Home Entreprise Créer sa première entreprise : démarches à effectuer et erreurs à éviter

Créer sa première entreprise : démarches à effectuer et erreurs à éviter

by Kévin

Le commun des mortels reste unanime sur le fait que l’entrepreneuriat est la meilleure alternative pour atteindre une grande indépendance financière. De ce fait, on note chaque année, la naissance des milliers d’entreprises à travers le monde. Nombreux sont les travailleurs désireux de mettre leur projet en place, mais peu savent comment s’y prendre pour un aboutissement heureux. Les personnes ayant procédé par improvisation ou par impréparation ont vu leur investissement disparaitre très tôt. Si vous souhaitez créer une entreprise qui puisse résister au temps, atteindre une grande prospérité, voici quelques démarches à mener pour sa mise en place et les erreurs à éviter pour garantir sa pérennité.

Pourquoi se lancer dans l’entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat désigne le fait d’entreprendre, c’est-à-dire se lancer dans la création ou dans la mise en œuvre d’un projet qui entre dans le cadre d’une entreprise. D’aucuns le considèrent comme la manière de démarrer une activité avec très peu de ressources. Depuis quelques années, le nombre de chefs d’entreprise connait une croissance remarquable. Surtout avec le régime de micro entreprise, favorisés par les autorités locales, les probables entrepreneurs ne se posent plus beaucoup de questions. Ils sont nombreux à voir l’entrepreneuriat comme le moyen le plus efficace pour sortir de la précarité. Quoi qu’il en soit, chaque être humain reste maître de ses choix, mais quelques indications peuvent bien contribuer à rassurer le porteur de projet par rapport à ce qu’il désire mettre en œuvre.

La liberté

À la question : pourquoi souhaite tu avoir ta propre entreprise, la plupart des gens répondent qu’ils sont à la recherche de l’autonomie et de la liberté. Nombreux sont ceux qui sont fatigués de la pression et de la non-reconnaissance des efforts fournis dans le cadre professionnel. Et la meilleure porte de sortie est de pouvoir s’installer sur son propre compte. En gros, avec l’entrepreneuriat, vous avez la pleine liberté de travailler quand, comment et avec qui vous voulez. Plus besoin de se conformer aux horaires et à un rythme étouffant fixé par un tiers. L’entrepreneur sélectionne et recrute les salariés et les collaborateurs qui entrent le plus dans ses choix. Il mène ses actions indépendamment d’un supérieur et reste : « seul maître de ces décisions ». La vraie liberté dans une profession se trouve définitivement dans l’entrepreneuriat.

Aimer ce que l’on fait

À la base, chaque individu a une carrière, un métier qui le passionne particulièrement. Mais le manque de moyen financier ou de réel soutien fait que l’on se lance généralement dans ce qu’on trouve à faire et qui pourrait permettre de joindre les deux bouts. En entreprenant, chaque personne peut mettre en place son activité rêvée. Ceci lui donne plus de motivation à travailler. Forcément, on est plus porté vers la réussite lorsqu’on fait ce qui nous passionne.

La richesse

La richesse ! Elle est à coup sûr l’élément le plus attractif dans le cadre d’un entrepreneuriat. La majorité s’y lance pour se faire une grande fortune. Et ce n’est sans doute pas ce qui est impossible dans le secteur. Lorsque vous devenez propriétaire d’une société, au bout d’un an, vous pouvez bénéficier d’une bonne rentabilité. Si vous faites le nécessaire pour votre entreprise, elle saura effectivement vous mettre à l’abri du besoin de manière irréversible.

Le dépassement de soi

Se lancer dans la création d’entreprises, c’est comme lancer un pari, un challenge. Puisqu’on y investit tout son argent, il serait difficile de se laisser aller à certaines légèretés.

 

En réalité, le désir d’avoir un retour sur investissement, de voir son rêve se réaliser, de prouver à ses proches et adversaires que l’on peut réussir à faire quelque chose peut pousser le nouveau chef d’entreprise à se dépasser pour vite toucher l’objectif.

Création d’entreprises : les démarches à mener

L’entrepreneuriat offre d’énormes avantages, mais il faut déjà savoir comment créer son entreprise. Dans cette optique, plusieurs démarches restent et demeurent incontournables.

Faire une étude du marché

Si vous souhaitez faire de bonnes affaires, vous ne devez pas vous improviser entrepreneur. Il faut bien prendre connaissance du milieu dans lequel l’on veut se lancer. Quelle que soit l’activité que vous souhaitez mettre en place, il serait difficile, voire impossible que des sociétés ne soient déjà dans le domaine. Vous devez donc pouvoir identifier les adversaires et mettre des stratégies efficaces en place pour rester compétitif. Cela implique une vraie promotion de vos produits ou services. Vous devez pouvoir attirer le plus de clients possible, et ceci passe indiscutablement par la pertinence de ce que vous présentez au public.

Établir une feuille de route

Vous pouvez avoir les 20 idées de business les plus pertinentes du monde, si vous ne construisez pas une feuille de route détaillée, il serait difficile d’arriver à bon port. Certaines personnes improvisent pour ensuite ajuster en cours de route, mais cela n’est pas toujours recommandé. Un business plan vous permet de savoir quoi faire exactement et quand il faut le faire. De plus, c’est un élément important pour :

  • convaincre vos partenaires et sponsors sur la pertinence de votre projet ;
  • vous fixer sur les probabilités de vos prochaines rentabilités ;
  • connaitre les prospects à approcher.

Choisir un siège pour votre activité

Cette étape reste primordiale si vous avez opté pour une entreprise classique. Vous devez disposer d’un local pour coordonner vos affaires, recevoir vos collaborateurs et installer votre équipement de travail. Le local de votre choix doit non seulement être confortable, mais aussi, il doit être bien implanté, selon la situation géographique de vos clients cibles.

Solliciter des aides

Vous pouvez faire appel à l’expertise de certaines entreprises ou particuliers spécialisés dans la création d’entreprises. Ceux-ci étant de vrais connaisseurs du milieu entrepreneurial, ils mettront leurs expériences en œuvre pour vous guider vers les bons réflexes à avoir pour atteindre votre objectif. De la même manière, vous pouvez solliciter une aide à la création d’entreprises si votre budget n’est pas suffisant pour aller au bout de vos idées. Vous pouvez à cet effet bénéficier d’une exonération temporaire de charge, des soutiens à la création de sociétés, des prêts octroyés par l’état et bien d’autres subventions allant dans le même sens.

Choisir un statut juridique

Le choix de statut juridique est une étape incontournable dans la création d’entreprises. Vous avez le choix entre la SARL, l’EURL, la SAS, la SASU, l’entreprise individuelle, etc. Retenez que la sélection de statuts reste très délicate, car c’est une action déterminante dans la gestion globale de votre entreprise. Vous devez donc faire de cette étape une priorité.

L’immatriculation

Vous devez permettre à votre entreprise d’exister légalement. Pour cela, une immatriculation s’impose. L’idée serait de faire une Demande d’immatriculation auprès du Répertoire national des Entreprises (RNE), au Registre du Commerce et des Sociétés et au Centre de formalités des entreprises. À l’issue de ces démarches, vous obtiendrez un numéro SIRET, celui-ci représente un élément essentiel de l’officialisation de votre société.

Première création d’entreprises : les erreurs à éviter

Dans le processus de création d’entreprises, plusieurs porteurs de projet ont déjà connu des difficultés parce qu’ils n’ont pas su contourner certains pièges. Si vous ne souhaitez pas connaitre cette mésaventure, voici les erreurs à ne pas commettre.

Faire chevalier solitaire

Créer une entreprise nécessite un réel investissement. Et parfois votre seule partition de suffira pas. Il vous faut impliquer quelques personnes de votre entourage. Ceux-ci peuvent vous apporter leur savoir-faire physiquement ou moralement. Ils peuvent vous aider en vous prodiguant de bons conseils, intervenir pour débloquer des situations auxquelles vous n’avez pas trouvé une solution appropriée.

Négliger la concurrence

Vous ne pouvez pas vous lancer dans l’entrepreneuriat sans prendre la température du marché. Votre secteur est peut être composé de nombreuses entreprises qui ont déjà fait leurs preuves. Pour rester au-dessus d’eux ou résister tout au moins à la concurrence, une étude approfondie du marché s’impose. Cela permettra de mettre un système de communication performante en place pour bien contourner l’adversaire.

Se passer des experts

Une panoplie de conditions est à réunir pour que votre entreprise réussisse. Il faut de ce fait solliciter les compétences d’un expert en création d’entreprises pour vous accompagner surtout dans le choix de votre Forme juridique. Un expert comptable par exemple pourra vous guider de manière convenable vers un choix judicieux et adapté à votre idéal en termes de partenariat, de gestion de la comptabilité, du degré de responsabilité que vous souhaitez avoir à l’intérieur de votre projet.

Négliger l’aspect gestion

L’inconvénient le plus redoutable dans l’entrepreneuriat reste et demeure le virage vers la passivité. Étant donné que le chef d’entreprise est patron de lui-même, il peut tomber dans la facilité et ainsi plonger son investissement dans les ruines. Pour éviter cela, il doit mettre en place une politique de gestion efficace. Elle doit commencer au niveau du recrutement d’un personnel ayant des compétences nécessaires et s’étendre sur la distribution des rôles, la planification des horaires de travail et la comptabilité. Une bonne rigueur doit accompagner cet état de choses pour que vous puissiez bénéficier d’une grande notoriété après seulement quelques mois d’existence.

 

related posts

Leave a Comment