Home Finance 3 raisons de faire un renouvellement hypothécaire au Canada

3 raisons de faire un renouvellement hypothécaire au Canada

by Kévin

Votre contrat hypothécaire est arrivé à son terme alors que vous devez encore rembourser ? Il vous faut dans ce cas le renouveler. Bien sûr, à chaque renouvellement, vous devez évaluer vos options de financement en tenant compte de vos nouveaux objectifs. Pour davantage d’informations sur le renouvellement hypothécaire au Canada, continuez la lecture de cet article.

Changer de partenaire financier

Il est bien connu qu’une hypothèque bancaire dure de quelques mois à 5 ans, mais rarement plus. Bien souvent, il est impossible de rembourser intégralement le montant emprunté au terme de l’hypothèque. Dans ce cas, un renouvellement hypothécaire s’impose. Beaucoup, par paresse, par manque de temps ou parce que sous-informés, reconduisent systématiquement leur hypothèque auprès de la même institution financière sans forcément chercher à savoir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Et pourtant, lorsqu’arrive le terme de votre hypothèque, vous devriez vous faire aider par des courtiers ou autres experts du domaine pour comparer les opportunités de prêt et de remboursement offertes par les autres banques canadiennes. Ainsi, vous effectuerez un meilleur choix.

Quitter une banque pour une autre peut certes sembler compliqué, mais cela est bien meilleur que de se priver de bonnes conditions. Le travail, faudrait-il le souligner, doit commencer à votre niveau. Autrement dit, avant que votre banque ne vous envoie un avis de renouvellement d’hypothèque (21 jours avant le terme de l’hypothèque), vous devez commencer les démarches six mois ou un an avant le terme de l’hypothèque.

Certains contrats prévoient une reconduite automatique de l’hypothèque dès le terme initial prévu. Ça, il faut l’éviter ! Car vous pourriez ce faisant passer à côté de bien d’opportunités.

Retenez : Si après prospection vous réalisez être déjà dans la banque qui vous convient le mieux, il vaut mieux continuer avec cette dernière et vous épargner toute la paperasse.

Négocier des conditions de remboursement plus adaptées à vos projets et à votre situation financière du moment

Rembourser son hypothèque avant le terme de cette dernière inclut presque toujours de payer des pénalités. Ainsi, au moment de renouveler son prêt, il négociez des conditions qui vous arrangent plus. De préférence, faites-vous aider de votre courtier. Celui-ci dressera votre portrait financier et veillera à choisir la meilleure  institution financière selon vos dispositions en matière de taux, du montant restant à rembourser, de la fréquence de remboursement et de la durée dudit prêt. Ainsi, vous pourrez payer votre prêt plus rapidement et avec des taux plus intéressants !

Notez par ailleurs qu’au moment de contracter un prêt, vous devez choisir entre des taux fixes et des taux variables pour le remboursement. Renouveler son prêt offre la possibilité de passer d’un taux fixe à un taux variable et vice-versa. Selon les experts, pour une hypothèque d’une durée inférieure à 5 ans, il serait préférable de choisir des taux d’intérêt fixes. Au-delà, ils recommandent d’opter pour des taux de remboursement variables.

En clair, à l’approche du terme de votre hypothèque, vous pouvez changer de type de taux ; soit avec votre prêteur initial soit avec le nouveau. Mais il ne faut pas « changer pour changer ». Faites-le en fonction de sa situation.

Profiter des meilleures offres du marché

Ce n’est un secret pour personne ; les banques au Canada et dans le monde proposent chacune des taux de remboursement différents. Au Canada, ce taux est moyennement compris entre 2 et 3 % pour une durée comprise entre 6 mois et 5 ans. Ce qui représente l’une des moyennes les plus faibles au monde. Notez cependant qu’il peut arriver qu’en raison d’un facteur économique ou d’un autre, cette moyenne connaisse une hausse conséquente ou insignifiante. De même, elle peut connaître une baisse. Et quand les taux baissent, c’est une véritable aubaine pour les clients. Actuellement, notez-le, les banques canadiennes proposent des taux de financement très bas.

Enfin, soulignons qu’on peut bien renégocier son prêt sans changer de banque. Toujours est-il que les banques n’aiment généralement pas faire une nouvelle négociation de taux de remboursement. Car, ce faisant, elles perdent de l’argent. N’hésitez donc pas à entamer des négociations avec d’autres banques si celles-ci vous proposent des taux plus avantageux. Raison de plus d’ailleurs pour ne pas automatiser la reconduite de son hypothèque.

related posts

Leave a Comment