils pour obtenir aisément un prêt immobilier

by Kévin

L’on ressent à un moment ou à un autre l’envie de disposer de son propre logement ou de son appartement. Pour cela, le recours à un crédit immobilier apparait souvent comme une évidence. Ainsi, vous comparez divers prix et effectuez des négociations. Toutefois, la négociation ne se limite pas là, puisque vous devez également négocier le meilleur taux pour votre prêt immobilier. En réalité, vous devez chercher à bénéficier du taux le plus bas possible afin de réduire le montant total des intérêts à payer à l’établissement prêteur. À cet effet, vous pouvez appliquer quelques astuces pour souscrire au meilleur crédit immobilier dans les bonnes conditions. Découvrez donc à la suite 6 conseils pour obtenir facilement ce prêt.

Profiter des taux d’intérêt bas et limiter au maximum la durée du prêt


Depuis quelques années maintenant, les taux d’intérêt pratiqués pour le prêt immobilier tournent autour de 3 %. Cependant, ceux-ci peuvent varier d’une institution financière à une autre. En réalité, il existe une concurrence entre les organismes de crédit et les banques. Du coup, ces structures proposent diverses offres, les unes aussi intéressantes que les autres. Renseignez-vous donc sur les politiques de crédit de différents établissements avant d’opter pour une offre.

Vérifiez également l’assurance emprunteur liée à votre prêt immobilier avant de choisir votre établissement prêteur. En effet, une banque ou un organisme de crédit qui propose une assurance prêt élevée vous coutera plus cher. Par ailleurs, sachez que plus la durée de remboursement de votre prêt immobilier est longue, plus celui-ci pèsera sur votre portefeuille. Cela se comprend aisément, puisque les établissements prêteurs prennent plus de risque si la durée de remboursement s’étale sur plusieurs années.

Pour équilibrer, les organismes jouent donc sur cet aspect pour tenter de gagner beaucoup plus lorsque vous contractez un crédit sur une longue durée. Par conséquent, cherchez à réduire au maximum la durée de votre prêt.

Disposer d’une situation financière et socioprofessionnelle stable

Lorsque vous demandez un prêt immobilier auprès d’une institution financière, celle-ci va s’assurer que vous allez pouvoir le rembourser. Disposer d’une situation financière stable augmentera alors votre chance d’obtenir ce crédit. Pour envoyer un bon signe, tâchez donc de prouver à votre banque ou à l’organisme prêteur que vos comptes bancaires et livrets d’épargne demeurent dans le vert. D’un autre côté, la stabilité socioprofessionnelle reste un point essentiel à prendre en compte pour souscrire à votre prêt immobilier. Elle comprend :

  • La stabilité professionnelle : vous allez accroître vos chances d’obtenir un crédit immobilier si vous montrez à l’établissement prêteur que vous disposez d’une situation professionnelle stable. De plus, les travailleurs en contrat à durée indéterminée et les fonctionnaires bénéficient souvent d’un bon taux d’emprunt. Cela ne veut pas dire que les autres types de travailleurs ne peuvent pas obtenir ce prêt ;
  • La stabilité sociale : sachez que le dossier d’un demandeur qui travaille dans une même société pendant longtemps sera plus privilégié par rapport à celui d’un emprunteur qui entre fraichement dans la vie active. Votre situation matrimoniale reste également un aspect non négligeable pour bénéficier d’un prêt immobilier.

Pour plus de chance, vous devez donc vérifier et ajuster votre stabilité. Au besoin, n’hésitez pas à demander les conseils d’un professionnel du domaine.

Disposer d’une épargne convaincante

Votre profil de demandeur joue un rôle important dans votre démarche de demande de crédit immobilier. Vous gagnerez en crédibilité auprès des établissements prêteurs si vous disposez d’une épargne convaincante. En réalité, ces derniers acceptent plus facilement les dossiers des emprunteurs qui gagnent moins, mais qui arrivent à épargner régulièrement. À l’inverse, ils accordent peu de crédit aux clients qui gagnent gros, mais n’épargnent pas souvent en raison peut-être de leur train de vie élevé. Pour cela, prenez le temps de constituer une épargne conséquente avant d’enclencher votre procédure de demande de prêt immobilier.

D’autre part, vous augmenterez vos chances d’obtenir ce crédit, si vous souhaitez partager les risques de non-remboursement en dégageant un apport personnel conséquent. À cet effet, vous pouvez décider de financer une partie de l’acquisition avec votre propre épargne. Un apport personnel de 10 % vous permet par exemple de bénéficier d’une réduction de 0,20 % sur votre taux d’endettement.

Contacter un courtier en crédit immobilier et recourir à des prêts aidés

Pour accroître vos chances d’obtenir un prêt dans les meilleures conditions, vous pouvez aussi solliciter le savoir-faire d’un courtier en crédit immobilier. Cet intermédiaire qui opère sur les marchés financiers saura comment s’occuper de votre dossier pour une réussite certaine. En réalité, contracter ce crédit, exige que l’on dispose d’un peu de connaissances sur tout ce qui concerne l’administratif autour du prêt en question. Ainsi, au lieu de chercher à maitriser tout cela seul, vous gagnerez beaucoup en contactant ce professionnel. Celui-ci pourra comparer pour vous les institutions financières, les propositions et choisir l’offre la plus adaptée à votre situation et à vos besoins.

En outre, le courtier saura discuter facilement avec les établissements prêteurs et pourra notamment vous éviter certains pièges. En plus du crédit immobilier, vous pouvez également recourir à des prêts aidés pour financer votre projet. Il s’agit essentiellement de :

  • Le prêt à taux zéro : c’est un ancien prêt dont les conditions et fonctionnements se modifient souvent. Retrouver les conditions actuelles de ce dernier vous aidera à acquérir une résidence principale ;
  • Le prêt action logement ou prêt employeur : la société verse une cotisation auprès d’un organisme collecteur et permet donc à ses travailleurs d’obtenir un crédit pour acheter un logement. D’une somme maximum de 40 000 euros, vous devez envisager ce prêt aux côtés d’autres types de financement immobilier ;
  • Le prêt à l’accession sociale : c’est un prêt conventionné qui vous permet d’acheter un bien immobilier dans le neuf ou dans l’ancien, voire de réaliser des travaux ;
  • Le prêt d’épargne logement : celui-ci reste une solution d’épargne réglementée pour préparer la concrétisation d’un projet immobilier.

Grâce à ces différents prêts aidés, vous pouvez obtenir une somme d’argent avoisinant les 40 % du montant total de votre projet d’achat ou de construction de logement. Ceci peut faciliter l’obtention de votre crédit immobilier, puisque lesdits prêts couvriront une bonne partie de votre emprunt.

Effectuer le meilleur choix du type de taux et préparer un dossier de qualité


Pour le prêt immobilier, vous pouvez choisir entre le taux fixe et le taux variable. Les taux sur les endettements étant assez bas ces derniers temps, vous gagnerez beaucoup en optant pour le taux fixe, puisque vous en profiterez pendant toute la période de votre emprunt. Même si le taux variable reste plus bas que le taux fixe, il est conseillé de choisir un taux capé. Sans celui-ci, les risques d’inflation du remboursement demeurent trop grands.

Prévoyez également dans les clauses du contrat la possibilité de quitter un taux variable pour un taux fixe, et cela sans payer d’autres frais. Sur un autre plan, n’oubliez pas de bien préparer votre dossier avant d’effectuer une demande de prêt immobilier. Veuillez donc constituer le dossier le plus ficelé possible. Ce dernier doit surtout comprendre les informations suivantes :

  • Les informations personnelles : il s’agit de fournir les justificatifs de domicile et de situation familiale ainsi que votre pièce d’identité ;
  • Les informations professionnelles : celles-ci concernent les fiches de paie pour les employés qui perçoivent à chaque fin du mois, une déclaration de revenus pour les non-salariés, un bilan comptable pour les dirigeants d’entreprises et les trois récents avis d’impositions ;
  • Les informations financières : le demandeur doit fournir ici ses relevés de comptes bancaires et livrets d’épargne ;
  • Les informations concernant le bien immobilier : le compromis de vente retenu, le plan de construction ou de rénovation et le contrat de réservation doivent figurer à ce niveau.

Calculer et simuler la durée de son futur prêt immobilier

Une augmentation des taux entraine une baisse du prix de l’immobilier. Étant donné que le prêt vous revient cher si la durée de remboursement est longue, effectuez des simulations en utilisant une calculette afin de diminuer autant que possible la durée de votre crédit immobilier. Pour cela, calculez votre capacité d’endettement, estimez le montant que vous pourrez prêter et vérifiez que les mensualités n’excèdent pas 33 % de vos revenus. Ce taux d’emprunt reste le niveau maximum accepté par les banques ou organismes de crédit.

Cette estimation vous permettra de connaitre avec précision le montant que vous pouvez prêter. Vous pouvez également utiliser des calculatrices en ligne spécialisées dans le prêt immobilier pour réaliser la présente estimation. Par ailleurs, les jeunes emprunteurs disposent de plus de chances d’obtenir un prêt immobilier auprès des banques que les adultes ou personnes âgées. En effet, les plus jeunes remboursent souvent leur prêt immobilier en intégralité, puisqu’ils peuvent encore travailler pendant longtemps.

De plus, les jeunes peuvent bénéficier de nombreux prêts aidés et subventions tels que :

  • L’aide personnalisée au logement ;
  • Le prêt conventionné ;
  • Le prêt épargne logement ;
  • Le prêt action logement ;
  • Le prêt à taux zéro et bien d’autres aides encore.

Ainsi, n’hésitez pas à mettre en avant votre jeune âge lors de votre demande de crédit immobilier. Dans le cas contraire, assurez-vous de souscrire un prêt immobilier à une période où vous pouvez encore disposer du temps pour rembourser entièrement votre dette.

related posts