Home Management La Job Reflection Curve et la carrière looping

La Job Reflection Curve et la carrière looping

by
job-reflexion-curve

Toute carrière a ses hauts et ses bas. Si ces vicissitudes nous préparent à affronter l’avenir, beaucoup de trentenaires semblent toutefois suivre une autre voie: ils passent d’un job à un autre, ne connaissent que des hauts et atteignent rapidement le sommet. Hélas, ils se rendent compte trop tard que cela leur coûte beaucoup d’énergie et qu’ils sont démunis en cas d’échec. Ils sont pris au piège d’une carrière looping destructrice. Explications !

Les hauts et les bas d’une carrière normale

job-reflexion-curve

Source : Bizz Magazine

Principe général de la JOB REFLEXION CURVE

Tant que la ligne suit un mouvement ascendant, on se situe dans une phase agréable, qui procure de l’énergie positive. Par contre, un mouvement descendant est ressenti comme quelque chose de déplaisant, qui suscite un sentiment d’impuissance et de colère et se trans­ forme parfois en cynisme.

La courbe en tant que processus d’apprentissage

L’axe horizontal est une ligne du temps qui traduit la manière dont nous réfléchissons à notre carrière. La courbe, elle, décrit un mouvement perpétuel comportant plusieurs stades, que la plupart d’en­tre nous traversent plusieurs fois au cours de leur carrière.

La courbe en tant que mesure d’énergie

L’axe vertical indique le niveau d’énergie. Tant que la personne se situe au-dessus de l’axe horizontal, elle dispose de suffisamment d’énergie pour changer les choses : en elle- même, dans l’équipe, dans l’entre-prise. Chez les personnes qui se trouvent en dessous de l’axe horizon­tal, le niveau d’énergie est trop faible.

0-. CALME Vous êtes bien dans votre peau, votre boulot vous motive. Vous n’avez aucune raison de vous investir dans une réflexion sur votre carrière.

1-. REVERIE Après un certain temps, selon l’ambiance du moment, vous vous menez à rêvasser sur la carrière idéale ou à vous plaindre de votre fonction actuelle.

2-. DISCUSSION Vous commencez à examiner vos possibilités de manière plus active.Vous feuilletez plus souvent les journaux d’emploi, lisez plus attentivement les petites annonces ou sondez vos connaissances, sans toutefois vous engager.

3-. ACTION le temps de la réflexion gratuite est révolu. Vous décidez de passer à l’action: vous écrivez des lettres de candidature et vous vous présentez à des entretiens d’embauche, en ayant une image très positive de vous-même.

4-. EUPHORIE… En cas de succès (nouveau job, nouveau boss), vous jetez un regard satisfait sur les efforts fournis…

5-. AGITATION… mais en cas d’échec, votre agitation augmente. Plus celle-ci dure, plus l’incertitude et le doute s’installent. Ils portent d’abord sur vos propres capacités, puis finalement sur votre avenir tout entier.

6-. PROTESTATION ou DENI
Le mécontentement va croissant. Certains l’expriment dans leur environnement et incriminent leurs collègues et leurs supérieurs. D’autres se persuadent que les choses ne vont pas si mal. Dans les deux cas, vous sentez votre énergie faiblir.

7-. CRISE La crise constitue un tournant: vous commencez à ruminer des problèmes qui ne vous occupaient plus depuis longtemps. Selon la gravité de la crise et votre âge, vous vous repliez de plus en plus sur vous-même et vous vous isolez. Seule consolation: une crise précède souvent une période de développement personnel. A long terme, sa résolution est, dans l’ensemble, très positive.

8-. RESIGNATION… Le détachement par rapport au passé, mais aussi aux exigences de l’avenir, marque une période
de résignation: votre niveau d’énergie est bas, vous vous coupez du monde extérieur et acceptez la situation.

9-. APATHIE A ce stade, certains prennent la décision irrationnelle de ne plus s’investir dans leur travail et d’attendre le départ à la retraite (ils cherchent à se valoriser en dehors du travail, dans leur famille ou dans leur passetemps, par exemple).

10-. RÉORIENTATION D’autres se rendent compte petit à petit qu’ils doivent prendre leurs propres responsabilités: ils sortent de leur isolement et essaient de donner un sens nouveau à leur carrière et à
leur vie.

11-12 EXPERIMENTATION et DECOUVERTE DE NOUVELLES PERSPECTIVES D’AVENIR En explorant vos propres limites, vous découvrez de nouvelles perspectives. L’énergie que vous consacrez à votre travail augmente à nouveau progressivement, vous laissez même tomber vos anciennes marottes. Vous portez ainsi un regard plus réaliste sur vous-même et votre entourage et vous faites une image plus sobre de vos désirs et de vos possibilités.

13-14 ELABORATION et EXECUTION DE PLANS Vous atteignez un nouveau sommet d’énergie et passez à l’acte. Vous vous trouvez dans une nouvelle courbe.

Et le piège qui guette la carrière du trentenaire : La carrière looping…

carriere-looping

Source : Bizz Magazine

Pas mal de trentenaires diplômés se complaisent dans une carrière looping euphorique. Leur carrière est une succession de nouveaux défis. Ils n’effec­tuent donc pas la courbe dans sa tota­lité (la ligne à points sur le graphique), mais sautent constamment d’une nou­velle action à une autre – une nouvelle mission, une nouvelle fonction – et éprouvent une grande satisfaction à les entreprendre. Mais c’est pour très vite se sentir inquiets et entreprendre de nouvelles actions, rechercher de nouvelles opportunités et se trouver de nouveaux défis. Ces trentenaires restent ainsi confinés dans la partie supérieure gauche de la Job Reflection Curve, où le niveau d’éner­gie est le plus élevé. Leur position est très stimulante pour eux, mais elle re­quiert aussi beaucoup d’énergie. Leur carrière menace de les épuiser.
Avec comme effet, un épuisement professionnel et le risque de Burn Out (voir harcelement.eu)

related posts

Leave a Comment