Home Finance Quels sont les moyens efficaces de recouvrement de crédit ?

Quels sont les moyens efficaces de recouvrement de crédit ?

by Kévin

Obtenir le recouvrement de ses crédits de la part des créanciers n’est définitivement pas chose aisée. En effet, de nombreuses entreprises subissent de gros retards dans le recouvrement de leurs crédits. Cela engendre de sérieuses baisses des capacités financières et certaines entreprises tombent parfois dans le dépôt de bilan. Il est donc très important de développer une politique efficace de recouvrement de crédits. Ici, vous découvrirez des solutions pour recouvrer efficacement vos crédits.

Utiliser un logiciel de recouvrement de crédits

Recourir à un logiciel de recouvrement de crédits pour recouvrer ses crédits présente de nombreux avantages. Certains logiciels de recouvrement de crédit permettent quasiment un contrôle général des créances d’une entreprise. La plateforme Clearnox est d’ailleurs disposée à vous fournir ce service.

Il offre la possibilité à tout gérant d’entreprise de jouir d’une vue d’ensemble sur des solutions et actions concrètes de recouvrements. En effet, les logiciels de recouvrement de créances procurent un accès à une liste complète et personnalisée d’actions de recouvrement. Ce type d’outil propose de nombreux autres avantages.

Répartition aisée des tâches

La parfaite structuration de ce type de logiciel favorise la répartition des diverses tâches de recouvrement par ordre de priorité. De plus, près de 80% des interventions de recouvrement seront désormais automatisées. Par ailleurs, un outil informatique de recouvrement de crédits permet également de travailler de manière collaborative.

Ainsi, il sera possible au gérant d’affecter les actions à la personne concernée et de suivre entièrement la réalisation de l’action. Toute l’équipe de recouvrement pourra avoir accès au statut de recouvrement de chaque client avec un simple partage.

Accès à un flux équitable d’informations

Ce logiciel procure un accès aux données à jour, à tous les acteurs de l’entreprise pour un suivi plus généralisé des créances. En recourant à un logiciel de recouvrement de crédits, il est ainsi possible de maîtriser et d’anticiper le comportement de paiement des débiteurs. Ces logiciels prévoient même l’envoi spontané de messages de relance des créanciers, au bout d’une certaine période.

Il convient de préciser que les logiciels de recouvrement de crédits sont des outils efficaces et pertinents. D’autant plus qu’ils ne vous coûteront pas grand-chose, contrairement aux éventuelles démarches judiciaires.

Entamer une procédure d’injonction de paiement

Cette action de justice est la moins onéreuse et concerne les débiteurs devenus insolvables malgré l’existence d’une obligation contractuelle. Sa mise en œuvre commence par le dépôt d’une requête au greffe visant à contraindre le débiteur à acquitter ses dettes. Cette solution de recouvrement s’effectue au sein d’un tribunal de commerce ou le juge émet une ordonnance d’injonction de payer. Celle-ci ne devient un titre exécutoire qu’une fois qu’elle parviendra au débiteur dans un délai de 6 mois au plus grand tard.

Les saisies d’huissier

Bien évidemment, cette solution de recouvrement de crédits nécessitera l’intervention d’un huissier de justice.

 
Cette action n’est possible que si l’ordonnance d’injonction de payer échoue également. Les saisies d’huissier revêtent généralement les formes suivantes :

  • la saisie en mains tierces, aussi nommée la saisie sur rémunération ;
  • la saisie sur compte bancaire, également appelée saisie-attribution ;
  • la saisie-vente.

Les saisies d’huissier peuvent également revêtir la forme de saisie conservatoire. Cette dernière est provisoire et s’utilise en général seulement en cas d’urgence. Elle agit uniquement sur les biens mobiliers du débiteur. Cette solution nécessite également un titre exécutoire. Toutefois, elle peut être entamée si le créancier détient des documents prouvant l’existence d’une dette effective comme :

  • un chèque impayé ;
  • une lettre de change acceptée ;
  • un loyer impayé ;
  • une facture impayée ;
  • un billet à ordre et décision de justice pas encore exécutoire, etc.

En fournissant l’un de ces documents ou titres, le gérant de l’entreprise pourra faire intervenir directement un huissier pour opérer une saisie conservatoire. Mais si l’entreprise ne peut fournir la preuve, l’huissier devra demander l’autorisation du juge avant d’effectuer une saisie conservatoire. Il faut noter que les frais et dépenses liés à la saisie conservatoire s’imputent en général au débiteur, sous réserve de la décision du juge.

En conclusion, les logiciels de recouvrement de crédits représentent la meilleure solution pour recouvrer rapidement ses crédits. En effet, la qualité organisationnelle dont ils jouissent leur permet d’éviter à une entreprise d’éventuels soucis d’impayés. De plus, s’ils sont bien utilisés, ils éviteront certainement de recourir à des solutions beaucoup trop malaisantes.

related posts

Leave a Comment