Home Entreprise Quelle est la démarche à suivre pour bien choisir un avocat ?

Quelle est la démarche à suivre pour bien choisir un avocat ?

by Kévin

Puisqu’il a une parfaite maitrise du fonctionnement d’une procédure, l’avocat est le seul professionnel en mesure de vous offrir une assistance juridique adéquate lorsque vous devez régler un litige ou que vous avez besoin de conseils pour préserver au mieux vos droits. Ce professionnel peut notamment intervenir dans différents types de situations ainsi que dans de nombreux domaines. Qu’il s’agisse par exemple de droit du travail, de vie familiale ou encore de droit des entreprises, ce spécialiste pourra vous offrir les conseils dont vous avez besoin ou alors vous aider à mener dans les meilleures conditions une action en justice. Pour bénéficier d’une excellente défense, il est toutefois primordial de recourir aux services d’un avocat expérimenté, professionnel et qualifié. Les informations ci-dessous vous permettront d’effectuer de manière judicieuse le choix d’un avocat compétent.

Bien identifier ses besoins

Avant de vous lancer dans la recherche d’un avocat, vous devez au préalable définir de manière précise vos besoins.

Il est en effet possible de recourir aux prestations de ce professionnel pour :

  • Bénéficier de conseils dans un domaine bien précis du droit ;
  • La rédaction d’un contrat ou des statuts d’une entreprise ;
  • Bénéficier d’une défense adéquate au cours d’une procédure devant les tribunaux (litige avec un professionnel ou divorce).

Une fois que votre besoin est identifié, vous pouvez ensuite déterminer plus aisément le type de professionnel auquel vous devez vous adresser. À l’instar des médecins, il existe des avocats généralistes et des spécialistes. En principe, les généralistes sont en mesure de s’occuper de tous types de dossiers. Dans les faits, ils se sont toutefois orientés au fur et à mesure dans des domaines particuliers sans pour autant avoir des certificats de spécialisation. Le plus souvent, les avocats généralistes se chargent des cas relatifs au droit du travail, de l’immobilier ou de la famille. Les avocats spécialisés ont en revanche fait valider de manière officielle par un certificat leurs compétences spécifiques.

Pour bénéficier des services qui vous intéressent, vous pouvez donc vous adresser aussi bien à un généraliste qu’à un avocat spécialisé. Cependant, pour avoir l’assurance de bénéficier d’une excellente assistance juridique, il est conseillé de s’assurer que le professionnel que vous contactez a suffisamment d’expérience et de compétences dans le domaine qui vous intéresse. Pour obtenir cette information, un simple appel téléphonique est en général suffisant, car un avocat consciencieux ne saurait prendre un dossier qu’il n’est pas en mesure de traiter, surtout si ce dernier est complexe.

Pour des problèmes très spécifiques, voire épineux, comme les statuts d’une société, le droit fiscal, le droit des brevets ou le droit de l’urbanisme par exemple, il est préférable de recourir aux services d’un avocat spécialisé.

Vous aurez ainsi l’assurance que le professionnel qui traite votre dossier dispose des compétences requises.

En outre, pour des cas beaucoup plus classiques et simples, vous pouvez indifféremment vous adresser à un généraliste ou un spécialiste. Il s’agit notamment des cas ci-après :

  • La restitution d’un dépôt de garantie ;
  • Le divorce par consentement mutuel ;
  • Le retard durant la livraison d’une marchandise ;
  • La contestation d’un congé locatif.

 

Ne pas effectuer un choix hasardeux

Lorsqu’ils ont besoin des services d’un avocat, beaucoup optent en général pour ceux des professionnels qui se trouvent près de chez eux. Cette solution peut être très pratique dans les cas où on sollicite l’expertise de l’avocat pour des missions de conseil comme la consultation juridique ou la rédaction de contrat. Cette option facilite également les échanges et les rencontres pour les procédures dont le déroulement s’effectue près du lieu de résidence du client. Si votre affaire est en fait jugée dans un tribunal qui se trouve loin de votre lieu de résidence, il est parfois préférable de choisir sur place un avocat.

Ceci s’explique en effet par le fait que ces professionnels dépendent d’un barreau et que chaque barreau se trouve rattaché à un TGI (Tribunal de Grande Instance). Un avocat est en mesure de vous offrir son aide partout en France. Cependant, lorsqu’il se trouve dans un autre Tribunal de Grande Instance, il a sauf dans les cas exceptionnels besoin des services d’un postulant pour la réalisation des actes de procédure. Le postulant désigne ici un confrère du barreau qui est rattaché au tribunal en question. Ceci entraine bien évidemment un surcout et il est pour cela préférable de choisir directement son avocat sur le lieu où se déroule l’affaire. Il faudrait pour ce faire être prêt à vous déplacer afin de le rencontrer et mieux lui exposer votre problème.

 

Trouver un professionnel qualifié

Pour bien choisir son avocat, le bouche-à-oreille constitue une efficace solution. Un avocat ne peut vous être recommandé par un proche que s’il est compétent et qu’il a donné satisfaction au proche en question. Il n’est en revanche pas conseillé de se faire défendre par un ami, par un membre de sa famille ou par une personne proche, car vos rapports risquent d’être plus compliqués au fil du temps. De plus, les risques de brouille sont très grands et il est préférable de ne pas mettre en péril la relation que vous entretenez avec ledit proche. Si dans votre entourage personne n’a été en mesure de vous donner les coordonnées d’un bon avocat, alors n’hésitez pas à consulter la liste des avocats auprès du barreau qui se trouve près de votre domicile.

Vous pourrez également vous rendre au tribunal d’instance de la ville où vous résidez ou même dans votre mairie. Des consultations gratuites peuvent également être organisées dans les maisons de justice, les mairies, les palais de justice ou les salons professionnels. En y participant, vous pourrez facilement avoir un premier contact avec le spécialiste dont vous avez besoin. Dans le cas où aucune de ces solutions ne vous convient, recourez à un annuaire téléphonique ou alors à un site internet comme www.must-av.com. Sur cette plateforme, vous pourrez aisément entrer en relation avec de compétents avocats spécialisés dans divers domaines du droit.

 

Faire preuve d’attention dès le premier contact

La première rencontre avec l’avocat que vous avez choisi est une étape qui revêt une grande importance, car il ne suffit pas qu’il soit près de chez vous où qu’il dispose des compétences requises pour vous offrir les meilleurs services. Il est aussi indispensable qu’un rapport de confiance s’instaure très rapidement entre vous et ce professionnel. De même, si vous avez recours à ses services dans le cadre d’un procès, il faut garder en tête que l’affaire peut avoir une longue durée et qu’elle peut aussi concerner votre vie privée ou intime, surtout s’il est question d’un divorce. Durant le premier entretien avec l’avocat, il faudra alors être attentif aux points ci-dessous :

  • Vous écoute-t-il avec attention ?
  • Pose-t-il des questions pertinentes ?
  • Exprime-t-il son avis dans un langage plutôt accessible ?
  • A-t-il l’air disponible ?
  • Est-ce qu’il parait compétent ?

Si le premier contact ne se déroule pas bien, n’hésitez pas à vous adresser à un autre avocat, car il est préférable de payer à deux reprises les frais de consultation plutôt que d’avoir à changer d’avocat lors du déroulement de la procédure. En général, ceci est plus coûteux que de ne pas donner suite à un avocat après l’entretien. Durant la prise de contact, il est par ailleurs conseillé d’exposer avec le maximum de précisions la situation qui vous pousse à contacter un avocat.

Même si cela n’est pas indispensable, il importe aussi d’apporter durant ce rendez-vous tous les éléments qui ont un lien avec votre affaire. Assurez-vous toutefois de ne laisser aucun document original à l’avocat. Prévoyez plutôt des photocopies que vous pourrez laisser au professionnel dans le cas où vous déciderez de lui confier finalement l’affaire.

À l’issue de cette première prise de contact, l’avocat peut vous demander une provision (une avance sur les honoraires). Dans le cas où vous hésitez encore à lui confier votre dossier, dites-lui simplement que vous avez besoin de temps pour réfléchir et que vous reprendrez éventuellement contact avec lui. Il ne vous facturera alors que la première consultation. Il importe en outre de savoir qu’il n’existe aucun barème en ce qui concerne les honoraires des avocats. Leurs montants pourront donc être très variables.

 

Se faire préciser les tarifs

Outre le fait qu’ils sont libres, les honoraires d’un avocat sont aussi fixés entre le client et lui. Durant la prise de rendez-vous avec ce professionnel, prenez le soin de lui demander des détails sur le tarif de la première consultation. Durant l’entrevue, assurez-vous également d’obtenir des informations sur le tarif de la mission. Ces dernières vous permettront aussi de savoir si vous disposez des fonds nécessaires pour assurer sa rémunération. Si tel n’est pas le cas, alors il faudra bien évidemment changer d’avocat.

 

Tous les détails sur les frais d’avocat

Les avocats peuvent être rémunérés suivant deux systèmes. Lorsqu’il s’agit d’une affaire simple dont la charge de travail peut être évaluée bien à l’avance, l’avocat peut vous proposer un forfait. Ceci est même obligatoire quand il est question des cas ci-dessous :

  • Une procédure de divorce ;
  • Une aide juridictionnelle partielle ;
  • Un avocat qui est payé par une assurance de protection juridique.

En ce qui concerne les autres affaires, les avocats procèdent à la facturation du tarif horaire. Elle varie beaucoup en fonction de l’expérience, de l’âge, de la difficulté du dossier ou de la situation du client. Cette facturation peut varier entre 100 et 750 euros de l’heure. Un honoraire de résultat qui sera par ailleurs facturé en fonction du pourcentage de la somme obtenue par le professionnel à votre bénéfice peut aussi s’ajouter. Un avocat n’a en revanche pas le droit de prévoir un paiement fondé seulement sur les honoraires de résultat.

Ce professionnel vous demandera aussi de régler des dépens et des frais. Il s’agit notamment des frais qui sont engagés au cours d’un procès. Ces derniers ne constituent en effet pas sa rémunération (frais d’expertise ou d’huissier par exemple). Dans le cas où dès le départ vous vous entendez sur une facturation au forfait, le professionnel ne pourra pas plus tard vous réclamer une somme plus importante que ce qui avait été prévu. S’il applique par contre une facturation horaire, il doit noter tout le temps passé ainsi que les démarches qu’il a effectuées pour le traitement de votre dossier. Il devra également vous tenir informé de tous ces détails.

Pour être sûr d’être payé, ce professionnel demandera le plus souvent des provisions au fil du temps. Une fois sa mission terminée, il devra vous présenter un compte bien détaillé sur lequel seront distingués les frais de la TVA et les honoraires. Si vous décidez en outre après le premier rendez-vous de confier votre affaire à l’avocat, demandez-lui de réaliser une convention d’honoraires (contrat qui détaille les conditions de rémunération de l’avocat. Pour éviter plus tard tout litige, ce document devra être précieusement conservé.

related posts