Home Banque 10 astuces à connaitre pour obtenir aisément un prêt immobilier

10 astuces à connaitre pour obtenir aisément un prêt immobilier

by Kévin

Au cours de notre vie, la décision de disposer de notre propre maison ou de notre propre appartement s’impose à un moment ou à un autre. Pour cela, dans la plupart des cas, le recours à un crédit immobilier est une évidence. Ainsi, on compare plusieurs prix puis on négocie. Cependant, la négociation ne s’arrête pas là, il faut aussi négocier le meilleur taux pour son crédit immobilier. Bonne nouvelle, comme dans tout domaine, il y a des conseils et astuces à appliquer. Lisez la suite de cet article pour découvrir 10 conseils et astuces pour obtenir aisément votre prêt.

1- Réduire au maximum la durée de l’emprunt

Pas besoin d’être un dieu des chiffres pour le savoir : plus la durée de l’emprunt est longue, plus celui-ci pèsera lourd sur votre portefeuille. En outre, le taux du crédit immobilier est plus élevé sur les crédits de 20, 25 ou 30 ans que sur ceux de 10 ans. Cela est ainsi pour la simple raison que plus la durée est longue, plus le risque que prend la banque est grand. Pour équilibrer, elle joue donc sur ce levier pour essayer de gagner beaucoup plus lorsque vous effectuez un prêt sur une longue durée. Vous devez donc limiter autant que possible la durée de l’emprunt crédit immobilier.

2- Profiter des taux bas

Depuis le début de l’année 2017, les taux d’intérêt sont incroyablement bas. En effet, pour les prêts immobiliers, tous les seuils ou presque se situent sous la barre symbolique des 3%.En général, les taux sont de 1,30 % sur 10 ans et de seulement 2 % sur 25 ans. Cela dit, vous devez garder à l’esprit que ces taux peuvent différer d’une banque à une autre.

Entre les organismes de crédit et les banques, la concurrence fait rage. Ainsi, diverses offres, les unes aussi avantageuses que les autres, sont proposées par ces établissements afin d’attirer le plus grand nombre de clients. Grâce à la mise en place du taux annuel effectif global, vous pouvez aisément vous renseigner sur les politiques d’emprunt de divers établissements bancaires.

3- Être financièrement stable

Pour votre banque, c’est un critère qui augmentera le poids de votre dossier. Si vous êtes à votre propre compte, vous devez prouver à votre banque que votre activité est stable et assez lucrative pour assumer un crédit immobilier et donc que vous savez vous organiser et gérer vos finances. La présentation de bilans positifs de quelques années s’impose du coup ! Il est également important d’éviter d’être à découvert durant les mois précédents la demande du crédit immobilier. En effet, lorsque vous disposez de découverts bancaires, vous donnez l’impression de ne pas savoir bien gérer votre argent. Ainsi, pour la banque, le fait que vous soyez en découvert bancaire se traduit par un risque non négligeable de défaut de paiement de votre crédit éventuel.

4- Être socioprofessionnellement stable

La stabilité socioprofessionnelle est un autre aspect non négligeable pour obtenir votre prêt immobilier.

Stabilité professionnelle

Quant à la stabilité professionnelle, elle est aussi de mise, car, en ayant une situation professionnelle stable, vous serez à même de rembourser intégralement votre prêt. Pour cela, si vous travaillez en contrat à durée indéterminée ou si vous êtes fonctionnaire, vous aurez de meilleures chances d’obtenir un meilleur taux d’emprunt. Cela ne signifie pas non plus que les travailleurs en contrats à durée déterminée sont définitivement exclus. Généralement, la banque effectue des recherches sur leurs employeurs et s’assure de la santé économique et financière de la société.

Stabilité sociale

Par exemple, lorsque l’emprunteur travaille au sein d’une même société depuis des années (avec plusieurs renouvellements de contrats) et habite au même endroit depuis plusieurs années, son dossier sera privilégié par rapport à celui d’un autre qui fait ses premiers pas dans la vie active. Notez aussi que votre situation matrimoniale est importante. Si vous avez connu un divorce, cela fait tache sur votre dossier.

5- Disposer d’une épargne conséquente

Cela va de soi. Votre profil d’emprunteur joue un rôle prépondérant dans votre procédure de crédit immobilier. Si vous disposez d’une épargne conséquente, vous gagnez en crédibilité auprès de votre banque. En effet, la banque a tendance à accorder de prêts pour des clients qui gagnent moins, mais qui épargnent régulièrement plutôt que d’autres qui gagnent beaucoup plus, mais qui n’arrivent pas à épargner à cause de leur train de vie. Pour cela, avant de lancer votre procédure de crédit immobilier, prenez la peine de constituer une épargne convaincante.

Par ailleurs, si vous souhaitez financer une partie de l’achat avec cet argent, c’est un point très positif. En effet, en vous prêtant de l’argent, le risque de non-remboursement de votre part n’est pas écarté et il est bien judicieux de partager les risques avec un apport personnel. Notez que si vous faites un apport personnel de l’ordre de 10 %, vous bénéficiez généralement d’une réduction de 0,20 de votre taux d’emprunt.

6- Calculer et simuler la durée de votre futur crédit immobilier

Une autre chose importante à faire est de simuler la durée de votre futur crédit immobilier. Une hausse des taux ferait baisser le prix de l’immobilier. Vous savez déjà que plus la durée de remboursement du crédit est longue, plus le celui-ci vous revient cher. Faites donc des simulations à l’aide de calculette pour diminuer au maximum la durée de votre crédit immobilier. Suivez les étapes suivantes avant d’acheter :

  • Calculez votre capacité d’emprunt
  • Faites une estimation de la somme que vous pourrez emprunter
  • Vérifiez que les mensualités ne dépassent pas 33 % de vos revenus.

Ce taux d’endettement est le niveau maximum accepté par les établissements de crédits immobiliers. Avec cette estimation, vous avez une idée précise de ce que vous pouvez emprunter et acheter. Vous pouvez également le faire avec des calculatrices en ligne qui sont plus spécialisées dans le crédit immobilier.

7- Faire appel à un courtier

Pour optimiser vos chances d’obtenir un crédit optimal, vous pouvez également contacter un courtier. C’est le professionnel par excellence qui peut s’occuper de votre crédit immobilier avec une réussite certaine. Voici un guide pour la bonne utilisation du courtier.

En effet, pour contracter un prêt, vous avez besoin d’en savoir un minimum sur le système bancaire et tout l’administratif autour du crédit immobilier. Ainsi, plutôt que de vous lancer seul dans ce parcours, contacter un courtier vous sera plus que bénéfique. Il pourra comparer pour vous les banques, les offres et choisir celle-là plus adaptée à vos besoins. En plus il sera plus à l’aise à négocier avec les banques et surtout pourra vous éviter certains pièges. Et cela ne vous coûtera pas forcément plus cher !

8- Le recours à des prêts aidés

Vous pouvez ne pas financer votre nouveau logement qu’avec le crédit immobilier uniquement. Entre le prêt à taux zéro, le prêt action logement, le prêt à l’accession sociale ou encore le prêt à taux préférentiel, vous avez largement le choix. En plus, si vous effectuez des travaux d’économies d’énergie, l’éco prêt à taux zéro s’avère être une alternative intéressante.

Avec ces différents prêts aidés, vous pouvez disposer d’un montant avoisinant les 40 % du prix de votre nouveau logement, et cela sans payer le moindre intérêt.

Renseignez-vous auprès de votre région ou de votre département qui peut, selon les situations, vous accorder un prêt à l’accession.

Si vous êtes un professionnel de certains domaines, vous avez droit à certains prêts aidés. C’est le cas des militaires, des professionnels en BTP, en santé, etc. Essayer de vous renseigner également pour en savoir plus concernant votre domaine d’activités.

9- Faire le bon choix du type de taux

Pour le crédit immobilier, vous avez le choix entre le taux fixe ou le taux variable. Les taux sur les emprunts étant particulièrement bas cette année, vous vous sentirez plus en sécurité avec le type de taux fixe puisque vous en profitez toute la durée de l’emprunt.

Avec le taux variable qui est plus bas que le taux fixe, certes, il est préférable d’opter pour un taux capé (avec un plafond à ne pas dépasser). Si votre taux révisable n’est pas capé, passez votre chemin. Les risques d’inflation du remboursement sont trop élevés. Il faudra aussi prévoir dans vos clauses la possibilité de basculer d’un taux variable vers un taux fixe sans frais supplémentaires.

10- Profiter de votre jeune âge

Votre jeunesse est un atout dont vous devez absolument profiter.

C’est en effet un critère important aux yeux de la banque parce qu’un emprunteur jeune est susceptible de travailler encore longtemps et dispose donc de toutes les chances pour rembourser son crédit immobilier en intégralité.

Notez que l’âge pour devenir propriétaire tourne autour de 30 ans en France (28 ans pour les hommes et 25 ans pour les femmes). En plus, si vous avez moins de 35 ans une série de prêts aidés et de subventions sont à votre disposition. Il s’agit :

  • Du prêt à taux zéro
  • Du prêt action logement
  • Du prêt épargne logement
  • Du prêt conventionné
  • De l’aide personnalisée au logement, etc.

Par ailleurs, lorsque vous n’êtes plus tout jeune, assurez-vous de contracter un crédit à une période où vous aurez encore le temps de payer intégralement votre dû avant d’aller à la retraite.

En plus de tout ce qui a été cité plus haut, l’emplacement du logement a son rôle à jouer dans l’obtention d’un meilleur taux. Du fait de sa bonne situation, votre éventuel futur logement peut prendre de la valeur avec le temps et permettre une revente ultérieure intéressante. Choisissez donc un emplacement dynamique.

Grosso modo, pour obtenir aisément un prêt immobilier, vous devez disposer d’un dossier de qualité. Il faudrait aussi veiller à être un client exemplaire dans votre banque surtout lors des mois précédents le lancement de votre procédure afin de mettre le maximum de chances de votre côté.

related posts

Leave a Comment