Home Management Mesure de la performance individuelle des collaborateurs : Procédure à suivre !

Mesure de la performance individuelle des collaborateurs : Procédure à suivre !

by Kévin

La gestion d’une ressource humaine est une activité ou un service qui doit prendre en compte la question de la performance individuelle. Ce paramètre d’appréciation de vos collaborateurs doit respecter des principes pour être efficace. Quelles sont alors ces différentes étapes ? Découvrez dans cet article la procédure que vous devez suivre.

Qu’est-ce que la performance individuelle ?

De manière générale, le terme performance est la capacité qu’une personne ou qu’un groupe a dans le but d’atteindre les objectifs qu’on lui a fixés ou qu’il s’est fixés. S’agissant du cas spécifique de la performance individuelle d’un salarié, c’est sa capacité à répondre, à satisfaire les attentes définies par sa hiérarchie dans le but de réussir la mission attribuée au poste qu’il occupe. Les responsables d’une structure sont à la recherche de techniques pour évaluer les performances de chaque collaborateur. De même, le responsable d’un service, également, doit savoir si les travailleurs qui sont sous sa responsabilité performent. Ainsi, ce paramètre va vous permettre d’apprécier la capacité de votre collaborateur à remplir les objectifs qui lui incombent dans l’exécution des tâches liées à ses fonctions. Ces objectifs peuvent être de différentes natures : d’ordre qualitatif ou quantitatif.

Comment la mesurer ?

Il existe différentes manières d’évaluer un travailleur au sein d’une entreprise. Toutefois, vous pouvez faire usage des cinq (5) paramètres pour apprécier l’implication et la motivation de vos collaborateurs.

Étape 1 : la présence au poste

La bonne présence de votre employé doit être la première chose que vous organisez à contrôler. Vous devez trouver une formule pour vérifier ce paramètre ; avec les avancées des technologies en informatique, certains employés peuvent travailler à distance. Même dans ces cas, vous devez garder un œil sur eux. Le problème est qu’un travailleur qui est régulièrement absent ou en retard à son poste ne pourra pas vous offrir un bon rendement ou atteindre tout son potentiel. Lorsqu’un élément de la chaîne de production ne joue pas efficacement son rôle, cela deviendra une charge supplémentaire pour les autres. Quel que soit le poste d’un travailleur, si ce dernier devient un absentéiste, le reste de son équipe sera impacté négativement. Vous devez alors vous assurer que tous vos collaborateurs s’appliquent à être présents à leurs postes pour atteindre efficacement les objectifs qui leur ont été fixés.

Étape 2 : l’utilité des talents

Il y a des valeurs qui sont difficiles à identifier par les responsables, pourtant ce sont des valeurs qui ont un impact très appréciable au sein de votre organisation. Vous devez trouver un moyen pour les promouvoir. Certains employés développent des talents au sein de la société, il va falloir les valoriser pour que cela devienne une pratique de tout le personnel. Vous pouvez chercher à savoir le travailleur qui a été le plus indispensable durant les six derniers mois. Une réponse anonyme de vos collaborateurs vous aidera à connaitre les acteurs importants de votre équipe : ils verront leur métier valorisé. De plus, cela va encourager la compétence.

Étape 3 : les tâches et les priorités

Au sein d’une organisation, la maîtrise des tâches prioritaires et l’organisation dans l’exécution des tâches doivent être connues de tous. Si vos collaborateurs ne gèrent pas bien leur temps, plusieurs parmi eux seront obligés de faire des heures supplémentaires. Lorsque vous constatez qu’un travailleur est obligé de faire des heures supplémentaires, vous devez chercher à comprendre si sa charge de travail est adaptée à son profil, c’est-à-dire la masse de ses tâches est-elle au-dessus de sa capacité ? Ces contrôles vous aideront à savoir si vos collaborateurs font bon usage de leur temps de service. Certains membres de votre personnel peuvent être présents à leur poste et ne pas se consacrer à leur travail. Vous devez faire attention à ces mauvais exemples.

Étape 4 : l’esprit d’initiative

Un critère important d’appréciation de la performance de vos collaborateurs est leur esprit d’initiative. Il est bon que vos employés demandent ce dont vous avez besoin et cherchent à comprendre vos attentes pour chercher à vous satisfaire. Mais, il serait mieux qu’ils arrivent à anticiper. Observez et encouragez ces valeureux travailleurs qui s’emploient à participer au développement de votre unité de production. Un employé peut identifier ou localiser une source probable d’un futur accident, un autre peut trouver une solution révolutionnaire pour mieux satisfaire votre clientèle. Toutes ces initiatives doivent être identifiées et encouragées.

Étape 5 : la qualité du travail

Le rendement de votre organisation ne doit pas se résumer au bilan des chiffres. Vous ne devez pas vous limiter à savoir le nombre d’articles que vous avez pu fabriquer ou que votre gérant a pu vendre. La qualité du travail doit être également appréciée. Faites le point des tâches exécutées que vous avez été contraints à reprendre à cause de la qualité qui n’était pas au rendez-vous. Ayez un œil sur la qualité du travail de chaque employé : ce sera un bon équilibre d’appréciation. Il est important que vous compreniez que vous devez prendre ces différentes étapes avec un peu de recul : chaque structure doit adapter ces facteurs à la réalité qui est la sienne. Vous pouvez faire appel à Pagny et Associés qui dispose d’une plateforme internet. Cette dernière dispose des moyens et des outils pour vous accompagner et pour vous orienter dans les besoins liés à la gestion des ressources humaines. De plus, ce site couvre d’autres champs utiles pour votre structure. Il s’agit de :

  • l’expertise comptable ;
  • l’audit d’une comptabilité ;
  • l’audit d’acquisition ;
  • l’assistance dans le processus de recrutement ;
  • l’optimisation fiscale ;
  • le bilan d’entreprise ;
  • la formation ;
  • l’assistance juridique, etc.

Son importance

Dans les organisations actuelles, le rendement de chaque travailleur est important pour booster le résultat d’une structure. C’est pourquoi les responsables rh font recours à la performance individuelle. Cette dernière leur permet de faire exister, développer et progresser une organisation : c’est un bon système de management. De même, cet indicateur est un atout pour conquérir de nouveaux clients, maximiser la production, améliorer la qualité du service, etc. Un étudiant qui s’attache à ce principe brillera au sein de la structure qui va le tester.

Une bonne évaluation de la performance individuelle est une assurance pour le succès de l’entreprise.

Amélioration

Le rendement individuel ne doit pas être le seul critère d’appréciation du travail accompli au sein de votre unité de production. À cela, vous devez associer la mesure de l’apport de chaque équipe : management d’équipe. Au sein des équipes, certaines valeurs doivent primer. Chaque travailleur doit œuvrer non seulement pour ses propres intérêts, mais également pour l’objectif du groupe.

related posts

Leave a Comment