Home Entreprise Salaire : comment évaluer combien coûte réellement un salarié ?

Salaire : comment évaluer combien coûte réellement un salarié ?

by Kévin

Toute entreprise a besoin de ressources humaines pour fonctionner mais il s’agit avant tout d’une question de coût. Lorsque vous décidez de recruter un employé, vous devez au préalable vous assurer des coûts que cela devrait engager pour votre entreprise de façon globale. Alors vous prendrez une décision éclairée en fonction de vos ressources et de vos priorités du moment.

Combien coûte réellement un salarié et comment l’évaluer ? Nous vous en parlons dans cet article.

Les charges indirectes à intégrer

On n’y pense pas souvent mais pour savoir tout ce que vous coûte un employé à l’entreprise, il faut regarder au-delà de la fiche de paie. En effet, recruter un nouvel employé implique tout un dispositif ainsi qu’un équipement dédié, pour lui permettre de mener à bien sa mission. Ce sont des dépenses qu’il faudra effectuer avant même de commencer à payer un salaire. On peut citer entre autres :

  • Le coût du recrutement ;
  • Le coût de la formation ;
  • Un espace de travail ;
  • Un ordinateur ;
  • des fournitures de bureau ;
  • un outillage particulier.

Le recrutement d’un nouvel employé est un projet qu’il faut murir à l’avance, de sorte à connaître toutes les charges aussi bien indirectes que directes. Certaines incombent à l’employeur et d’autres sont à la charge du salarié.

Les charges patronales pour l’employeur

Il est question ici de ce que l’employé coûtera à l’entreprise chaque mois, au moment de la paie.

Pour chaque salarié, l’entreprise doit payer en moyenne 42% de charges sociales patronales. Pour un salaire brut estimé par exemple à 2.000 euros, l’entreprise devra verser 840 euros à titre de charges patronales.

Ce salarié coûtera donc chaque mois 2.840 euros à l’entreprise. C’est un montant obtenu en faisant simplement la somme du salaire brut et des charges sociales patronales à payer par l’entreprise.

Les charges salariales pour l’employé

L’employeur n’est pas censé supporter toutes les charges sociales. Pour jouir de la protection sociale des salariés, l’employé doit lui aussi payer certaines cotisations. Pour déterminer le montant de ces prélèvements, il faut d’abord évaluer le montant des charges sociales qui devront être déduites du salaire brut, pour obtenir le salaire net de l’employé.

Il s’agit entre autres de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) qui vise à diversifier le financement de la protection sociale et de la CRDS (Contribution au Remboursement de la Dette Sociale) qui sert à diminuer la dette de la sécurité sociale.

En plus de ces prélèvements, d’autres taxes et cotisations peuvent être prélevées en fonction des besoins locaux, dans certaines régions françaises. En moyenne, il faut défalquer 30% du salaire brut pour obtenir le salaire net de l’employé.

Pour un employé payé au salaire brut de 1.600 euros par exemple, vous n’avez qu’à multiplier 1.600 euros par 0.3 pour obtenir le montant des charges salariales. Lorsque vous déduisez ce montant du salaire brut, vous devriez obtenir le salaire net de l’employé. Dans le cas de cet exemple, ça devrait donner un salaire net de 1.120 euros.

Opter pour un simulateur de coûts

Il peut être utile à bien des égards d’opter pour un simulateur de coût d’embauche, pour déterminer le coût d’une embauche. Il permet à l’employeur d’estimer plus facilement le coût salarial de l’embauche pour l’entreprise. Le simulateur de coût d’embauche a l’avantage d’intégrer des détails sur les charges et les aides directes et indirectes associées.

En renseignant le salaire brut de l’employé, vous avez systématiquement le salaire net avant impôt, ainsi que le salaire net après impôt à verser sur le compte bancaire de l’employé. En outre, obtenez par la même occasion le coût total dépensé par l’entreprise avec ajout des charges patronales entre autres.

Si par exemple vous comptez payer à votre nouvel employé le salaire médian qui est de l’ordre de 2.300 euros, le coût total réel pour votre entreprise sera de 3.032 euros. Quant à l’employé, il recevra après déduction des charges sociales salariales et de l’impôt la somme de 1.733 euros sur son compte bancaire. C’est des chiffres que vous pouvez avoir au clic, lorsque vous avez recours à un simulateur de coût d’embauche. Le simulateur de coût d’embauche est facile d’utilisation et fiable car étant mis à disposition par le service public. Il est en outre aussez pratique et procure un gain de temps appréciable.

related posts

Leave a Comment