Home Finance Marché boursier : Comment réussir la négociation d’actions ?

Marché boursier : Comment réussir la négociation d’actions ?

by Kévin

Même si elles peuvent se révéler assez rentables, les opérations en bourse peuvent aussi dans certains cas être la source de grandes déceptions. En fonction de leurs compétences, de leur expérience et du système de transaction pour lequel ils optent, de nombreux opérateurs professionnels parviennent à obtenir chaque année d’importants bénéfices. Si vous aussi vous souhaitez en faire autant, alors il est primordial de procéder de la meilleure des manières. Pour ce faire, nous mettons à votre disposition dans cet article, des informations relatives aux attitudes à adopter durant la négociation d’actions en bourse.

Le marché boursier, qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé bourse, le marché boursier est en réalité un marché formel au sein duquel s’effectue la négociation des titres d’une entreprise, surtout des fonds propres.

Bien qu’ils existent sous des formes et tailles distinctes, ces derniers ont des caractéristiques communes qui incluent la plupart du temps des critères ainsi qu’un règlement à respecter si l’on veut en être l’un des membres. Notons que le marché boursier existe dans le but de permettre à de nombreux investisseurs de vendre ou acheter des actionsIl offre également l’opportunité aux entreprises de lever des fonds grâce à l’émission de nouvelles actions. La liste des marchés les plus réputés se présente comme suit :

  • La Bourse de New York où l’on peut négocier des actions incluant Ford, le groupe bancaire Citigroup et Boeing ;
  • La Bourse de Londres où l’on peut vendre et acheter des actions dans Unilever, HSBC et BP ;
  • La Bourse de Francfort où sont négociées les actions des plus grands industriels tels que BMW, Thyssen Krupp ou Daimler.

Le marché boursier est principalement composé de deux volets à savoir : le marché primaire et le marché secondaire. Pendant que la vente initiale d’actions par une entreprise privée au public s’effectue dans le marché primaire, les ventes ainsi que les achats subséquents des actions des entreprises ont lieu dans le marché secondaire. Hormis le règlement à respecter ainsi que les critères à remplir pour pouvoir adhérer à la bourse d’entreprise ou à la bourse particulière, il existe aussi des règles relatives aux actions qui pourront être négociées sur le marché boursier. Il est notamment question ici des questions de cotation en bourse.

Par ailleurs, des limites liées à l’étendue en fonction de laquelle des prix pourront chuter ou augmenter durant une séance de négociation pourront aussi exister. Dans certains cas, la bourse se tient elle-même derrière les diverses dettes des membres défaillants envers des clients. Pour qu’une bourse puisse en outre être prospère, il est primordial qu’elle soit reconnue comme équitable et juste. Elle doit aussi être considérée comme étant un lieu où tous les renseignements sont bien visibles et publics. Soulignons aussi que les séances de négociation s’effectuent à des heures de clôture et d’ouverture établies.

Apprendre la négociation des actions en bourse

L’une des meilleures manières de négocier des actions en bourse est de recruter un professionnel expérimenté et compétent. Puisqu’il existe actuellement un grand nombre de spécialistes réputés, vous n’aurez aucun mal à trouver le courtier en bourse qui saura vous donner les meilleurs conseils et vous aider à effectuer au mieux vos transactions. Si vous tenez par contre à réaliser vous-même vos diverses opérations, sachez que vous pouvez trouver en ligne de nombreux sites qui vous aideront à effectuer vos transactions. En dehors du fait que vous pourrez mieux contrôler vos opérations, le fait d’être votre propre courtier vous offre aussi la possibilité de faire des économies.

En donnant un ordre de bourse, vous pouvez par ailleurs vendre ou acheter une action sur le marché boursier. Cette solution vous permet en effet d’effectuer au meilleur prix une transaction boursière. Gardez cependant à l’esprit que la transaction pourra prendre du temps lorsque le marché évolue assez rapidement. Vous risquez donc d’obtenir un cours assez différent de celui dont vous aviez tenu compte à l’origine. Ici, l’idéal est d’opter pour l’utilisation de l’ordre à seuil de déclenchement. Ce dernier est en réalité un ordre qui a une limite. S’il est par exemple question d’une vente de protection, vous pourrez déterminer le tarif à partir duquel vous voulez vendre, ce qui vous évitera d’enregistrer des pertes d’argent.

Vous pouvez en outre opter aussi pour l’utilisation d’un ordre suiveur. Il est question ici d’un ordre qui a une limite inférieure ou supérieure en fonction de laquelle une action devra être vendue ou achetée. Toutefois, au lieu de rester fixe, le prix est à ce niveau indiqué en pourcentage. Puisqu’elle limite grandement les différents risques qui sont liés à la volatilité des différents cours, cette solution offre une certaine sécurité à l’investisseur.

Passer aux transactions

Ici, il est primordial que vous disposiez de suffisamment d’argent dans votre compte. Vous devrez donc vous assurer que vous avez à votre disposition le montant qu’il vous faut pour démarrer des négociations en bourse et aussi maintenir un compte. La réserve fédérale exige par exemple que toute personne qui effectue des négociations en bourse ait dans son compte la moitié au moins du coût de l’action qu’elle compte acquérir. Son pourcentage d’intérêt devra aussi être du quart du total de ses investissements. Gardez aussi à l’esprit que le marché boursier peut très vite changer et que la cote que vous avez peut de son côté ne pas être à jour. Pour avoir l’assurance de conclure une excellente transaction, l’idéal serait alors de trouver un service grâce auquel vous pourrez avoir en temps réel les prix.

Toujours dans l’optique de réussir vos transactions, prenez le temps de lire les différents tableaux de cotation boursière. Bien que ces tableaux soient d’excellents outils d’évaluation des actions, vous pouvez parfois faire face à certaines difficultés durant leur interprétation. Pour ce faire, avant de commencer, vous devez prendre le temps de vous exercer dans le déchiffrage des informations qui y sont indiquées. Vous pourrez alors repérer plus aisément les plus importants chiffres. Grâce à cette solution, vos décisions pourront être prises en parfaite connaissance de cause. Comme vous devez vous en douter, l’idéal est d’acheter des actions lorsque les cours sont au plus bas et de ne les revendre qu’au moment où ils remontent. Bien que cela soit une bonne idée, cette méthode n’est pas toujours applicable dans la réalité. Ceci est notamment dû au fait qu’il n’existe aucun moyen de procéder avec certitude à la prédiction de l’augmentation du cours des actions. L’idéal serait plutôt d’acquérir des actions qui montent en puissance et de les revendre par la suite avant que la baisse du cours ne soit amorcée.

Pour effectuer de bonnes transactions, il est par ailleurs indispensable de proposer aussi bien à l’achat qu’à la revente, de bons prix. Si les propositions que vous faites ne sont en effet pas réalistes, vous aurez de nombreuses difficultés à la fois au moment de l’achat que durant la vente des actions. Vous devez donc être raisonnable et ne surtout pas vous attendre à disposer d’une action au-dessus ou en dessous de la valeur actuelle du marché. Évitez aussi de vous fier uniquement au prix des actions. À ce niveau, il est conseillé de prendre également en considération la société dans son ensemble. Pour cela, renseignez-vous au préalable sur son rendement et ses bénéfices. Ainsi, même si elle coûte plutôt cher, une action peut valoir le coup dans le cas où l’entreprise fait assez régulièrement du profit. Soyez aussi réaliste, et ne pensez pas que le premier investissement que vous ferez se révélera être le nouveau Microsoft.

Pour pouvoir réussir sur le long terme, vous devrez donc vous efforcer à choisir les options les plus sûres et à prendre les décisions les plus adaptées. Évitez en outre la fraude en faisant preuve de perspicacité. Sur internet et dans la vie courante, nombreux sont ceux qui cherchent à vendre de mauvaises actions. Si une opération a l’air trop belle pour être vraie, il faudra donc vous méfier, car cela est probablement un piège.

Avoir une bonne connaissance du marché

Pour une bonne connaissance du marché, vous devez dans un premier temps faire des recherches. Pour ce faire, lisez le plus possible sur la question et essayez régulièrement d’approfondir la connaissance que vous avez du marché. Une fois les premières opérations effectuées, il est aussi recommandé de surveiller avec attention les secteurs au sein desquels vous réalisez vos divers investissements. Vous devrez pour cela suivre de manière constante l’évolution du marché ainsi que celle de la recherche. Informez-vous aussi sur les différents concurrents de votre entreprise. Bien que cela puisse sembler fastidieux, il est primordial de prendre le temps de bien s’informer et de réfléchir avant de se lancer. Si vous ne vous sentez pas prêt à mener toutes ces actions, alors optez pour le recours aux services d’un professionnel.

Toujours dans l’optique de réussir vos négociations en bourse, vous devez prendre le temps de vous familiariser au mieux avec le marché. Pour cela, consacrez assez de temps à l’observation de ce dernier afin de mieux comprendre son fonctionnement. Une fois que vous aurez une bonne maitrise du mode de fonctionnement dudit marché, vous pourrez alors enfin vous jeter à l’eau. À ce niveau, vous devez bien entendu examiner avec attention les différentes entreprises dans lesquelles vous décidez d’investir. Avant de passer à l’acquisition des actions d’une société, assurez-vous au préalable de sa pérennité et de son existence. Efforcez-vous aussi de disposer de suffisamment de renseignements sur sa situation financière. Si vous avez des doutes durant la recherche d’éventuels problèmes, n’hésitez pas à revoir votre décision. Pour éviter plus tard de mauvaises surprises, vous devez :

  • Vérifier les volumes de ventes, les profits, les fonds propres et les dettes de la compagnie dans laquelle vous souhaitez investir. Pendant que les dettes devront être en baisse, les ventes, les profits et les fonds propres doivent avoir une croissance régulière dans le temps.
  • Examiner le rapport dividende/prix, le coefficient de capitalisation de l’ensemble des profits, le taux d’endettement et le rendement des capitaux de l’entreprise. Vous aurez ainsi une idée beaucoup plus précise de son profil.

Une fois ces vérifications effectuées, vous devez ensuite penser au produit. Vous devrez donc garder à l’esprit que les investisseurs n’ont pas besoin d’événement de mode, mais plutôt d’options assez sûres. Au nombre des produits de première nécessité, l’on pourra évoquer par exemple les médicaments, le pétrole, les produits alimentaires et quelques équipements technologiques.

Vous devrez aussi penser à la performance sur le long terme. L’un des moyens les plus sûrs pour se faire de l’argent consiste en effet à investir de manière à gagner de l’argent de façon progressive. Les actions qui connaissent une croissance rapide peuvent aussi chuter assez vite. Prenez donc le soin d’opter pour des compagnies qui ont derrière elles un véritable succès et qui continuent à se comporter au mieux. Ceci est d’autant plus important quand on débute dans l’activité et qu’on essaye de comprendre le marché.

Réaliser de bonnes affaires

Vous devez à ce niveau penser à un recours à l’analyse. Il faudra donc apprendre à analyser de manière technique les informations dont vous disposez. Il faut aussi prendre en compte l’évolution du prix et de l’indice de l’action afin de pouvoir mieux anticiper les futurs résultats. Si une action est par exemple en hausse, depuis environ 6 mois, sa valeur peut continuer à augmenter, sauf si l’on assiste à une contraire évolution des données qui figurent dans le carnet d’ordres. Notons que les opérateurs les plus avertis font preuve d’un grand pragmatisme et évitent de se fier à leurs sentiments. Sachez par ailleurs que l’analyse technique est différente de l’analyse fondamentale. Cette dernière représente en effet un autre moyen de sélection des actions en bourse. Même si les deux solutions ont des avantages indéniables, aucune des deux ne peut servir de remplaçant à un investissement dans une valeur sûre.

Repérez par ailleurs les creux et les pics. Vous devez pour cela vous familiariser avec des notions de support, de tension et de résistance. La résistance et le support sont notamment considérés comme d’essentiels indicateurs pour les paliers, la montée des prix ainsi que les reprises. Soyez aussi cohérents avec vos différentes règles de négoce. Ceci est enfin primordial pour la rentabilité. Soulignons que ces règles vous permettront de décider le moment idéal où vous devrez acheter ou vendre vos actions. Même s’il vous arrive de perdre parfois, faites de votre mieux pour toujours respecter ces règles. Ne vous croyez également pas obligé d’effectuer tous les jours des négociations. Ainsi, s’il arrivait que vous ne vous sentiez pas vraiment à l’aise pour la réalisation d’une transaction, vous devez donc attendre et observer afin de prendre la bonne décision.

Pour pouvoir en outre approfondir vos connaissances, vous devrez trouver un jeu d’investissement qui utilise une fausse monnaie. N’hésitez donc pas à suivre des cours sur ce sujet. Faites aussi le nécessaire pour pouvoir mieux vous familiariser avec la pratique boursière, la prise de décisions et également l’analyse financière. Autant que vous le pouvez, lisez aussi le plus possible sur les transactions boursières. La plupart des opérateurs boursiers qui enregistrent d’importantes pertes ne lisent en général que des livres obsolètes. Ils n’achètent aussi que des indicateurs et systèmes dépassés sans avoir connaissance du fait qu’ils sont désuets et utilisés le plus souvent par le plus grand capital dans le but d’écraser les petits investisseurs. Pour finir, vous devez commencer de manière modeste et ensuite augmenter la taille du commerce au fil du temps. Il ne faudra bien entendu pas vous décourager si vous enregistrez de petites pertes au premier abord.


related posts