Home Finance Préparer sa retraite : Comment choisir la meilleure mutuelle sénior 

Préparer sa retraite : Comment choisir la meilleure mutuelle sénior 

by Kévin

Lorsque vous prenez de l’âge, vos besoins en soins et suivis médicaux changent. Dans ce sens, vous devez prendre vos dispositions pour que votre prise en charge s’adapte à ces besoins. D’où l’intérêt de souscrire une mutuelle sénior. Il s’agit d’une complémentaire santé conçue pour répondre aux exigences des personnes du troisième âge. Comment choisir la meilleure mutuelle sénior ? 

Faites le point de vos besoins 


Les besoins de santé sont différents d’une personne à une autre. Ils sont conditionnés par divers paramètres comme les prédispositions génétiques ou le milieu de travail. La meilleure mutuelle santé pour vous doit permettre une prise en charge maximale de ces besoins. Pour faire un bon choix, vous devez donc en premier lieu avoir conscience de ces derniers. C’est ainsi que vous pourrez déterminer s’ils sont pris en compte dans la prise en charge. 

Par ailleurs, certains soucis de santé restent récurrents chez les personnes du troisième âge. Ils sont dus à une détérioration progressive de certains organes. Ils comprennent généralement une diminution de la vue, de l’ouï et une fragilisation dentaire. Cela veut dire que la meilleure mutuelle pour vous doit au moins prendre en charge les frais optiques, auditifs et dentaires. Avec les éventuelles poses de prothèses dentaires ou le choix de lunettes adapté, ils constituent des frais relativement importants à engager. 

Comparez plusieurs mutuelles 

Souscrire une mutuelle pour personne âgée représente une charge financière. Son poids est différent d’une mutuelle à une autre. En raison du nombre important de mutuelles, avoir une vision globale pour faire votre choix peut s’avérer compliqué. Dans ce cas, le meilleur moyen et aussi le plus efficace est de comparer les mutuelles pour personnes agées grâce à des outils adaptés. 

Heureusement, ce processus est très simple et accessible en ligne. De nombreuses plateformes vous permettent d’avoir instantanément un devis pour la meilleure mutuelle pour vous. Cela tient évidemment compte de vos besoins. La comparaison passe par une phase de renseignement qui donne une idée claire de votre situation. Le comparateur utilise donc ses données pour faire les devis et pouvoir vous proposer ceux qui sont les plus avantageux. 

Avant de faire la comparaison, il est opportun de faire une estimation budgétaire. Vous définissez quel capital vous êtes en mesure de consacrer à la souscription. Cela facilite encore plus le tri auquel vous procédez. Une fois que le comparateur vous fournit ces résultats, il ne vous reste plus qu’à les comparer à votre tour au budget établi. 

Vérifiez les conditions de souscription


Comme toutes les mutuelles, celles pour personnes âgées ont des conditions que vous devez remplir pour que votre dossier soit accepté. Comparables à des conditions d’admission, elles sont différentes d’une mutuelle à une autre. Il est donc recommandé de penser à les vérifier pour choisir convenablement votre mutuelle sénior.

Ces conditions prennent en compte des éléments tels que l’âge minimum requis pour souscrire par exemple. Il n’est pas exclu comme vous pouvez le voir ici, qu’il soit défini aussi un âge maximum. Cela traduit bien l’importance des conditions minimum à remplir. Pour votre choix, vous devrez donc privilégier les mutuelles ayant les critères auxquels vous correspondez. Même dans cette catégorie, certaines mutuelles pour sénior seront moins restrictives que d’autres. Prenez donc autant de temps que nécessaire pour étudier les conditions définies par les mutuelles pour sénior avant de vous prononcer.

Prenez connaissance des exclusions

Souscrire une mutuelle sénior a principalement pour but de vous aider à prendre en charge une partie de vos soins médicaux. Par conséquent, penser que cela concerne la totalité de vos soins est inexact. Certains soins seront exclus de votre prise en charge. Même si ce détail a tendance à vous échapper, il n’en reste pas moins important. Cela vous évite les mauvaises surprises. 

Il est donc important de vérifier ce que votre mutuelle pour personne âgée ne prend pas en compte. De cette manière, vous avez une idée des soins que vous devrez prendre en charge vous-même. Dans la plupart des cas, vous retrouverez parmi les soins non pris en charge :

  • certains implants dentaires ;
  • les soins de médecines douces comme l’homéopathie ;
  • les soins donnés pour une maladie chronique ;
  • et ceux des rhumatismes.

Il est important de rappeler que cette liste n’est pas exhaustive et que les soins exclus par les mutuelles pour sénior peuvent grandement varier. C’est la raison pour laquelle, en prendre connaissance revêt un caractère crucial. 

Renseignez-vous sur les services complémentaires

En dehors des garanties octroyées par votre mutuelle sénior, vous pouvez bénéficier de certains services destinés à renforcer son efficacité. Plus il y en a, mieux c’est pour vous. N’hésitez donc pas à chercher à connaitre les services additionnels qu’une mutuelle pour personne âgée met à votre disposition. 

Ces derniers pourront vous faciliter la vie dans certains cas. Il peut s’agir d’assistance, de protection juridique ou encore de tiers payant automatique. Ce dernier service vous ouvre les portes d’un réseau de partenaires dans différents domaines et auprès de qui vous bénéficiez de tarifs revus à la baisse. Vous pouvez aussi avoir des services d’assistance à domicile par exemple. En cas de convalescence suite à une opération, ce genre de services peut s’avérer salvateur. 

En plus d’être gratuits, ces services vous permettent de faire des économies dans une certaine mesure. Leur existence n’est donc pas superflue. Pour faire votre choix, penchez-vous sur les mutuelles séniors qui ont des services supplémentaires intéressants de votre point de vue.

Vérifiez le plafond de remboursement

La prise en charge de votre mutuelle sénior consiste en un remboursement de vos soins médicaux. Cependant, ces remboursements ne sont pas illimités. Ils ont un seuil que vous n’en devez pas dépasser sur une période qui est généralement annuelle. Autrement dit, vous avez un plafond de remboursement dont vous bénéficiez dans une année. Si éventuellement, vous dépassez ce seuil, tous les frais engagés au-delà sont à votre charge. 

Cela veut dire que plus le plafond de votre remboursement est élevé, plus vous avez de marge. Notez toutefois que le plafond de remboursement évolue avec les différentes formules de la mutuelle sénior. Il en existe trois grands types. La formule standard est la plus basse. Elle offre le minimum de garantie et un plafond de remboursement assez limité. 

Avec la formule moyenne, vous pouvez avoir la plupart des garanties et un plafond de remboursement satisfaisant. La plus grande marge est accordée par la formule premium qui offre le plus grand plafond de remboursement. 

Regardez le montant des cotisations

Les fonds utilisés par la mutuelle pour rembourser les frais médicaux sont prélevés sur des cotisations de tous ses membres. Ainsi, comme les autres, vous serez amené à participer aux cotisations. Leur montant est généralement défini en fonction de la formule à laquelle vous avez adhéré. Il n’est cependant pas exclu de voir que deux mutuelles avec des formules identiques proposent des montants de cotisations différents. 

Cela veut dire que les montants des cotisations ne sont pas standards et peuvent conditionner votre choix. La meilleure mutuelle sénior pour vous est celle qui vous offre les cotisations les plus basses, tout en vous garantissant les meilleures modalités de remboursement. Même si certaines mutuelles définissent des cotisations bimestrielles ou trimestrielles, celles mensuelles sont considérées comme conventionnelles. 

Accordez de l’attention au délai de carence

Le délai de carence, encore appelé délai de stage, est une période pendant laquelle vous vous acquittez des cotisations sans bénéficier des remboursements. S’il existe, il est défini pour chaque garantie. Comme vous pouvez le voir ici, il s’agit d’un temps de latence entre votre souscription et votre prise en charge effective.

En admettant que vos soins dentaires soient pris en charge avec un délai de carence de deux mois, vous aurez à les payer vous-même si vous y recourez un mois après votre souscription.

Pour choisir votre mutuelle pour sénior, vous devez prioriser celles qui ont des délais de carence limités ou carrément inexistants. Cela vous évite de prendre en charge vous-même vos soins médicaux en ayant souscrit une mutuelle sénior. Le délai de stage va d’un à trois mois.

Méfiez-vous des questionnaires 

Il est fréquent que les mutuelles vous soumettent des questionnaires à remplir. Si apparemment vous ne risquez rien à les remplir, ce n’est pas toujours le cas. En fonction de vos réponses, la mutuelle sénior établit votre profil. Il peut donc arriver que vous soyez considéré comme un profil à risques. Cela peut entraîner un changement radical des conditions de souscriptions et de certains paramètres du contrat. La mutuelle peut vous proposer des tarifs personnalisés qui ne sont pas forcément à votre avantage. 

Ne vous fiez pas qu’à la réputation

Une erreur commune est de penser qu’une mutuelle sénior réputée est une mutuelle qui vous conviendra. Dans la pratique, cela n’est pas correct, car il est possible que les garanties de cette mutuelle réputée ne soient pas du tout en adéquation avec vos besoins de prise en charge. 

Évitez donc de vous précipiter vers la signature de contrat avec une mutuelle qui a une certaine notoriété sans vous assurer qu’elle propose des garanties et des services qui vont dans votre sens. Vous devez considérer la concurrence à tous les niveaux. C’est ainsi que vous choisirez la meilleure mutuelle sénior pour vous.

related posts

Leave a Comment