Home Entreprise La SCPI : qu’est-ce que c’est ? La définition complète !

La SCPI : qu’est-ce que c’est ? La définition complète !

by Kévin

Plusieurs alternatives existent pour réaliser un investissement rentable dans le secteur immobilier. L’astuce la plus courante consiste à acquérir un bien que vous revendez de manière à vous assurer une plus-value intéressante. Vous avez également la possibilité d’affecter personnellement ledit bien à la location. Cela vous garantit des revenus périodiques. Mais, une troisième stratégie permet à prendre des parts dans une société civile de placement immobilier. Un tel investissement se révèle plus rentable et plus sécurisé. Découvrez la définition du thème « SCPI », ses différentes catégories, ses nombreux avantages et son mode de fonctionnement.

La notion de société civile de placement immobilier

Dans le cadre d’une SCPI, des personnes physiques ou morales s’unissent pour effectuer des acquisitions de biens immobiliers. Différentes catégories de SCPI existent.

Signification

Une société civile de placement immobilier représente une structure qui fédère plusieurs associés autour de projets immobiliers d’envergure. Ce type d’entreprise effectue des achats de patrimoine immobilier ciblé dans l’ultime objectif de réaliser des profits ou d’engranger des avantages fiscaux à partager entre les partenaires. En effet, le but poursuivi diffère selon la nature de la société civile de placement immobilier.

Les catégories de SCPI

Vous pourrez choisir entre deux types de SCPI en fonction de vos objectifs :
  • une SCPI de rendement acquiert des propriétés immobilières professionnelles dont la location lui génère des profits redistribués aux associés. Les revenus des sociétaires restent proportionnels aux performances de cette entreprise ;
  • une SCPI fiscale fonde ses activités sur l’achat d’immobiliers neufs ou anciens qui lui font bénéficier d’avantages fiscaux substantiels variables selon chaque structure.

Pourquoi souscrire à une SCPI ?

Source : Reassurez-moi

En recourant à une SCPI, vous réussissez à investir dans des actifs immobiliers importants que votre seul capital ne pourrait acquérir. Vous profitez d’une mutualisation des capitaux. Pour acheter vos parts, vous pouvez librement utiliser des fonds propres ou solliciter un emprunt.

En prenant des placements dans des SCPI, vous réduisez sensiblement les risques locatifs. Vous pourrez diversifier vos investissements pour bénéficier d’une certaine quiétude et d’une maitrise de votre plan de remboursement, en cas de recours à un emprunt.

La souscription à une SCPI vous permet d’obtenir des revenus complémentaires immédiats. Cela représente des ressources additionnelles pour constituer un capital en vue de financer d’autres projets. Ces dernières pourraient également servir à une meilleure préparation de votre retraite. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser vos gains pour payer des études ou des loisirs.

En effet, le marché de l’immobilier reste en permanence en pleine expansion. Dans les villes de grande attractivité, vous pourrez aisément percevoir d’importantes ressources financières en devenant associé dans une SCPI locale. Le recours à ce type de société vous permet de diversifier vos placements. Vous pourrez retenir des SPCI à capital fixe ou variable. Vous intervenez en fonction de vos moyens. Une SPCI vous permet de rentabiliser votre investissement tout en restant à l’abri des contraintes et autres aléas liés à la gestion des biens immobiliers. Le choix d’effectuer des placements dans une SCPI apparait comme une évidence au regard des nombreux avantages dont vous profitez.

Les avantages d’une SCPI

En capital fixe ou variable, une SCPI reste sous le contrôle de l’autorité des marchés financiers. Pour y investir, vous achetez des parts dont la valeur nominale moyenne s’évalue à environ 1 000 €. Vous souscrivez librement pour le nombre de parts qui vous intéresse. Aucune acquisition minimale de part ne s’impose à vous. Cela permet à tout type d’entrepreneur de prendre des parts. Vous pourrez aisément intervenir dans une telle société en fonction de votre budget. Les entrepreneurs prudents peuvent commencer avec quelques parts avant d’effectuer des placements plus importants.

Avec une SCPI, vous avez la certitude d’obtenir des gains intéressants au prorata des parts acquis. La structure vous les transfère généralement de façon trimestrielle. L’investissement dans une telle structure vous fait profiter d’un taux de rendement assez élevé, susceptible d’atteindre 6 % pour les meilleures sociétés civiles de placement immobilier. Avec une SCPI, vous ne prenez aucun risque. Vous attendez simplement vos gains. La gestion incombe à l’entreprise qui ne pourra pas vous opposer une vacance locative ou des loyers impayés. Vous n’aurez pas à supporter des charges foncières ou de copropriété. Cela démarque ce type d’investissement de celui locatif. Pour minimiser les risques, vous effectuez des souscriptions au niveau de plusieurs sociétés civiles de placement immobilier. Une simulation vous permet d’identifier les SCPI les plus rentables pour maximiser vos gains.

Vous avez la possibilité de céder à tout moment vos parts pour obtenir de la liquidité. Certes, le SCPI représente un placement immobilier à moyen et long terme. Toutefois, vous pourrez échanger aisément vos parts sur un marché secondaire très actif. Généralement, la vente s’opère assez rapidement. En effet, plusieurs entrepreneurs désirent acquérir des parts alors que peu de personnes souhaitent s’en débarrasser. L’importante rentabilité des SCPI et la fréquence d’encaissement des gains renforcent la crédibilité de ce type de placement.

Dans quelle SCPI investir ?

Pour effectuer un placement dans une SCPI, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Votre analyse se fonde notamment sur :
  • l’ancienneté de la SCPI considérée ;
  • son envergure en termes de capital social, du nombre d’associés, du nombre d’immeubles et de locataires ;
  • la nature et la localisation des biens immobiliers ;
  • le poids et la qualité de chaque locataire de la SCPI ;
  • la liquidité des parts et la répartition du patrimoine ;
  • le taux d’occupation des immeubles le risque locatif ;
  • les achats et les travaux récents ;
  • les cessions d’immeubles prévus ;
  • la rentabilité de la SCPI sur les 5 ou 10 dernières années.

Avant de sélectionner une SCPI, vous devez opérer un diagnostic patrimonial. Cela représente une étape incontournable pour réaliser des investissements productifs. Seule une structure spécialisée comme scpi Valofi pourra vous assister efficacement. Elle vous offre d’ailleurs une analyse patrimoniale gratuite et sans engagement. Vous pourrez donc effectuer vos placements sans vous exposer des risques inutiles.

Comment souscrire des parts de SCPI ?

La prise de parts dans une SCPI se révèle assez simple. Elle n’impose pas des investissements importants et aucun nombre minimal de parts n’est requis. Vous pouvez également recourir au crédit pour acquérir vos parts. La souscription s’effectue indépendamment du type de capital de la SCPI. Les parts des SCPI à capital variable restent disponibles durant toute l’année. Le prix de souscription se détermine par la SCPI. Elle tient généralement compte de la valeur des immeubles fixée par un expert et des frais additionnels d’achat. Dans tous les cas, vous ne supportez pas de droit d’enregistrement.

Les parts de SCPI peuvent s’acquérir sur le marché primaire. Vous y accédez lorsque la SCPI réalise une augmentation de capital. Ces titres restent à la disposition de la clientèle durant une période définie. La SCPI fixe le prix de vente et ce dernier ne varie pas. À l’issue de la période déterminée, les ventes cessent. Pour acquérir des parts de la SCPI concernée, vous recourez alors au marché secondaire. Il s’apparente à une instance d’échange de gré à gré des parts de SCPI. Vous pouvez y souscrire des parts régulièrement. Dans ce cas, les prix ne demeurent pas fixes. Ils fluctuent en fonction de l’offre et de la demande. De plus, vous devez régler des droits d’enregistrement pour cette transaction.

related posts

Leave a Comment