Home Entreprise Créer et implanter son entité : pourquoi choisir l’Europe de l’Est ?

Créer et implanter son entité : pourquoi choisir l’Europe de l’Est ?

by Kévin

En matière d’implantation d’entreprise, tous les pays n’offrent pas les mêmes avantages. C’est ce qui justifie la plupart du temps, la ruée des entrepreneurs vers d’autres « terres promises » afin de faire plus de profits et alléger les charges liées à leur présence sur le marché. Sur le continent européen, les pays d’Europe de l’Est sont ceux qui offrent plus de facilités à ceux qui décident de s’y installer pour des affaires. Voulez-vous lancer les activités de votre entité en Europe de l’Est et vous désirez avoir plus d’informations sur les avantages d’un tel choix ? Êtes-vous attiré par des opportunités d’affaires en Europe de l’Est et vous désirez savoir à quoi vous attendre ? Vous désirez juste tout savoir sur les tenants et aboutissants d’une implantation de votre entreprise en Europe de l’Est ? Découvrez ici des réponses à vos questions.

Europe de l’Est : quels sont les pays concernés ?

De façon stricte, l’Europe de l’Est englobe les pays que sont l’Ukraine, la Russie et la Biélorussie. C’est la répartition qui peut être faite en s’appuyant sur les spécificités géographiques. Toutefois, en considérant les réalités culturelles le classement des pays gagne en extension. C’est ainsi que désormais, L’Europe de l’Est dont il est question ici regroupe la plupart des anciens pays communistes. On citera ainsi la Serbie, la République tchèque, la Croatie, la Lettonie, la Slovaquie, l’Estonie et la Lituanie. On n’oubliera pas aussi la Hongrie, la Moldavie, la Bulgarie, le Monténégro, la Slovénie, la Roumanie, la Pologne et la Macédoine. Il faut savoir que l’Europe de l’Est est encore plus connue sous l’appellation d’Europe orientale.

Que faire avant de choisir un pays de destination ?

Dans la plupart des pays sus-cités, les conditions de création d’une entité sont faciles. Ce sont des États qui ont les meilleurs standards en Europe en matière de facilités d’affaires. Toutefois, cela n’empêche pas d’étudier les spécificités de chaque pays pour s’implanter dans celui qui répond mieux à vos aspirations. Tenez ainsi compte de quelques facteurs comme :

  • le cadre juridique ;
  • le cadre fiscal ;
  • les caractéristiques du marché intérieur ;
  • les habitudes de consommation locales ;
  • le marché de l’emploi ;
  • et surtout, les perspectives de développement.

Cela impose donc de vous une information en profondeur sur le pays afin de comprendre le fonctionnement de son système juridique et de son marché des affaires. Vous remarquerez que pour votre entreprise, il y a forcément un État dont la réglementation en matière de création d’entreprises et la réglementation fiscale vous arrangent mieux que les autres. Par ailleurs, considérant la culture, la langue, le droit du travail local et l’état de l’économie du pays, vous pourrez avoir une idée sûre de la meilleure destination.

Les avantages de la création de son entité en Europe de l’Est

On ne cessera jamais de le rappeler, l’Europe de l’Est est de loin celle qui propose de meilleures conditions aux entreprises. En matière d’avantage, on peut nettement distinguer celles relatives à la facilité de circulation, à la main-d’œuvre et au marché de distribution.

À propos de la main-d’œuvre

C’est le premier atout. Pour toute entité, la question de l’embauche est primordiale puisque le fonctionnement de l’entreprise part de la disponibilité et de la compétence de son personnel. En Europe de l’Est, vous trouverez le profil d’employés que vous désirez. Si votre entité s’investit dans les domaines tels que l’agriculture, la construction, l’industrie lourde, la production industrielle ou le transport, le profil des employés de l’Europe de l’Est est justement celui qu’il vous faut. En effet, dans ces pays, l’expertise technique prime sur tout le reste. Cela vient du fait que cette région de l’Europe subit les influences latines et suit un modèle de type germanique. Conséquence : les pays d’Europe de l’Est offrent aux entreprises une main-d’œuvre douée et experte dans tous les domaines. Ceci, contrairement aux considérations selon lesquelles le marché de l’Europe de l’Est est sous-éduqué et sous-développé. Les salariés sont non seulement bien formés, mais aussi bien éduqués, ce qui permet à votre entreprise de se bâtir une réputation basée sur la qualité de la prestation. De façon spécifique, il faut savoir que ces pays disposent de travailleurs qui possèdent une expérience de plusieurs années déjà dans les voyages pour l’emploi dans l’Union Européenne. La population est jeune et celle-ci est moulée dans les réalités dont les entreprises étrangères font la promotion, ce qui facilite le travail. Mieux, ils se retrouvent parfaitement dans les emplois saisonniers où l’élasticité de l’embauche joue un rôle important.

Sur un autre plan, il faut souligner que la barrière linguistique n’est pas aussi pesante qu’elle le parait. La langue est certes éloignée, mais il n’est pas difficile de trouver des interlocuteurs qui parlent très bien anglais ou même d’autres qui manient tant bien que mal le français. En Roumanie et en Pologne par exemple, on retrouve beaucoup de locuteurs francophones.

Le marché de distribution : à portée de main

Dans un premier temps, il faut relever que la proximité des pays d’Europe de l’Est avec la France est une réalité. Il y a une quasi-absence de décalage horaire et les principales villes françaises sont à moins de trois heures d’avion des capitales de chacun de ces pays. Avec un camion, vous pouvez en moins de 48 heures livrer de n’importe lequel de ces pays. Si par contre vous avez comme ambition d’investir le marché local, le pays d’implantation lui-même en offre la possibilité. Les services et produits venant d’entreprises internationales sont déjà très appréciés sur le marché local et les conditions de distribution sont très avantageuses.

Vous pouvez profiter de votre statut pour conquérir le marché et vous imposer. À propos, les deux marchés les plus importants sont la Pologne et la Roumanie avec respectivement une population de 40 et 20 millions d’habitants. En Pologne par exemple, la croissance est de 3 % depuis plus de dix ans. De l’autre côté, en Roumanie, on peut noter une prévision de croissance de plus de 4,5 % par an pour les trois prochaines années.

À propos de la facilité de circulation

Les pays de l’Europe de l’Est font à part entière partie du bloc que constitue l’Union Européenne. Ceci a un avantage net sur les questions de formalités douanières et administratives. Les pays concernés étant déjà souples en ce qui concerne la réglementation des taxes, cet avantage vient comme un atout pour faciliter la vie à tout entrepreneur qui a décidé de créer son entité dans cette partie du monde. En Effet, ce qui pouvait constituer un frein pour l’épanouissement des différentes entités, c’est le cout relatif à l’exportation des produits.

Focus sur quelques pays d’Europe de l’Est

Sur le large plateau de pays composant l’Europe de l’Est certains attirent facilement l’attention en matière de facilité d’affaires et de fiscalité avantageuse. Ces pays sont entre autres : la Lettonie et la République Tchèque.

La Lettonie

Ce choix de destination pour la création d’une entité en Europe de l’Est a l’avantage de vous permettre de profiter d’un environnement économique et fiscal parfaitement légal. Ce pays est un très bon élève de l’UE et fait partie de ceux dont les banques sont sous le contrôle de la BCE. Implanter son entreprise en Lettonie, c’est par ailleurs lui donner la chance de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. En effet, dans ce pays d’Europe de l’Est, l’impôt sur les sociétés s’élève à seulement 20 % et compte uniquement pour les bénéfices distribués (dividendes). En Lettonie, il n’y a aucun impôt pour les sociétés dont les bénéfices sont réinvestis.

La République Tchèque

Comparativement à la France, ce pays propose aussi une fiscalité plus intéressante. Pour une société qui décide d’y créer son entité, l’impôt ne s’élève qu’à 19 % et l’impôt sur le revenu n’est que de 15 %. Il en est de même pour les bénéfices d’origine étrangère dont l’impôt est de l’ordre de 15 %. La TVA en République tchèque est de 21 %, et les charges sociales patronales sont de 34 %. Avec ce taux d’imposition relativement faible, vous pouvez permettre à votre entreprise de profiter d’une optimisation fiscale en parfaite légalité. Le pays est par ailleurs économiquement solide, politiquement et juridiquement stable.

La République est d’ailleurs un très joli pays qui attire du monde. Elle n’a peut-être pas la notoriété internationale de grandes puissances, mais elle est très riche sur le plan culturel. Sa capitale (Prague) n’est qu’à 1 h 40 d’avion de Paris. Cela facilite les allers-retours.

related posts

Leave a Comment