Home Entreprise Comment fonctionne l’annualisation du temps de travail ?

Comment fonctionne l’annualisation du temps de travail ?

by Kévin

Dans une entreprise la durée légale de travail pour un employé est de 35 heures la semaine. Pour permettre à tous les employés de mieux s’adapter à cette masse horaire, le législateur a prévu certaines dispositions. L’annualisation du temps de travail est l’une des dispositions prévues.

Elle consiste en la mise sur pied d’un contrat annualisé répartissant les horaires de travail des différents employés sur toute l’année. C’est une méthode de travail qui présente de nombreux avantages. Ici, découvrez le fonctionnement de l’annualisation du temps de travail !

L’annualisation du temps de travail : de quoi s’agit-il ?

L’annualisation du temps de travail est une technique de répartition utilisée en entreprise. Elle consiste à aménager la durée de travail de chaque employé sur l’année civile. La plupart des entreprises sont généralement confrontées à une variation du volume d’activités.

Cette variation se traduit par une augmentation ou une baisse des tâches à effectuer sur une période donnée. La mise en place de l’annualisation du temps de travail permet d’adapter les efforts des employés aux besoins de l’entreprise.

Ainsi, pendant les périodes de faible activité, ils peuvent travailler en dessous des 35 heures réglementaires. Lors des périodes de fortes activités, ils pourront travailler plus de 35 heures pour compenser les semaines creuses. Au final, les employés travaillent 35 heures en moyenne chaque semaine.

La mise en place de l’annualisation du temps de travail

La mise en place de l’annualisation du temps de travail se fait étape par étape. Certaines conditions soumises à un accord collectif sont indispensables pour un excellent contrat annualisé. Cette démarche peut concerner un service spécifique ou tout le personnel salarié de l’entreprise.

Dans un premier temps, l’employeur consulte les représentants du personnel afin d’étudier la possibilité de la mise sur pied d’un contrat d’annualisation. Les représentants du personnel sont les syndicats, les délégués du personnel ou le comité d’entreprise. Ils sont appelés à donner leurs avis sur ce projet en fonction des conditions actuelles des employés.

Si la mise en place de l’annualisation du plan de travail peut être effective, les représentants et l’employeur procèdent à un échange sur les modalités du contrat. De nombreux points sont abordés au cours de ce conciliabule. Il s’agit notamment :

  • de la masse horaire hebdomadaire pour chaque période ;
  • des heures supplémentaires possibles ;
  • de la perspective d’évolution de carrière au cours de l’année ;
  • des heures d’interruptions et de leur limitation ;
  • des modalités de rémunération.

Le contrat d’annualisation présente généralement deux possibilités de rémunération. D’une part, l’employeur verse un salaire proportionnel aux heures travaillées dans le mois. Dans ce cas, le revenu mensuel varie d’un mois à un autre.

D’autre part, l’employeur procède également à une annualisation du salaire en le lisant. L’employé perçoit ainsi la même rémunération durant tous les mois sur l’année. C’est une décision capitale qui doit nécessairement figurer dans le contrat annualisé.

Les différentes négociations entre l’employeur et les représentants doivent être sanctionnées par une convention. Elle doit être transmise à l’inspection du travail et aux différents employés. En cas d’avis favorable, l’accord d’annualisation doit respecter quelques conditions.

Il doit s’étendre sur une année civile uniquement. La masse horaire maximale est de 10 heures pour la journée et de 48 heures la semaine. Toutefois, pour des circonstances exceptionnelles cette condition peut connaitre des modifications sur dérogation de l’inspection du travail.

Les jours de repos, fériés et les droits de congés sont également des points importants abordés. Lorsque les négociations n’aboutissent pas, l’employeur peut toujours procéder à une annualisation du temps de travail. Cependant, elle s’étendra sur une période de 4 semaines au maximum.

Les avantages de l’annualisation du temps de travail pour l’entreprise

L’annualisation du temps de travail présente de nombreux avantages. Le recours à ce système permet à l’entreprise de disposer de la ressource humaine disponible lors de toutes les périodes d’activité. Il permet aussi d’éviter le chômage technique pendant les périodes de faible activité.

Par ailleurs, l’annualisation limite l’embauche d’employés intérimaires lorsque les tâches sont nombreuses. Grâce à sa répartition, l’entreprise peut gérer efficacement toutes ses activités. C’est une technique qui aide l’entreprise à faire des économies considérables.

La limitation des heures supplémentaires est un autre avantage à tirer de l’annualisation de la masse horaire. Les heures de travail sont définies de manière optimale suivant les besoins. De plus, elle permet à l’employeur de mieux gérer les ressources humaines dont il dispose. Il faut également noter que de nombreux logiciels existent pour la réalisation d’un tel système.

La gestion et le suivi de la masse horaire des employés dans l’entreprise constituent une tâche souvent complexe. L’annualisation permet de mieux répartir le temps disponible selon les besoins. C’est un bon système pour une gestion optimale des ressources humaines.

related posts