Redressement Judiciaire de FagorBrandt : vers un quatrième report

La CFE-CGC a participé au Comité Central d'Entreprise de FagorBrandt qui a eu lieu ce jour au siège social de Rueil Malmaison.

 

Maître Bourbouloux a annoncé qu'elle demanderait au Tribunal de Nanterre un nouveau report au 10 avril. En effet, ces deux semaines supplémentaires représentent le temps nécessaire à l'examen par la Justice Espagnole du recours de Cevital contre la décision du Juge de San Sebastien de céder les marques à 35 M€ au lieu de 25 M€. Les représentants de Cevital ont également indiqué qu'ils acceptaient de proroger la date limite de leur offre du 30 mars au 10 avril.

 

La CFE-CGC demande solennellement au président de la République, au Premier ministre et au ministre du Redressement Productif de tout faire pour que la cession de FagorBrandt à Cevital puisse se faire sans délai. La CFE-CGC demande également que les offres concernant la Vendée soient examinées rapidement afin d'éviter autant que faire se peut l'impact social sur les sites d'Aizenay et de La Roche.

 

La CFE-CGC souhaite également entamer dès que possible les discussions avec Cevital sur l'organisation future de la société afin de favoriser l'appel au volontariat et ainsi de limiter le plus possible les départs contraints.

 

Enfin, la CFE-CGC rend hommage à tous les salariés de FagorBrandt qui malgré la précarité de leur situation se battent au quotidien dans des conditions difficiles pour sauver l'entreprise et permettre ainsi aux différents projets de reprise de se mettre en place de la façon la plus efficace.

La CFE-CGC attend que les efforts fournis ne soient pas vains et qu'une solution heureuse soit trouvée.