Home Management Les 12 règles primordiales pour bien gérer ses salariés !

Les 12 règles primordiales pour bien gérer ses salariés !

by Kévin

Loin d’être quelque chose d’inné ou qui s’apprend sur le tas, la capacité à motiver une équipe, à s’imposer, à gagner en légitimité peut être plutôt vue comme un art, une aptitude qui s’acquiert sur le long terme. On ne peut donc pas se lever d’un coup et se proclamer bon manager, car en matière de management en entreprise, l’expérience occupe une place prépondérante. En effet, quelle que soit la taille de l’équipe que vous dirigez ou êtes amené à diriger, il existe certains fondamentaux que vous devez connaître. Voici à présent les indispensables pour bien manager !

Généralité

Le manager est le premier responsable de l’entreprise. Il incarne à la fois le succès de l’entreprise et sa faillite. C’est donc quelqu’un qui subit de très fortes pressions, que ce soit de l’entreprise ou de l’extérieur. De ce fait, il va avoir d’importantes responsabilités, de grosses décisions à prendre. Il sera également amené, pour répondre aux exigences de chacun, à fixer des objectifs à ses collaborateurs et à lui-même.

Règle n°1 : Ne pas vouloir tout contrôler

Vous êtes surchargé par toutes ces nombreuses tâches que l’on vous demande et avez constamment l’impression que mille et une choses vous échappent. Une chose est certaine, vous ne pouvez jamais contrôler toutes les tâches opérationnelles de votre équipe ; c’est en réalité une tentation à laquelle il faut résister. Le secret, c’est apprendre à déléguer. Comme on le dit, « la principale qualité d’un chef d’entreprise n’est pas dans sa capacité à la diriger, mais dans sa capacité à déléguer les tâches ». En fait, lorsque vous ne déléguez pas, vos collaborateurs croiront que vous ne leur accordez aucune valeur et que votre confiance en eux est très limitée. Toutefois, ne pas tout contrôler ne signifie pas tout abandonner ou laisser tout passer. La confiance certes, mais la vigilance aussi !

Règle n°2 : Laisser une liberté « encadrée » à tous

Il est fortement recommandé aux chefs d’entreprise de poser, dès leur entrée en fonction, les bonnes règles, et ceci de manière très explicite. Il s’agira pour ceux-ci d’exposer leurs objectifs et d’exprimer les attentes placées en chacun. Ainsi, au cas où un collaborateur transgresserait l’une des règles établies, il sera plus facile de le recadrer, car la règle existe et a été clairement dite. Beaucoup de managers l’ignorent, mais la vérité est qu’un patron qui ne sait pas recadrer est perçu comme faible par ses collaborateurs. De même, le chef qui recadre à tout bout de temps est vu comme un tyran. L’idéal est donc d’être dans l’équilibre.

Règle n°3 : Expliquer ses décisions

En cas d’un changement majeur au sein de votre entreprise, il est important de notifier à vos collaborateurs les raisons qui ont motivé cet état de choses. Vous vous dites certainement que vous n’y êtes pas obligé, c’est vrai, mais cela contribuerait tout de même à installer un climat positif. Aussi, lorsque par exemple vous décidez qu’un de vos employés n’est pas le meilleur choix pour un certain projet, soyez honnête concernant vos raisons plutôt que de laisser celui-ci dans le doute. Tout employé apprécie d’être intégré à l’entreprise et préfère réellement être informé plutôt que d’être mis de côté.

Règle n°4 : Savoir répondre « non » si nécessaire

Le défi premier de tout manager est de se montrer à la hauteur de ses responsabilités. Pour ce faire, il va falloir nécessairement poser des limites. En effet, ne répondez pas « oui » à toutes les sollicitations, car la force du manager réside également dans sa capacité à dire « non » quand il le faut. À force de tout permettre, vous finirez par observer du laisser-aller dans le travail de vos collaborateurs, ce qui, naturellement, provoquera la faillite de l’empire que vous gérez. Et dans ce cas, la première personne (si ce n’est la seule) que l’on tient pour responsable, c’est bien sûr la première autorité. D’où l’importance d’asseoir votre autorité et de taper le poing sur la table à des moments donnés !

Règle n°5 : Favoriser la cohésion d’équipe

Vous êtes le boss certes, mais ne perdez jamais de vue le fait que vous constituez une seule et même équipe. Plus vous renforcerez le sentiment d’appartenance en étant tous soudés, plus votre équipe sera performante et opérationnelle. Alors, consacrez du temps à chacun de vos collaborateurs en organisant par exemple des activités ludiques ou en mettant en place des rendez-vous conviviaux. Pour un effet « dream team » :

  • Tenez des réunions régulières en salle de réunion ou au café d’en face ;
  • Ne manquez pas de fêter les réussites individuelles et collectives ;
  • Valorisez votre équipe auprès de la hiérarchie et auprès de vos homologues…

 

Règle n°6 : Trouver l’équilibre entre les moments formels et informels

Étant manager, vous devez avoir de la réserve. En d’autres termes, il y a certaines décisions stratégiques, certaines informations que vous devez garder pour vous exclusivement. Et peu importe le contexte, ne critiquez jamais votre hiérarchie auprès de votre équipe. Il est clair que les moments de déconcentration et de conversions plutôt informels s’interposeront entre vous, mais votre rôle de manager vous oblige à maintenir une communication formelle.

Règle n°7 : Valoriser ses collaborateurs

Il existe mille et une manières de valoriser ses collaborateurs : envoyer un courriel, apporter un gâteau d’anniversaire, écrire une carte… Bref, ce sont de petites marques d’attention qui démontreront à vos employés que vous les traitez en tant qu’humain, que vous vous souciez de leur quotidien et de leur réalisation personnelle. Et comme on peut être tenté de le croire, ces gestes ne diminuent en rien votre autorité. Loin de là, ils vous valorisent.

Règle n°8 : Écouter plus et parler moins

Pour la plupart, être patron c’est donner des ordres, confier des missions, dire ce qu’il faut faire pour enregistrer de meilleurs chiffres… Mais, en fait, il est tout aussi important de prêter oreilles attentives à ses collaborateurs afin de recueillir ce qu’ils ont eux aussi comme idées. Si vous procédez ainsi, il ne fait aucun doute que vous aurez une meilleure idée de la manière dont vous devez conduire votre entreprise pour être en bons termes avec tous.

Règle n°9 : Toujours montrer le bon exemple

Pour inspirer le respect et être considéré comme un “modèle”, vous ne devez pas faire ce que vous reprochez à vos employés. Supposons que vous grondez régulièrement vos collaborateurs parce qu’ils viennent presque toujours au boulot en retard. Mais, vous-même ne venez jamais à l’heure. Pire, vous ne justifiez pas vos retards. Vous voyez vous-même que cela ne marche pas ! Vous devez appliquer à vous-même tous les principes que vous exigez des autres. Ainsi, vos collaborateurs prendront exemple sur vous.

Règle n°10 : Dire “merci”

Cela a l’air de n’être rien du tout, pourtant le geste change tout. Un petit “merci” ou “félicitations” glissé à un employé qui aura produit un bel effort ou obtenu un excellent résultat le valorisera. Il se sentira important, et vous gagnerez ainsi sa confiance. Appliquez ce même régime à toute l’équipe et vous verrez qu’une ambiance nouvelle s’installera au sein de votre entreprise.

Règle n°11 : Savoir faire une introspection

Vous n’avez peut-être pas envie d’entendre comment vous améliorer, mais pour faire de vous un chef encore meilleur, il peut être très utile de demander à avoir un retour. Par exemple, vous pouvez dire « j’aimerais savoir comment puis-je faire mon travail encore mieux ? ». Il peut arriver qu’ils soient intimidés de vous répondre. Dans ce cas, envoyez-leur des questionnaires anonymes mensuels, recevez-les en entretien individuel ou envoyez-leur un courriel rapide pour demander ce qu’ils pensent de l’avancée de certains projets. Ils vous respecteront pour avoir sollicité leur avis, et leur réponse ne vous rendra que meilleur à votre travail.

Règle n°12 : S’appuyer sur un logiciel de paie performant

Nous sommes à l’ère du numérique, et s’appuyer pour un logiciel de paie performant pourrait être décisif pour prendre les bonnes décisions et assurer la maîtrise de l’ensemble de ses activités. Que ce soit pour la gestion des dossiers du personnel, la gestion de la paie automatisée, le contrôle des données de paie, la gestion des congés et absences de vos collaborateurs avec des circuits de validation…, un logiciel de paie vous aidera à vaincre la complexité réglementaire et les évolutions légales dans le domaine social. Vous pouvez en savoir plus sur le site https://www.apogea.fr/votre-besoin/logiciels-paie/.

related posts

Leave a Comment