Home Entreprise Bien-être au travail : Importance des baromètres sociaux !

Bien-être au travail : Importance des baromètres sociaux !

by Kévin

Grâce à la digitalisation et à la mondialisation, l’univers des entreprises a connu un véritable bouleversement en l’espace d’une vingtaine d’années. Pour mieux suivre le rythme de toutes ces évolutions, les entreprises sont alors contraintes de faire preuve de réactivité et de flexibilité, ce qui met une certaine pression aux employés. Les dirigeants étant focalisés sur les objectifs de croissance, ils oublient très vite de prendre en considération le bien-être des collaborateurs. Les informations qui suivent vous permettront de comprendre l’importance du bien-être au travail ainsi que l’utilité des baromètres sociaux.

Mieux cerner l’importance du bien-être au travail

Lorsqu’une entreprise décide d’investir dans le bien-être de ses collaborateurs, elle instaure non seulement une bonne ambiance dans la société, mais elle parvient également à améliorer la productivité de ses salariés.

Ceci s’explique par le fait que lorsqu’ils prennent du plaisir à effectuer les tâches qui leur sont assignées, les collaborateurs gagnent la plupart du temps en performance. Le bien-être au travail est aussi important dans la mesure où il contribue à la réduction du stress chez les salariés. Lorsqu’ils sont moins stressés, ces derniers parviennent à mieux s’organiser, ce qui leur permet d’utiliser de manière optimale leur temps de travail. Les objectifs qu’on leur assigne sont quant à eux plus facilement atteints.

Le sentiment d’appartenance est par ailleurs renforcé chez un collaborateur qui est épanoui, et il a beaucoup plus envie d’évoluer au sein de la société. Lorsqu’elle favorise le bien-être de ses employés, une entreprise empêche donc de manière efficace la fuite de ses talents vers la concurrence. Pour améliorer le bien-être de leurs collaborateurs, les dirigeants des entreprises ont le choix entre plusieurs options à savoir :

  • Le réaménagement de l’espace de travail afin d’offrir aux salariés un espace professionnel qu’ils pourront personnaliser à leur convenance ;
  • L’ajustement de la politique de management ;
  • Le changement des méthodes de travail et des comportements ;
  • La mise en place d’un télétravail occasionnel ou régulier ;
  • L’organisation de diverses rencontres entre les collaborateurs et les dirigeants.

Pour pouvoir en outre disposer d’informations relatives au bien-être de leurs collaborateurs, les entreprises ont le choix entre divers outils très performants comme Octomine par exemple. Ce dernier intervient essentiellement comme un outil grâce auquel il est plus facile d’instaurer entre les collaborateurs un dialogue plus franc et plus direct. Dans la mesure où cet outil est à la fois anonyme et sécurisé, les salariés parviennent à s’exprimer librement sans craindre d’éventuelles représailles. Les dirigeants ont de leur côté la possibilité d’obtenir des informations fiables sur les conditions de travail de leurs collaborateurs, ce qui leur permet de mener des actions plus concrètes et plus efficaces.

La clarté et la transparence, d’importants facteurs à prendre en compte

Pour qu’un salarié puisse être satisfait sur le plan professionnel, il est indispensable que ses objectifs et ses résultats soient clairs et bien définis. Pour atteindre les objectifs qui lui sont fixés et réussir professionnellement, l’employé a besoin de bien cerner et comprendre son rôle ainsi que l’importance de sa contribution dans la société. Il est aussi primordial de définir au plus tôt des objectifs clairs afin qu’il soit en mesure d’atteindre aisément ses objectifs annuels. Il pourra ainsi mettre en exergue son potentiel et faire évoluer au mieux sa carrière au sein de la société. Il faut souligner ici que le manque de clarté peut la plupart du temps causer la démotivation de l’employé et au final avoir un impact sur sa performance. En l’absence de cette clarté, le salarié éprouve de nombreuses difficultés pour se sentir épanoui et satisfait sur le plan professionnel, surtout s’il a l’impression que sa carrière ne semble le mener nulle part.

Un salarié est par ailleurs plus efficace et plus impliqué lorsqu’il est convaincu que le succès de la société est également le sien. Pour pouvoir atteindre cet objectif, l’entreprise devra être transparente et ouverte avec ses collaborateurs. Ces derniers pourront ainsi mieux cerner la stratégie de la société et se sentir plus impliqués dans son processus de réussite. Il peut en outre être utile de concevoir un réseau intranet ou interne afin de tenir les collaborateurs informés des diverses actualités de l’entreprise. Il pourra par exemple être question :

  • Des nouveaux clients ;
  • Des initiatives internes des Ressources Humaines ;
  • De la performance de l’entreprise ;
  • Des changements de stratégie.

Les initiatives et programmes permettant d’améliorer les conditions de travail

Les responsables des ressources humaines des sociétés ou des organisations ont désormais pris conscience de la grande importance des diverses initiatives qui ont un lien avec le bien-être et la santé de leurs collaborateurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles ils placent ces initiatives au cœur de leurs stratégies RH. Soulignons que ces diverses initiatives peuvent selon le cas prendre des formes à la fois variées et diverses. En fonction de l’entreprise dont il est question, vous pouvez prendre des initiatives telles que :

  • La proposition de repas allégés au niveau de la cantine conçue pour le personnel ;
  • La proposition de services variés aux collaborateurs sur leur lieu de travail (masseurs, dentistes, médecins ou avocats) ;
  • La facilitation de l’accès à des séminaires et des formations à l’ensemble des collaborateurs ;
  • L’organisation d’événements de bienfaisance ou d’activités bénévoles qui visent à mobiliser l’ensemble des collaborateurs.

Bien évidemment, ces différentes initiatives sont interchangeables, mais ces dernières vous permettront d’avoir une idée des mesures que peut mettre en place une entreprise dans le but de rendre plus facile la vie des employés ainsi que leur bien-être. Lorsqu’il est propice au bien-être des collaborateurs, un environnement professionnel est en outre plus à même de fidéliser les salariés et d’attirer les talents. Il est donc évident que le succès d’une organisation ou d’une entreprise en dépend grandement.

 

Qu’est-ce qu’un baromètre social ?

Le baromètre social peut être défini comme étant un questionnaire que l’on remet de façon confidentielle et anonyme aux différents collaborateurs d’une entreprise dans l’optique de mesurer efficacement leur perception de la politique RH ou de la vie courante de la société. Le baromètre social peut porter sur un thème bien défini que l’on cherche à mesurer ou analyser ou alors sur un large choix de thématiques. On parlera dans ce cas de la mesure du climat social. Les baromètres sociaux permettent par ailleurs de réaliser un bilan des éventuels problèmes managériaux ou sociaux qui existent ou qui risquent de se présenter. Ils sont donc d’efficaces outils de gestion grâce auxquels les dirigeants d’une entreprise pourront facilement identifier les axes de progression et les zones de risque d’une organisation. Cette dernière permettra donc de corriger ou de prévenir les dysfonctionnements qui risqueraient de ralentir sa bonne marche.

Les baromètres sociaux sont donc de puissants outils de mesure de la performance d’une société ou d’un service dans son ensemble.

Grâce à ces baromètres sociaux, les dirigeants d’une société pourront obtenir une assez fine perception du climat social qui prévaut au sein de l’entreprise. Lorsqu’ils sont judicieusement déployés, les baromètres sociaux permettent de réaliser avec simplicité et efficacité, un audit bien précis sur les enjeux et sujets ayant un lien avec les ressources humaines ainsi que le fonctionnement de la société dans son ensemble. Les baromètres sociaux pourront également permettre d’appréhender et détecter les risques sociaux éventuels dans une organisation. Si vous souhaitez bénéficier d’une solution moderne et efficace proposée à un coût avantageux, alors optez sans hésiter pour l’offre promotionnelle BPI. Sans pour autant effectuer d’importantes dépenses, vous pourrez disposer d’un outil fiable grâce auquel vous pourrez obtenir des informations relatives au niveau de bien-être social de vos collaborateurs.

 

Mise en œuvre d’un baromètre social

En fonction de l’organisation, du service ou de l’entreprise, la mise en œuvre des baromètres sociaux pourra permettre de :

  • Mesurer le climat social ;
  • Mesurer une thématique RH bien précise ;
  • Mesurer l’acceptation et l’évolution d’un projet RH ;
  • Identifier les éventuels risques sociaux.

Selon les résultats que vous souhaitez obtenir, vous pouvez opter pour la conception de baromètres sociaux personnalisés mixtes, qualitatifs ou quantitatifs. À travers des indicateurs tels que le bien-être au travail, les manifestations de mal-être ou l’engagement de vos collaborateurs, les baromètres sociaux vous permettront en outre de prendre au moment adéquat les décisions qui s’imposent pour la bonne marche des activités de votre entreprise.

 

Connaitre les leviers et facteurs de bien-être au travail

Avant toutes choses, il importe de savoir qu’il existe de multiples facteurs de bien-être au travail. Même si certains peuvent être subjectifs et qu’ils dépendent en général des perceptions, nombreux sont ceux qui sont plutôt objectifs. Ces derniers sont en général plus faciles à interpréter à analyser, car il est question de paramètres concrets comme :

  • L’absentéisme ;
  • Le turn-over ;
  • L’évolution professionnelle ;
  • La sécurité ;
  • La santé ;
  • Les conditions de travail.

Ces différents éléments sont par conséquent de véritables indicateurs de bien-être au sein d’une entreprise. Dès que l’état des lieux est établi, ils permettront par ailleurs d’actionner les différents leviers grâce auxquels l’on pourra développer avec plus d’efficacité le bien-être des employés au sein d’une société, d’un service ou d’une organisation. Pour un résultat optimal, nombreux sont les dirigeants qui prennent en considération les critères ci-dessous :

  • Le sens qui a une influence sur le degré d’engagement et qui nourrit au mieux l’identité professionnelle ;
  • La reconnaissance du résultat, du processus de travail et de l’individu ;
  • Le cadre qui est fixé par les fonctions, les objectifs, les valeurs et les pratiques managériales ;
  • Le partage des joies, des succès et de la réussite professionnelle ;
  • Le soutien qui est manifesté pour l’accompagnement durant les périodes de changements ;
  • Le sentiment de justice ou d’équité et en cas de survenance de dommages, le besoin de réparation qui est requis pour la défense de l’identité professionnelle ;
  • La sécurité qui est indispensable pour l’affrontement des inquiétudes et des peurs au travail.

 

Comment utiliser au mieux les résultats issus des baromètres sociaux ?

Avant de se tourner vers un baromètre de bien-être, il est primordial qu’une entreprise définisse au mieux ses objectifs. Il ne faut donc pas se lancer parce que c’est à la mode, mais plutôt parce qu’on tient réellement à améliorer les conditions des collaborateurs. Pour ce faire, ces derniers devront se sentir entendus et écoutés. Durant la réalisation des enquêtes et analyses, il est également nécessaire de se préparer aux résultats, car ils peuvent ne pas être agréables à recevoir.

Une préparation permettrait alors d’anticiper avec calme et efficacité les décisions à prendre. Soulignons que la plupart du temps, les baromètres sociaux sont conçus de manière descendante. L’entreprise demande en effet aux collaborateurs comment elle se porte tout en mettant de côté l’aspect symétrique qui consiste essentiellement en l’expression de l’employé sur sa qualité de vie au travail. Le dialogue et l’écoute seront donc de mise pour que ce projet puisse atteindre les objectifs attendus. Pour que la démarche puisse être complète, elle devra aussi s’attacher à recueillir avec précision les données sociales, quantifiables et objectives, ainsi que la perception des salariés. Pour pouvoir améliorer le bien-être au travail des collaborateurs et par ce biais leur performance, l’entreprise devra alors :

  • S’appesantir sur ses forces et
  • Mesurer le mal-être des collaborateurs.

S’appesantir sur ses forces

À travers les baromètres sociaux, il est indispensable d’aborder l’amélioration de la qualité de vie au travail d’une manière à la fois positive et constructive.

Il est en effet essentiel de bien accompagner les transformations à effectuer en valorisant dans un premier temps les forces de l’entreprise. Pour changer les éléments négatifs, l’on pourra capitaliser par la suite sur le positif. Outre le fait qu’il offre une positive impulsion, le fait de s’appuyer sur les éléments positifs insuffle une véritable dynamique collective, ce qui a un effet positif sur le désengagement.

Mesurer le mal-être des collaborateurs

Pour obtenir une image véridique du bien-être des collaborateurs, il est recommandé d’effectuer une objective évaluation de l’ensemble des indices ayant un rapport avec leur potentiel mal-être. Lorsqu’ils ne sont pas accompagnés d’indices de mal-être, les baromètres du bien-être semblent en réalité assez partiels et incomplets et même parfois inutiles. Leur efficacité sera en revanche augmentée dans le cas où ils s’accompagnent de mesures objectives d’indicateurs de mal-être au travail. L’on pourra donc retenir ici que c’est la différence entre ces deux outils qui permettra d’obtenir les pistes d’actions les plus adéquates.

L’on peut en outre souligner le fait que diverses raisons peuvent amener les entreprises ou les organisations à s’intéresser à la dimension du bien-être au travail. Pendant que certaines le font dans l’optique de décerner un trophée durant le célèbre classement qui est réalisé chaque année par « Great Place to Work », d’autres optent pour cette solution afin d’améliorer les performances de leurs collaborateurs. Quoi qu’il en soit, la prise en considération du bien-être au travail des salariés constitue un impératif moral pour les dirigeants d’une entreprise. Pour obtenir les meilleurs résultats et ainsi être en mesure d’adopter au moment opportun les décisions qui s’imposent, il est primordial d’opter pour les baromètres sociaux les plus efficaces tels que Octomine par exemple.

related posts