Home Entreprise Quels sont les éléments clés pour la finance d’une entreprise ?

Quels sont les éléments clés pour la finance d’une entreprise ?

by Kévin
Les entreprises jouent un rôle considérable pour la société en contribuant à la création d’emplois et de valeur ajoutée dans différents secteurs. Si une entreprise est un outil par excellence de développement, sa gestion est assez complexe. En effet, bien qu’une entreprise puisse conduire aisément à une réelle autonomie financière, elle nécessite des politiques strictes et rigoureuses. Les entreprises pour croître doivent ainsi suivre des plans de développement déterminés.

La finance des entreprises est essentiellement relative aux décisions financières de ces dernières. Elle se sert toutefois de plusieurs éléments pour aboutir à la maximisation de la valeur de l’entreprise. Découvrons ces éléments indispensables à gérer pour une bonne gestion de la finance d’entreprise.

La finance d’une entreprise : présentation

Les entreprises étant principalement à but lucratif, l’un des principaux indicateurs de leur réussite ou de leur état est en effet le niveau de leur finance. La finance d’entreprise prend en compte les décisions d’investissement et de trésorerie de l’organisme. Ce volet des entreprises vise ainsi à maximiser les revenus tout en limitant les contraintes des risques encourus. La pratique de la finance d’entreprise est fortement liée au recours au financement bancaire et au financement de marché. Ainsi, la finance d’une entreprise tient une vision aussi bien interne qu’externe. De manière générale, la finance d’une entreprise vise la résolution de trois problématiques majeures de l’entreprise.

Dans un premier temps, la finance d’entreprise s’attèle à orienter les décisions pour les investissements. Ici, ce volet capital d’une entreprise évalue la pertinence et la rentabilité des prévisions relatives aux opportunités d’investissement. En outre, la finance d’entreprise favorise la décision de financement qui englobe d’une part la structure financière propre à l’entreprise et d’autre part les moyens d’améliorer les conditions de financements externes. En dernier volet, la finance d’une entreprise détermine la politique des rémunérations des investisseurs. Cette dernière solution concerne notamment la distribution des dividendes.

Ainsi, les politiques de la finance des entreprises spécifiques évoluent selon l’étape de vie de l’entreprise, mais surtout selon les réalités en présence. La finance d’une entreprise pour prendre des décisions bénéfiques et adapter sa politique utilise des outils d’analyse précis essentiels à la prise de décision. Pour avoir davantage d’assistance pour révéler votre société, découvrez le site de conseils pour les entreprises. Ainsi, la finance d’entreprise se sert d’autres disciplines sœurs essentielles pour les analyses. 

Tenir sa comptabilité


La comptabilité générale est indispensable pour toutes entreprises. Elle est régie par des normes comptables contrôlées par des autorités compétentes sur un périmètre déterminé. Elle sert à décrire la situation et les résultats de l’entreprise grâce à des chiffres. La comptabilité générale pour une entreprise répond ainsi à des obligations légales. Elle se sert ainsi de documents comptables spécifiques. Elle passe nécessairement par l’enregistrement des diverses opérations touchant les biens, les services ou les instruments de règlements. Grâce à des tableaux de synthèse, la comptabilité générale fournit les informations primordiales sur la situation de l’entreprise.

La comptabilité générale, indispensable pour les entreprises de toute taille et de différents secteurs d’activité, est ainsi un outil pratique et efficace pour les structures étatiques. Elle permet entre autres à ces dernières de disposer de renseignements à priori fidèles pour effectuer les prélèvements des diverses taxes sur les activités de l’entreprise. La comptabilité générale, bien qu’elle constitue d’une part un outil de contrôle, elle représente un outil utile pour l’entreprise elle-même. La comptabilité fournit en effet des informations capitales pour évaluer son état et pouvoir prendre des décisions justes.

La trésorerie de l’entreprise

La trésorerie d’une entreprise joue un rôle conséquent dans les résultats comptable et, à plus grande échelle, pour les analyses de la finance d’une entreprise. La trésorerie d’une entreprise correspond aux liquidités disponibles en caisse et sur les comptes bancaires de l’entreprise. La trésorerie active dans le bilan comptable représente des éléments de l’actif. Pour plus de précision, la trésorerie d’une entreprise correspond à l’ensemble des fonds immédiatement disponibles. L’on peut s’en servir pour des dépenses immédiates. Elle sert par exemple à payer les factures liées à l’activité quotidienne.

La trésorerie de votre entreprise doit être tenue par une personne rationnelle pour éviter de se retrouver à court de liquidité. En effet, il est indispensable que dans une entreprise un certain taux de liquidité soit présent à chaque instant pour pouvoir régler des situations urgentes ou alors pour pouvoir saisir des opportunités inattendues. La trésorerie prend également en compte les décalages entre les entrées et les sorties d’argent de la caisse. La gestion de la trésorerie correspond presque à une gestion de la finance de son entreprise à une échelle de temps réduite. La gestion de la trésorerie est ainsi orientée par des principes définis.

L’analyse financière


Dans certaines circonstances, l’analyse financière s’impose comme un contrôle à effectuer pour son entreprise. Elle peut être initiée par le président même de l’entreprise ou encore par de potentiels investisseurs. En tant que chef d’entreprise, vous pouvez demander à un professionnel de réaliser pour vous un diagnostic financier. De même, lorsqu’un investisseur est sur le point de reprendre une affaire ou d’investir dans le capital social, l’analyse financière est requise pour avoir des données précises et indicatrices qui permettent de prendre de bonnes décisions. Ainsi, avec une analyse financière, c’est la rentabilité et la solvabilité des entreprises qui sont étudiées.

Par ailleurs, l’analyse financière fournit aussi bien des informations concernant l’exploitation, la place dans le secteur d’activité et la stratégie suivie. Pour établir un diagnostic fidèle et juste, il est avisé de recourir à des services d’un réel professionnel pour escompter de bons résultats. En effet, aussi bien pour avoir un comptable ou un trésorier il est essentiel que ces derniers possèdent de réelles connaissances et soient professionnels du domaine. En outre, l’analyse financière s’établit à partir de trois principales étapes. La première concerne l’analyse de compétitivité économique, la seconde l’analyse de la pérennité financière et enfin la dernière est relative au potentiel de développement grâce à la rentabilité.

Les outils indispensables en finance

La finance des entreprises représente un véritable indicateur de son état et de sa prospérité. Pour une gestion financière efficace, les professionnels du domaine se servent d’outils techniques précis et utiles. En effet, bien que cette gestion ne soit pas aisée, les outils que nous abordons permettent de la facilité. Les principaux outils utilisés par le spécialiste des finances sont :

  • le tableau de bord financier ;
  • le compte de résultat ;
  • le bilan ;
  • les ratios ;
  • les soldes intermédiaires de gestion.

Le tableau de bord financier est un outil d’aide à la décision en ce sens qu’il permet de réagir efficacement en cas d’écart considérable entre les prévisions et les réalisations. En outre, le compte de résultat fait l’inventaire des recettes et des dépenses dans une entreprise. Par ailleurs, le bilan est un document comptable incontournable. Il permet entre autres d’identifier les besoins financiers et de déterminer les causes de l’état des finances.

Les ratios quant à eux se servent de données collectées par d’autres outils pour évaluer les performances sous divers angles. De même, il est possible d’avoir les résultats de l’entreprise selon des niveaux d’exploitation précis grâce aux soldes intermédiaires de gestion. Pour une analyse financière approfondie, d’autres outils aussi précis et efficaces sont utilisés.

La comptabilité analytique


Dans une entreprise, plusieurs types de comptabilité sont tenus pour avoir une vision permanente et pour faciliter les prises de décision. La comptabilité analytique est ainsi bien distincte de la comptabilité générale. Encore appelée comptabilité de gestion, la comptabilité analytique s’intéresse à l’activité économique. Elle représente le principal élément permettant les prises de décisions à court terme et à moyen terme afin d’améliorer les performances. Une principale fonction de cette comptabilité est de déterminer avec précision les coûts de revient des offres et de fixer une marge pour aboutir à des résultats d’exploitation précis.

Si la comptabilité générale à un caractère légal, la comptabilité de gestion est un élément indispensable pour les entreprises. Elle permet d’une part la maîtrise des facteurs et des coûts entrants dans le processus de production et de distribution. Ensuite, elle fixe le coût des produits ou services finaux de manière à pouvoir rentabiliser avec une certaine marge. La comptabilité analytique établit également les rapports entre les coûts préétablis et les coûts constatés. Ce secteur clé d’une entreprise doit ainsi être à la charge d’un professionnel ayant la qualification et l’expérience requise.

Une mesure de la performance

Afin d’optimiser la gestion financière de son entreprise, il est capital de mesurer sa performance et de réaliser des diagnostics. La performance d’une entreprise se mesure par rapport à divers indicateurs. La mesure de performance peut s’orienter vers la capacité de l’entreprise à atteindre ses objectifs. Dans ce cas, l’efficacité de l’entreprise est testée. Pour la mesure de performance, l’efficience peut également être considérée. Cet indicateur correspond à la capacité d’une entreprise à utiliser rationnellement les ressources dont elle dispose pour produire des résultats optimaux. Enfin, la performance d’une entreprise se jauge du point de vue de la pertinence. Elle a trait aux objectifs que s’est fixés une entreprise dans un environnement et un contexte économique précis.

related posts

Leave a Comment