Home Entreprise Risques d’incendie en entreprise : Comment les prévenir ?

Risques d’incendie en entreprise : Comment les prévenir ?

by Kévin

Comment prévenir les risques d’incendie afin de réduire la vulnérabilité de votre entreprise et assurer la sécurité du personnel ?

Les incendies font partie des risques majeurs qui menacent la viabilité des sociétés. Même si le nombre de victimes directes (morts, brûlés, intoxiqués par les fumées) est relativement faible, le risque économique est très élevé dans la plupart des cas. 70% des entreprises et industries victimes d’un incendie majeur disparaissent dans les mois qui suivent, en raison des dégâts économiques. Comment anticiper un tel scénario ? Découvrez dans cet article les mesures préventives de sécurité à adopter pour limiter les risques d’incendie en entreprise.

Évaluer les risques d’incendie dans les locaux

L’évaluation des risques d’incendie s’inscrit dans le cadre des démarches préliminaires de prévention. Pour prévenir les risques d’incendie, il faut commencer par une identification des origines possibles ainsi que des potentielles sources d’inflammations. Cela consiste en une première étape, à établir la liste des produits combustibles présents dans vos locaux. Vous devez ensuite étudier leur nature et connaître leurs caractéristiques physico-chimiques. Pour chaque combustible identifié, il est important de recenser son utilité ainsi que ses conditions de stockage et d’utilisation.

L’évaluation des risques d’incendie permet de définir les mesures de protection incendie les plus efficaces. Grâce à elle, vous aurez une meilleure connaissance des origines possibles d’inflammation dans vos locaux. Ainsi, vous pourrez prendre des mesures de prévention qui convergent parfaitement vers vos besoins en matière de sécurité incendie.

Installer les systèmes de sécurité incendie (SSI)

L’installation des systèmes de sécurité incendie (SSI) constitue une mesure de sécurité indispensable qu’il ne faut pas négliger. Les systèmes de sécurité incendie regroupent l’ensemble des équipements destinés à la collecte et au traitement des informations pour la mise en sécurité automatique des locaux en cas d’inflammation. Classés en cinq catégories (A, B, C, D et E), ils sont identifiés comme obligatoires dans tous les pays de l’Union européenne par la norme EN 54, depuis le 1er juillet 2013. Les SSI sont composés de deux sous-systèmes :

  • Le SDI (système de détection d’incendie) ;
  • Le SMSI (système de mise en sécurité incendie).

Le système de détection d’incendie (SDI)

Le SDI est un ensemble d’équipements permettant de déceler de façon aussi précoce que possible la naissance d’un feu.

Il est essentiellement composé de détecteurs automatiques d’incendie (DAI), d’indicateurs d’action (IA), de déclencheurs manuels (DM) et de l’équipement de contrôle et de signalisation. Les DAI (détecteurs automatiques d’incendie) se déclinent en plusieurs modèles, dont le détecteur optique et le détecteur thermique.

Ils assurent la détection des phénomènes liés à l’incendie ainsi que les débuts d’inflammation, permettant ainsi d’intervenir le plus tôt possible. Associés aux DAI, les indicateurs d’action (IA) servent à afficher la détection en externe afin d’inciter le personnel à l’action.

Vous l’avez compris, chacun des équipements du SDI joue un rôle bien défini dans la prévention des risques d’incendie. Mais, pour assurer un meilleur fonctionnement de l’ensemble du système, l’installation doit correspondre aux exigences des normes NF S 61-936 et NF S 61-970. Pour cela, assurez-vous de confier les travaux à un expert qualifié comme la société Gesip sécurité industrielle.

Le système de mise en sécurité incendie (SMSI)

Composé d’un CMSI (centralisateur de mise en sécurité incendie) et d’un DCT (dispositif commandé terminal), le SMSI est une des mesures de sécurité indispensables qu’il vous faut pour prévenir les risques d’incendie. Il permet de gérer la mise en sécurité incendie grâce à l’envoi d’ordres électriques automatiques ou manuels. Ce système permet :

  • De réaliser une évacuation sûre et rapide ;
  • D’empêcher la propagation des flammes ;
  • De simplifier l’engagement des secours.

Stocker les combustibles loin des sources de chaleur

L’incendie se déclenche uniquement en présence de trois éléments : un comburant, une source d’inflammation et un combustible. On parle du triangle de la flamme. Pour limiter les risques d’incendie, il faut éloigner ces trois éléments l’un de l’autre. Étant donné que le comburant est présent dans l’air qui circule, il est plus facile de contrôler le combustible et la source de chaleur. Pour ce faire, il est conseillé de stocker les combustibles loin des sources de chaleur.

Toutefois, il faut respecter le « point d’éclair » de chaque combustible (solvants, diluants, nettoyeurs, peintures, huiles…) afin de garantir une sécurité optimale. En effet, même étant loin des sources d’inflammations possibles, un combustible peut facilement s’enflammer en raison de la température de l’enceinte où il est planqué. Vous devez donc ranger vos combustibles selon leurs propriétés physico-chimiques.

Vérifier la qualité des installations électriques

La prévention des risques d’incendie en entreprise passe également par la vérification des installations électriques. 30% des incendies sur lieu de travail enregistrés ces dernières années en France découlent d’un défaut électrique. L’installation électrique constitue, en effet, une véritable source d’ignition. Pratiquement, tous les appareils électriques et les machines à moteurs électriques génèrent de la chaleur, accentuent ainsi les risques d’inflammation. Le câblage électrique (surcharge suite à une puissance trop élevée ou câbles mal isolés) et les éventuels faux contacts sont d’autres causes d’incendie provenant des installations électriques. Il faut donc vérifier régulièrement les installations électriques et procéder aux travaux de maintenance électrique, selon les normes internationales, afin de réduire considérablement les risques d’inflammation au sein de votre entreprise.

Inspecter régulièrement les appareils de chauffage

Pour limiter les risques d’ignition en entreprise, il faut également inspecter les appareils de chauffage. En effet, qui dit chauffage dit source de chaleur et transport d’énergie thermique ou électrique. Qu’il soit direct ou indirect, avec ou sans fluide, le système de chauffage comporte un certain nombre de risques qu’il faut prévenir pour éviter l’incendie.

Généralement, le chauffage a besoin d’un combustible pour assurer ses fonctions thermiques ou de séchage. Quel que soit le type de chauffage que vous utilisez dans vos locaux, veillez à éloigner les matières combustibles de la production de chaleur. Durant les inspections techniques, vérifier que les gaz de combustion sont évacués par un conduit réalisé en matériau incombustible.

Mettre en place les matériels de première intervention

La mise en place des matériels de première intervention est indispensable à la prévention des risques d’incendie en entreprise. C’est d’ailleurs une des mesures de prévention rendues obligatoires par l’ensemble des normes de la sécurité incendie. Il existe plusieurs types de matériels de prévention adaptés à diverses situations. Parmi ces matériels figurent les extincteurs et les robinets d’incendie armés.

Les extincteurs

L’extincteur est un appareil qui sert à éteindre un début d’incendie par des jets d’un produit extincteur sur la base du feu. On distingue plusieurs types d’extincteurs :

  • Les extincteurs à eau pulvérisée ;
  • Les extincteurs à eau pulvérisée avec additif ;
  • Les extincteurs à CO2 ou à neige carbonique ;
  • Les extincteurs à poudre.

Chacun de ces appareils s’adapte un type de feu donné. Par exemple, les extincteurs à eau pulvérisée sont utilisés pour les feux de classe A. Il ne faut pas les utiliser pour éteindre une flamme sur une installation électrique supérieure à la moyenne tension (1000 Volts). Pour ce qui est de l’extincteur à CO2, il convient pour les feux de liquides inflammables B et pour les feux d’origine électrique. Le CO2 agit par étouffement et par refroidissement. Quant à eux, les extincteurs à poudre s’adaptent aux feux de liquides inflammables et aux feux de gaz. Il est donc important de vérifier la nature des risques afin d’installer les extincteurs au bon endroit.

Notez que pour assurer une meilleure utilisation de ces appareils dans vos locaux, il faut qu’ils soient le plus accessibles possible. Veiller à ce qu’ils soient installés à des endroits libres et dégagés.

Robinets d’Incendie Armés

Le RIA (robinet d’incendie armé) est un autre moyen de secours de première intervention que vous pouvez installer dans vos locaux pour prévenir l’incendie. Le point important avec ce matériel, c’est qu’il doit être implanté le plus près possible du risque à protéger. Par ailleurs, il doit pouvoir atteindre tout point de la surface des locaux à risques. Il faut également noter que les robinets d’incendie armés se doivent d’être bien signalés afin de garantir une intervention rapide et optimale.

Former et informer le personnel

Il ne suffit pas d’évaluer les risques, d’installer les systèmes de sécurité ou de mettre en place les matériels de première intervention pour limiter les risques d’incendie au sein de votre entreprise. Vous devez également sensibiliser l’ensemble du personnel aux potentiels risques d’inflammation et leur prévention. Pour ce faire, il est conseillé d’inculquer au personnel les comportements à adopter et les réflexes qu’il faut avoir face à un début d’incendie.

Il faut également entraîner les agents au maniement des matériels d’extinction disponibles dans l’entreprise. Vous pouvez par exemple organiser des exercices d’évacuation réguliers pour aider vos employés à réagir conformément à divers scénarios nécessitant une évacuation rapide. Avec un personnel formé et sensibilisé, vous serez à même de prévenir efficacement les risques d’incendie au sein de votre entreprise.

Que retenir ? Les risques d’incendie en entreprise sont légion. Pour en venir à bout, il est important d’évaluer les sources potentielles d’inflammation et de stocker les combustibles loin de ces dernières. Il faut également installer les SSI et les matériels d’extinction afin d’agir au plus vite pour empêcher un début d’incendie de devenir un sinistre. Même si le risque zéro n’existe pas, vous pouvez assurer la sécurité de votre entreprise en adoptant ces mesures de précaution.

related posts

Leave a Comment