Home Finance Entreprises dans le secteur du CBD : Qu’est-ce qui explique leur croissance ?

Entreprises dans le secteur du CBD : Qu’est-ce qui explique leur croissance ?

by Kévin
Les naturels participent souvent à la constitution de remèdes ou de substances bien utiles. Malgré les grandes capacités thérapeutiques de ces extraits, certains demeurent prohibés en raison de divers effets secondaires qu’ils peuvent avoir. Ainsi, les drogues sont des substances nuisibles disposant toutefois d’impressionnantes propriétés curatives.

Le CDB est un extrait du cannabis qui connaît aujourd’hui un grand intérêt à l’échelle internationale. Il a d’ailleurs considérablement boosté le marché boursier du cannabis. Comment expliquer ce brusque changement ?

Présentation du CDB

Le chanvre, encore appelé cannabis, est une variété de plantes annuelles de la famille des Cannabaceae avec une certaine teneur en THC (tétrahydrocannabinol). Cette plante offre de nombreuses utilisations, notamment pour la construction, les cosmétiques, l’isolation phonique, l’alimentation ou encore la médecine. Les propriétés psychotropes du chanvre font toutefois son interdiction progressive dans les États du monde. Par ailleurs, il faut bien noter qu’à contrario certains États rendent son utilisation plus fréquente. Le CDB, abréviation de cannabidiol, est une molécule composant les nombreux cannabinoïdes présents dans le chanvre. Au détriment du composé le plus actif du chanvre, le delta-9-THC, le CDB est une molécule sans effet stupéfiant.

Ainsi, les variétés de cannabis contiennent diverses teneurs en CDB et en THC. Alors que certaines ont une plus forte composition en CDB, d’autres contiennent plus de THC. Il est important de notifier que le cannabis est illicite lorsque sa contenance atteint 15 % de THC. Découvert depuis les années 1963, ce n’est que récemment que le CDB a commencé à connaître une véritable expansion grâce à sa composition et à sa souplesse. En France notamment, un intervalle de dix mois en 2018 a suffi pour retrouver plusieurs boutiques qui proposent d’excellents services de produits dérivés du CDB. En effet, cet état de choses a été favorisé par la possibilité de disposer d’une substance avec une contenance très faible en THC et une forte concentration en cannabidiol. Vous pouvez suivre les actualités du CDB en France sur CDB Nation.

Ainsi, le CDB s’est grandement généralisé à plusieurs États du monde, suscitant un intérêt en constante évolution. Ce grand mouvement a entraîné l’activation et de grands mouvements du marché boursier sur cette substance. Le CDB se présente en effet aujourd’hui sous diverses formes, notamment celle d’huile, de fleur ou encore de produits alimentaires. Toutefois, l’utilisation du CDB continue de nourrir une certaine ambiguïté pour certaines raisons. Cette ambiguïté constitue jusqu’alors un facteur considérable dans l’état actuel de ce marché pourtant déjà bien ouvert. Les effets du CDB sont-ils positifs pour la santé de ceux qui en consomment ?

Les effets du CDB sur les consommateurs

La première des choses à savoir, c’est que, quelle que soit la forme sous laquelle se présente le CDB, il n’a aucun effet stupéfiant pour la santé. Avec cette substance, il n’y a pas de risque de psychotrope ou de se défoncer. Cette donnée capitale élimine ainsi toutes les affres ou conséquences que pourrait entraîner la consommation d’une véritable drogue. Par ailleurs, le CDB a bien certaines actions sur l’organisme. La molécule permet notamment de bloquer les effets addictifs de certaines drogues d’abus. De même, selon certaines études, elle permet de réduire des réponses au stress et de moduler les niveaux d’anxiété. Ces effets constituent à coup sûr de véritables atouts pour diverses personnes nerveuses, anxieuses ou exposées au risque d’addiction aux drogues.

Près de 86% des consommateurs du CDB estiment bénéficier d’effets positifs grâce à la substance.

Néanmoins, selon certains spécialistes, l’ensemble des effets de la molécule CDB ne serait pas entièrement cerné, notamment dans le secteur du système dopaminergique. En effet, le CDB favorise la production de dopamine qui est un neurotransmetteur favorisant la communication au niveau du système nerveux et influençant le comportement. La dopamine est indispensable pour les individus et permet notamment de renforcer des plaisirs abstraits comme écouter la musique. Elle joue également un rôle conséquent dans la motivation et la prise de risque. L’élargissement de connaissances psychoactives sur la dopamine pourrait révéler qu’elle crée des risques de psychoses et faire ainsi du CDB une substance à risque.

Aspects légaux du CDB dans certains états, notamment la France

De nombreux États interdisent la vente de drogues ou de produits stupéfiants présentant de véritables risques pour la santé et l’intégrité morale des personnes. Ainsi, l’usage, la vente, la culture et la possession de drogue comme le cannabis sont illégaux dans plusieurs pays et états. Le cannabis est classé comme drogue de niveau 1, ce qui représente une drogue à fort potentiel d’abus et sans usage médical reconnu. Toutefois, la principale raison d’interdiction du cannabis, c’est sa teneur en tétrahydrocannabinol qui est une substance hautement stupéfiante avec un effet psychoactif. En France également, c’est la consommation de THC qui est prohibée. Ainsi, les autres substances dérivées du cannabis peuvent bien être autorisées dans des domaines d’applications spécifiques. 

De même, le droit n’interdit pas le CDB et réglemente plutôt le chanvre, la plante dont il est issu. Le statut judiciaire du CDB n’est pas le même selon les pays. Comme la morphine qui est aussi un stupéfiant, la loi propose dans de nombreux états diverses situations qui rendent possible l’utilisation du chanvre. C’est le cas notamment des utilisations agricoles, commerciales ou industrielles. Pour exemple, la culture de chanvre est autorisée en France, pour des variétés de cette plante dont la teneur ne dépasse pas les 0,2 %. De plus, de nouvelles utilisations récréatives du chanvre voient le jour pour permettre de bénéficier d’atouts spécifiques. L’essentiel demeure d’éviter le THC qui est la substance fortement prohibée sur laquelle il n’y a presque pas de concession.

Les usages de la substance

Les domaines d’utilisation du cannabidiol étaient autrefois grandement restreints en raison de la nature de sa source. En effet, très peu de manipulation pouvait se faire sur cette substance. Le cannabidiol est aujourd’hui utilisé dans plusieurs domaines et revêt une grande utilité. Cette substance a connu un réel boom grâce à son utilisation de plus en plus récurrente dans différents composés médicaux. Ainsi, le CDB, d’après certaines recherches, serait très utile pour soigner des troubles comme :

  •  l’Alzheimer ;
  •  l’épilepsie ;
  •  le manque d’appétit ;
  •  le Gulumate ;
  •  les AVC ;
  •  la maladie de parkinson ;
  •  la dépression ;
  •  la sclérose ;
  •  des troubles neurologiques.

Les usages du cannabidiol s’étendent progressivement à de nouvelles fins bien utiles. Ne présentant à nos jours aucune limite pour la santé, l’utilisation du CDB se généralise de plus en plus dans plusieurs pays d’Europe, mais également aux États unis pour leur utilisation très importante. Le marché financier du CDB a ainsi connu sur un laps de temps récent de grandes fluctuations avec des possibilités d’enregistrer de considérables gains pour les acteurs du marché. En outre, certains pays ou États légalisent même la consommation récréative du CDB pour son caractère inoffensif.

Le chanvre et le CDB bénéficient ainsi d’une plus grande tolérance générale avec leur présence dans plusieurs nouveaux produits apportant des solutions efficaces à des troubles ou à des maux. Les bienfaits pour la santé proposés par ces nouveaux produits sont tout simplement efficaces, et la population en tient davantage compte. Par ailleurs, la disponibilité de technologies et d’outils encore plus performants permet d’assurer une terrible efficacité pour les séparations. Les nouveaux produits obtenus sont alors totalement respectueux des règles en vigueur dans les États spécifiques. L’huile de CDB produite lors de l’extraction du cannabidiol de la feuille de chanvre est un cannabinoïde utilisable dans divers procédés.

Les cours de la bourse sur le CDB

Le marché du cannabis légal a connu une véritable métamorphose, notamment en bourse. Cet état de choses a été favorisé par l’utilisation massive du cannabidiol CDB qui est une substance extraite de cette plante et qui, selon l’OMS, ne présente pas de problème pour la santé à contrario d’autres substances dérivées du cannabis. Ce produit a mis les poudres aux marchés avec sa fulgurante évolution en un brin de temps. Ainsi, selon les statistiques, le marché financier du cannabis représentait déjà en 2018 près de 40 milliards de dollars. Plusieurs entreprises et sociétés ont tiré un maximum de bénéfice de l’expansion de ce marché avec des profits atteignant d’incroyables proportions. Une société canadienne possédant 25 millions de chiffre d’affaires s’est introduite en bourse avec seulement 17 dollars et a aujourd’hui son cours d’action à plus de 25 milliards de dollars.

Ainsi, les particuliers, les entreprises et les sociétés qui ont rejoint ce marché ont pu se faire de véritables profits. Les retombées hallucinantes de ce marché se sont fortement répercutées sur différents États. Cela aurait d’ailleurs favorisé des décisions stratégiques de ces États pour faire évoluer le marché du cannabis légal. Le nombre de boutiques et de magasins spécialisés dans la vente de produits contenant le CDB a brutalement évolué. De même, les ventes de ces produits se font de plus en plus régulières et attirent davantage de monde. Cette situation laisse bien voir l’existence d’un super marché qui n’a nullement atteint sa limite. Le marché du cannabis légal présage en effet une évolution constante et progressive dans quelques années.

La situation de ce marché est bien intéressante et suscite un véritable intérêt des différents investisseurs qui toutefois peuvent encore émettre certaines réserves. Le cannabidiol, par ses nombreux atouts et ses utilisations, détermine un potentiel de développement énorme pour ce marché. Les perspectives d’avenir sur ce dernier sont en outre très intéressantes et représentent des données capitales aux investisseurs.

Les perspectives du marché du CDB en France

  • Une stabilité fragile


Si le marché du cannabis légal s’est fortement développé avec un réseau prenant de plus en plus d’ampleur et des ventes grandissantes, l’état de ce marché ne dispose pas pour autant de véritables garanties. En France notamment, diverses publications et décisions du gouvernement ont freiné l’ardeur des consommateurs qui, au début du mouvement, n’hésitaient pas à se mettre dans d’interminables listes pour s’arracher des produits spécifiques. En effet, divers produits supposés exempts ou respectant les proportions règlementaires en THC ayant fait l’objet de contrôle ont révélé des irrégularités. Ainsi, le cannabis à fumer même sous forme de CDB est interdit en France. L’impossibilité sans matériel performant et indiqué de révéler la véritable teneur en THC de ces produits pose un véritable problème.

Ceci constitue un facteur de doute aussi bien pour les consommateurs que pour les différents états. Les peines encourues pour non-respect de ces normes, bien qu’elles soient bien exécutées, ne règlent pas entièrement le problème. De même, le CDB, à priori inoffensif, continue de faire l’objet de divers tests qui pourraient en dernier recours révéler certaines limites. Ainsi, le marché du cannabis légal nourrit à juste auprès des différents acteurs une véritable instabilité. Ce marché demeure également sous le joug de décisions politiques et d’une législation du CDB qui pourraient avoir un effet dévastateur sur les ventes.

  • Un marché prometteur

Le potentiel du marché du CDB demeure certain avec d’incroyables bénéfices si ce dernier continue son expansion. Le CDB connaît en effet un intérêt colossal d’entreprises de divers secteurs afin d’améliorer et de faciliter des productions. En effet, le CDB pourrait intégrer de nombreux composés ou produits existants pour apporter des avantages nouveaux en matière d’efficacité, de sécurité ou encore de rentabilité économique. Le CDB tend ainsi à intégrer divers composés, divers produits pharmaceutiques de même que des produits commerciaux alimentaires ou industriels. Cette substance peut également intégrer des produits comme le vin, les gâteaux, les jus, les biscuits ou encore la bière. Elle aurait un apport qualitatif et représenterait un véritable trésor pour les amateurs de cannabis. Par ailleurs, ce marché possède déjà de véritables franchises bien structurées et faisant d’excellentes opérations financières.

La bourse aux États-Unis dans le secteur du cannabis

Les entreprises cotées en bourse, les investisseurs et les différents acteurs du marché boursier étudient en permanence les principaux marchés pour identifier les plus stables et les plus intéressants sur des périodes données. Depuis quelques mois, le marché boursier dans le secteur de la vente de cannabis légal a entamé une impressionnante ascension ayant fait le bonheur de plusieurs entreprises de divers continents. Les entreprises spécialisées dans le secteur du cannabis ont profité de l’état du marché animé par les spéculations boursières des investisseurs guidés d’une part par l’intérêt se faisant de plus en plus considérable pour la plante et d’autre part par les nombreux doutes planant dans ce domaine. Tilray, une entreprise canadienne cotée à New York a ainsi gagné jusqu’à 93 % en cours de séance.

En une journée, cette entreprise valant aujourd’hui près de 20 milliards de dollars a pu atteindre la capitalisation boursière de Renault au cours d’une journée. La spéculation effrénée n’a donc pas atteint sa limite, notamment dans ce nouveau secteur qui présage de très belles opérations. Une autre société canadienne, Cronos, a gagné 9,78 % sur ce marché. Les entreprises spécialisées dans le secteur du cannabis attirent ainsi de plus en plus d’investisseurs grâce à l’existence d’une réelle opportunité pouvant permettre de faire des bénéfices presque utopiques. De même, le marché du cannabidiol et du cannabis en général attire les investisseurs et les acteurs d’autres marchés avec qui il a des liens.

Le marché des boissons alcooliques, des laboratoires pharmaceutiques, des produits pharmaceutiques, des industries et bien d’autres encore peut également tirer d’excellents atouts des fluctuations dessinées, mais imprévisibles sur le marché du cannabis légal. Ces appels ne sont pas restés sans effet avec des géants de la production de boissons alcooliques qui investissent dans des entreprises spécialisées dans le cannabis. Constellation Brands qui vend les bières Modelo a notamment investi 4 milliards de dollars dans Canopy Growth. Le brasseur Moslon Coors s’est également impliqué dans ce marché. De même, certains géants de la production de boissons pensent s’inscrire dans ce marché en étudiant les possibilités d’introduire le CDB dans certains de leurs produits.

related posts

Leave a Comment