Home Banque Protection des données bancaires : quelles sont les nouvelles mesures ?

Protection des données bancaires : quelles sont les nouvelles mesures ?

by Kévin

Les données bancaires sont d’une importance capitale pour les entreprises d’aujourd’hui, surtout à l’heure du Big data. Ces données sont remplies d’informations grandement confidentielles dont elles peuvent se servir pour cerner le comportement des clients. Toutefois, elles ne doivent pas tomber dans les mains de tout individu, et la banque a la grande obligation de les protéger. Quelle est aujourd’hui la nouvelle réglementation mise en place et quel est son impact pour les banques ?

Le RGPD, une mesure qui rassure

Protéger les données bancaires est devenu un impératif à cette ère, et toutes les banques doivent s’atteler à agir dans ce sens. En effet, lorsque les nombreuses données que collecte la banque sont violées, cela peut avoir des conséquences néfastes sur les clients concernés. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’Union Européenne a décidé d’appliquer à tous ses pays, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) depuis le 25 mai 2018. Ainsi, les clients bénéficieront d’une véritable protection pour ce qui concerne leurs données bancaires. Avec ce nouveau texte, les clients sont plus rassurés, car ils disposent de nouveaux droits. Grâce à la solution bancaire de conformité des données, les banques peuvent mieux maitriser et protéger les données des clients.

Les principes du RGPD

Le RGPD est assis sur un certain nombre de principes qu’il convient d’énumérer. Il s’agit de :

  • Accountability: il stipule que les banques sont responsables de leur conformité ;
  • Privacy by design: ici, les banques doivent commencer par sécuriser leurs données depuis la conception de leurs biens et services ;
  • Licéité du traitement: les données personnelles seront uniquement traitées en se basant sur au moins un fondement juridique mis en place par le RGPD ;
  • Loyauté et transparence: tout traitement de données doit être transparent et sans ambiguïté, et le concerné doit pouvoir exercer aisément ses droits RGPD auprès de la banque ;
  • Pertinence et minimisation: les données qui seront collectées doivent répondre uniquement au traitement qui sera fait sans déviance. Aussi, seuls ceux qui interviennent dans la collecte ou le traitement de ces données pourront y accéder, et leur conservation doit respecter un temps bien défini.

Afin de respecter ces principes, les banques doivent élaborer un registre de traitement qui sera fréquemment mis à jour. Aussi, doivent-elles analyser l’impact qu’a la protectiosn de ces données pour mieux les sécuriser. Elles doivent alors savoir s’adapter, être réactives pour mieux s’en sortir.

Le devenir des données après un changement de banque

Il peut arriver que vous changiez votre banque au cours de votre existence. Dans ces conditions, sachez que le RGPD vous confère le droit de la portabilité et le droit de l’oubli. Vous avez ainsi le droit de récupérer vos données personnelles, demander à ce qu’on les efface ou les transmette à un autre organisme. Il faut noter qu’outre vos données personnelles, vos données de paiement, vos relevés de compte sont aussi concernés.  

Impact du RGPD pour les banques

Grâce au RGPD, les clients auront plus confiance en leurs banques, et ces dernières peuvent alors continuer de bien exister. En dehors des droits cités précédemment, les clients ont le droit d’accéder à leurs informations et aussi le droit à la rectification. Les clients sont donc plus conscients qu’ils ont un réel contrôle sur leurs propres données. Les banques peuvent aussi mieux sécuriser les données de leurs clients. Avec les mesures du RGPD, même mes données bancaires papier sont protégées. La banque devient alors plus efficace en termes de sécurisation des données.

related posts

Leave a Comment