Home Entreprise Infrastructure réseau : présentation, rôle et importance en entreprise !

Infrastructure réseau : présentation, rôle et importance en entreprise !

by Kévin

La mise en place d’une infrastructure réseau constitue une obligation pour toute société moderne et ambitieuse. Celle-ci s’apparente à la charpente de votre organisation informatique. Le bon fonctionnement de vos équipements et logiciels en dépend. Elle favorise une transmission rapide et sécurisée de vos données. Découvrez le rôle et l’importance d’une infrastructure d’entreprise ainsi que ses exigences en matière de performance.


Présentation de l’infrastructure réseau

L’infrastructure réseau s’impose comme un outil indispensable aux entreprises en quête d’efficacité. Vous pouvez l’adapter aux besoins et aux priorités de votre société.

Définition du concept

Le réseau informatique représente l’ensemble des équipements et périphériques reliés physiquement ou virtuellement entre eux au sein d’une entreprise dans le but de partager des ressources ou des informations. Il constitue une succession de nœuds interconnectés via des chemins de communication. Avec la mise en place d’une infrastructure, les agents d’une société transmettent et échangent en toute sécurité des données. Ils accèdent à Internet et à des applications spécifiques. Cet outil peut également intégrer une plateforme de travail collaboratif. Les infrastructures réseau se démarquent généralement par leur portée géographique, la technologie exploitée pour le transfert des fichiers, les types de signaux ainsi que les connexions et les liaisons physiques utilisées. Pour installer une infrastructure performante, confiez vos projets à un intégrateur réseau et sécurité informatique. Un tel professionnel dispose des compétences, de l’expérience et du personnel qualifié pour exécuter de manière irréprochable les tâches relatives au provisionning de la VM, au pilotage et à la supervision réseau. Il pourra fournir des prestations liées à l’intégration, à la virtualisation et à la sauvegarde des données pour Microsoft, Linus et SGBD. Vous pourrez aussi le contacter pour des conseils et audits réseau.

Les différents types d’infrastructure réseau

Les intégrateurs de solutions informatiques proposent une multitude de réseaux. Ils se démarquent par des avantages et des inconvénients spécifiques. Votre prestataire devra vous assister et vous conseiller pour identifier l’infrastructure adaptée à votre entreprise.

  • Local Area Network (LAN)

Le LAN permet de réunir sur un réseau au moins deux ordinateurs. Il autorise le partage des serveurs de fichiers, des imprimantes ou des applications entre de nombreux postes d’une entreprise. Il assure un échange confortable et sécurisé d’informations entre les périphériques connectés au réseau. Le LAN reste prisé par les sociétés qui souhaitent transférer rapidement d’importantes données. Son débit peut atteindre 10 à 1000 Mbit/s selon la structure du réseau et le moyen de transmission exploité. Sa mise en place repose généralement sur le protocole Ethernet. Avec un LAN, la communication des informations s’effectue via des câbles de cuivre ou de fibre optique. L’intégrateur doit recourir à des éléments de couplages et des nœuds de distribution comme les concentrateurs (hub), les commutateurs réseau (switch) ou des ponts (bridge).

Le LAN devient WLAN (wireless local area network) lorsque l’implémentation du réseau local s’effectue par radio. Il prend également la dénomination de Wi-Fi. Cette technique repose sur les règles définies par les normes du groupe IEE 802.11. Le WLAN reste compatible avec un LAN Ethernet filaire et son intégration se réalise assez facilement, peu importe la taille du réseau. Comparativement à une connexion Etherner filaire, il offre un débit de données inférieur. Toutefois, vous avez la possibilité d’installer un répéteur pour amplifier le signal de votre Wi-Fi.

  • Metropolitan Area Network (MAN)

Le MAN convient aux grandes entreprises qui disposent de succursales dans de nombreuses villes à proximité l’une de l’autre. Le MAN constitue donc une infrastructure réseau à large bande qui connecte divers LAN géographiquement proches. Pour implémenter cette solution, l’intégrateur exploite des routeurs et des fibres optiques de haute performance qui garantissent un débit de transfert plus élevé que celui fourni par Internet. Les entreprises peuvent aussi opter pour le Wireless Metropolitan Area Network (WMAN). Ces grands réseaux de radio régionaux reposent sur la technologie WiMAX et les normes IEEE 802.16. Grâce au WMAN, une société peut installer des bornes WiFi ou des WLAN hotspots dans ses agences et succursales.

  • Wide Area Network (WAN)

Le WAN représente une infrastructure réseau qui couvre des zones géographiques assez vastes comme des pays et des continents. Il permet de relier un nombre illimité d’ordinateurs. Contrairement au LAN et au MAN, le WAN n’utilise pas l’Ethernet. Il exploite plutôt des techniques spécifiques comme IP/MPLS (Multiprotocol Label Switching), ATM (Asynchronous Transfer Mode), PDH (Plesiochrone Digitale Hierarchie), SONET (Synchronous Optical Network) ou SDH (Synchrone Digitale Hierarchie). Les réseaux étendus de type WAN appartiennent généralement à une organisation qui peut les exploiter en privé ou les louer. Les fournisseurs d’accès Internet recourent souvent à des WAN dans le cadre de leurs prestations.

  • Global Area Network (GAN)

Le GAN s’assimile à une infrastructure d’envergure planétaire comme Internet. Certaines entreprises peuvent mettre en place des réseaux isolés qui interconnectent une multitude de WAN à travers le monde. L’installation d’un GAN exige l’exploitation de fibre optique des réseaux étendus ainsi que la pose de câbles sous-marins internationaux ou des transmissions par satellite.

  • Virtual Private Network (VPN)

Un VPN exploite une infrastructure physique pour connecter virtuellement des systèmes informatiques. Il peut prendre la forme de l’un ou l’autre des réseaux énumérés ci-dessus. La transmission des données se réalise essentiellement par le biais d’Internet. Il peut s’utiliser pour relier gratuitement des ordinateurs à travers le monde entier. Le transfert des informations s’effectue via un tunnel virtuel qui s’établit entre le serveur VPN et le VPN client. Les VPN recourent à un système de cryptage assez performant pour garantir la confidentialité des données.

  • Le réseau MPLS

Le MultiProtocol Label Switching repose sur un système assez innovant de commutation d’étiquettes. Il s’utilise essentiellement au niveau des réseaux informatiques étendus qui transmettent des données importantes. L’attribution des labels aux paquets intervient à l’entrée du réseau. Le retrait s’effectue à la sortie.

  • Le réseau hybride

Ce type d’infrastructure combine à la fois le réseau MPLS (MultiProtocol Label Switching) et le VPN (Virtual Private Network). L’installation d’un réseau hybride représente une alternative économique. Il autorise un accès local à l’Internet public. Les sociétés recourent de plus en plus au réseau hybride.

Peu importe le type de réseau mis en place, le découpage fonctionnel distingue trois différentes infrastructures. L’intranet évoque le réseau privé d’une entreprise fondé sur les protocoles IP. L’extranet s’apparente à une extension de l’intranet tandis qu’Internet représente le réseau public le plus ouvert. Il relie les ordinateurs du monde entier.

Rôle et importance d’une infrastructure réseau

Une infrastructure réseau a pour objectif de centraliser les données d’une entreprise afin de simplifier leur échange sécurisé et la communication entre les agents. Elle instaure une plateforme de travail collaboratif. Elle contribue à une amélioration des procédures décisionnelles. Elle booste sensiblement la performance et la productivité de la société concernée. La mise en place d’une infrastructure favorise une réduction importante des impressions sur papier. Cet outil joue également d’autres rôles déterminants.

  • Une infrastructure réseau gère et sécurise l’accès à Internet. Cela se traduit par l’attribution à chaque agent d’un identifiant et d’un mot de passe. Celui-ci doit impérativement s’authentifier pour pouvoir travailler sur son poste. Cela limite les risques d’intrusion et de vol de données confidentielles.
  • Elle assure une gestion optimale de la connexion via le serveur. Celui-ci peut surveiller et filtrer les accès aux sites par le biais d’un système d’autorisation. Par exemple, il pourrait empêcher les collaborateurs d’atterrir sur des plateformes de jeux aux heures de service.
  • L’infrastructure de réseau permet également la sauvegarde en continu des données d’une société. Le serveur conserve automatiquement les fichiers sensibles et vous pourrez les récupérer en cas de suppression par erreur ou après un dysfonctionnement imprévu de votre ordinateur. L’enregistrement s’effectue généralement de manière chronologique. Cela garantit la disponibilité des documents originaux, y compris après leur modification.
  • L’infrastructure réseau a aussi pour objectif la sécurisation des données. Elle empêche que des informations confidentielles d’une entreprise restent à la portée des pirates et autres personnes malveillantes. La bonne configuration d’une infrastructure préserve une entité des intrusions extérieures. L’installation d’un pare-feu et d’un antivirus prémunit la société de toute forme d’attaque en ligne.

 

La mise en place d’une infrastructure réseau permet à une entreprise d’améliorer et de sécuriser ses procédures internes afin d’obtenir des résultats plus performants.
 

Les qualités d’une bonne infrastructure réseau

Diverses solutions existent pour la mise en place d’une infrastructure réseau. Pour bénéficier des principaux atouts de cet outil, vous devez vous assurer de la pertinence de vos choix et de la réactivité du système installé. Découvrez les critères majeurs que vous devez prendre en compte lors de votre analyse.

  • La performance des applications

Une excellente infrastructure réseau doit permettre un fonctionnement idéal des logiciels et programmes. Les agents ne pourront pas travailler dans de bonnes conditions s’ils ne parviennent pas à effectuer les opérations en temps réel. Assurez-vous donc que votre intégrateur a mis en place un réseau performant. Privilégiez des solutions capables d’améliorer la productivité des collaborateurs et de booster leur rendement.

  • Une infrastructure réseau modulable

L’environnement et les contraintes d’une entreprise évoluent constamment. Votre infrastructure réseau doit autoriser la mise en place de nouveaux produits et de fonctionnalités récentes sans entrainer des bugs. Optez pour un système modublable que vous pourrez adapter à vos exigences en matière de performances.

  • La continuité du système

Toute interruption de votre infrastructure réseau pourrait avoir de lourdes conséquences sur le fonctionnement normal de votre société. Les agents ne pourront plus exécuter leurs tâches. Les clients n’obtiendront pas satisfaction et l’entreprise perdra de l’argent. Privilégiez donc un système informatique qui garantit une disponibilité permanente du data center et un accès ininterrompu à Internet.

  • La sécurité

Une bonne infrastructure réseau doit garantir la protection de vos applications et de vos données. Elle doit mettre votre entreprise à l’abri des risques des attaques, des fuites ou vols des informations confidentielles. Vérifiez si le système a prévu des outils de sécurité performants et capables d’empêcher les intrusions les plus sophistiquées.

  • L’uniformisation des accès

Certaines infrastructures réseau comprennent différents profils d’utilisateurs. Ils autorisent la connexion des dirigeants, des collaborateurs ou des clients. Assurez-vous que votre système distingue différents niveaux de sécurité qui prend en compte les types d’usagers. Chaque groupe d’acteurs doit pouvoir accéder sans bug à des informations et à des applications bien précises.

  • La capacité de stockage

Une infrastructure réseau sauvegarde des données en continu. Cela exige un espace de stockage important. Votre système doit disposer suffisamment de capacité pour une conservation durable et pluri-annuelle des informations. Cela vous préservera des extensions onéreuses ou des migrations de fichiers complexes et peu pratiques.

Évaluation de la performance d’une infrastructure réseau 

Pour profiter véritablement des avantages d’une infrastructure réseau, votre entreprise doit mesurer périodiquement l’efficacité du système en place.

La QoE (Quality of Experience)

La QoE désigne la qualité d’expérience utilisateur. Elle évalue la satisfaction des utilisateurs de votre infrastructure réseau. Elle sert à mesurer la performance des prestations proposées. Elle tient essentiellement compte le temps de réponse après une requête. Votre entreprise doit fréquemment déterminer la QoE de son système informatique. En fonction des observations relevées, vous prenez des dispositions pour apporter des corrections techniques en vue de rétablir la performance de votre réseau.

Les KPI (Key Performance Indicators)

L’intégrateur de votre système doit définir des indicateurs clés de performance. Il devra les surveiller en permanence dans le cadre du pilotage et de la supervision de votre infrastructure réseau. Les KPI servent à mesurer et à évaluer l’efficacité des principaux paramètres déterminants.

Outils de protection d’une infrastructure réseau

Pour éviter tout dysfonctionnement de votre système informatique, vous devez mettre en place des mécanismes de sécurité capables de détecter et d’éliminer les attaques. Ils permettront à votre entreprise d’échanger les données et d’effectuer les opérations sans risque. Ils empêcheront les pirates de vous dérober des informations confidentielles et sensibles. De nombreuses solutions restent disponibles pour protéger une infrastructure réseau. Elles se combinent généralement. Dans tous les cas, votre intégrateur doit instaurer une politique de sécurité administrée par un agent qualifié. Le système doit imposer des mots de passer assez fort, voire un mécanisme de double authentification. En plus de ce dispositif, exigez la mise en place des principaux outils énumérés ci-dessous.

UTM (Unified Threat Management)

L’UTM représente un mécanisme de gestion unifiée des menaces. Il intègre de multiples fonctionnalités comme un pare-feu, un antivirus, un système de détention et de prévention des intrusions (IDS ou IPS), un filtrage de contenu applicatif. L’ensemble de ces éléments se retrouve dans un boîtier unique.

Un pare-feu

Également appelé firewall, ce système assure la protection de votre infrastructure sur la base d’une politique de sécurité assez stricte. Il fonctionne comme un intermédiaire entre le réseau local et ceux externes. Il vous permet d’autoriser certains accès et d’en bloquer d’autres. Il comporte un mécanisme de filtrage.

Un antivirus

Ce dispositif sert à détecter les programmes malveillants dans le but de les neutraliser et de les supprimer. Il scrute en permanence les différents supports de stockage ainsi que les données transférées. Il agit préventivement et déclenche des alertes pour signaler les éventuelles menaces. Il intègre généralement un logiciel anti-spam.

Hébergement d’une infrastructure réseau

Une entreprise doit sécuriser son système d’information. Elle doit donc installer son infrastructure dans un centre de données ou un Datacenter dans ses locaux ou à l’extérieur. Cet espace doit être ultra-protégé pour préserver les matériels et les fichiers des intrus et des intempéries. Vous devez y positionner des caméras de surveillance, un système de contrôle d’accès, un mécanisme d’alerte et d’extinction automatique des incendies. Vous avez l’obligation de mettre en place la climatisation pour prévenir les risques de surchauffe.

related posts

Leave a Comment