Home Entreprise Conception de plaque professionnelle : Ce qu’il faut savoir !

Conception de plaque professionnelle : Ce qu’il faut savoir !

by Kévin

La publicité est interdite pour certains corps de métiers, bien que ce soit le moyen par excellence de se faire connaitre du public. Les professionnels libéraux sont surtout ceux concernés par cette interdiction. Et alors, il ne leur reste que la plaque professionnelle pour communiquer. La plaque professionnelle présente de grands avantages. Mais, dans le même temps, sa conception est soumise à des règles bien déterminées. Aussi, il ne suffit pas de concevoir et de mettre en place une plaque professionnelle. Il faut savoir l’entretenir. Qu’est-ce qu’une plaque professionnelle ? À quoi sert-elle et quelles sont les normes à respecter dans sa conception ? Combien coûte-t-elle et comment l’entretenir ? Nous vous proposons de découvrir ici tout ce qu’il faut savoir sur la conception d’une plaque professionnelle.

La plaque professionnelle, c’est quoi précisément ?

 

Par plaque professionnelle, on entend une enseigne spécifique qui sert à déterminer la localisation d’un professionnel. Ce sont surtout les professionnels libéraux qui s’en servent en la fixant à l’entrée du bâtiment où ils sont établis. Par exemple, lorsque vous notez à l’entrée d’un immeuble une enseigne sur laquelle il est écrit : « Notaire », il s’agit d’une plaque professionnelle. Ainsi, chacun est mis au courant du fait qu’un notaire exerce sa profession dans l’immeuble en question. Mis à part les notaires, la plupart des professionnels des métiers libéraux choisissent également de mettre une plaque professionnelle pour notifier leur lieu d’exercice. Au nombre de ceux-ci figurent :

  • les avocats ;
  • les huissiers de justice ;
  • les architectes ;
  • les médecins ;
  • les kinésithérapeutes ;
  • les infirmiers ;
  • les psychologues.

Quelle est l’utilité de la plaque professionnelle ?

La plaque professionnelle est utile pour plusieurs raisons. Déjà, elle assure davantage de visibilité. Il faut savoir que pour un professionnel libéral, concevoir et installer une plaque professionnelle est bien un impératif et non un luxe. En effet, c’est grâce à cette enseigne que le professionnel indique à sa clientèle potentielle ou confirmée sa localisation précise. Clairement, une plaque professionnelle fixée à l’entrée d’un bâtiment est la preuve que l’immeuble concerné est l’endroit où exerce le professionnel présenté.

La plaque professionnelle est donc le moyen de gagner en visibilité, surtout que pour des questions de déontologie, la législation n’autorise pas certains corps de métiers à faire de la publicité. La plaque professionnelle apparait alors comme le seul moyen véritable de se faire connaitre des gens.

La plaque professionnelle est par ailleurs un signe de professionnalisme et de légalité. En effet, une enseigne laisse présager du sérieux de la personne dans l’exercice de son métier. De même, c’est une preuve que le professionnel est reconnu par son ordre. C’est aussi la preuve qu’il est reconnu par les autorités publiques et a donc légalement le droit de faire son travail.

Les plaques professionnelles assurent enfin de communiquer de façon simple et efficace. De toute façon, peu de personnes se laissent convaincre par les professionnels qui versent dans la publicité tapageuse et excessive. À l’opposé, la plaque professionnelle se distingue par sa sobriété et a donc plutôt tendance à susciter la confiance du client. Celui-ci ne voit alors aucune raison d’être méfiant. Bien au contraire, il n’hésite pas à recourir le moment venu aux services du professionnel en question. Visitez le site de gravoplaque pour avoir de plus amples détails sur les atouts d’une plaque professionnelle. 

Quelles sont les règles régissant la conception d’une plaque professionnelle ?

On ne fait pas une plaque professionnelle sur un coup de tête. Il faut bien sûr réfléchir posément aux informations à y mettre et à leur formulation, c’est-à-dire aux mots qu’il conviendra d’employer. Mais encore, il faut également s’enquérir des règles à respecter en fonction du corps de métier du professionnel. Déjà, si vous êtes un professionnel libéral, retenez que vous n’êtes soumis à aucune contrainte en ce qui concerne la matière de la plaque ainsi que sa couleur. C’est au niveau du contenu et du format que les règles sont clairement édictées. Vous devez donc vous référer à la loi et au code de déontologie de votre corps de métier pour savoir ce qu’il faut ou ne pas faire.

Mais, il y a une interdiction générale qui frappe tout professionnel libéral : la plaque professionnelle ne doit pas être un outil publicitaire. Vous n’êtes donc pas autorisé à diffuser des messages publicitaires au moyen de votre plaque professionnelle.

La plaque professionnelle doit uniquement vous servir à indiquer votre emplacement et fournir des informations précises à la clientèle.

Les mentions à retrouver sur la plaque peuvent différer d’un corps de métier à un autre. Cependant, certaines de ces mentions sont communes à tous les corps. Il s’agit des renseignements incontournables que sont :

  • l’identité du professionnel (nom et prénom) ;
  • les diplômes ;
  • le logo ;
  • les jours de travail ;
  • les horaires d’ouverture et de fermeture.

Comme annoncé précédemment, la loi impose également des normes en matière de format. En effet, en fonction de votre corps de métier, vous disposez pour votre plaque professionnelle d’une taille maximale à respecter. Par exemple :

  • la plaque professionnelle médecin ou pharmacien est régie par le code de la santé qui fixe son format maximal à 30 x 25 cm ;
  • la plaque professionnelle justice est quant à elle soumise au code de la justice et concerne les avocats et les notaires. Les formats autorisés sont soit 25 x15 cm, soit 20 x 15 cm ;
  • la plaque professionnelle pour expert-comptable est réglementée par le code des devoirs professionnels qui recommande une taille de 30 x 20 cm ;
  • la plaque professionnelle artisan, enfin, ne doit pas avoir une taille dépassant les 30 x 40 cm.

Quelle matière utiliser pour concevoir sa plaque professionnelle ?

Pour la conception de votre plaque professionnelle, la loi ne vous colle aucune restriction dans votre choix de la matière. Vous êtes donc entièrement libre de choisir celle qui vous va le mieux. Vous devrez prendre en compte vos goûts, mais aussi le budget à votre disposition. De même, vous vous devez de tenir compte de votre clientèle cible.

En ce qui concerne la couleur, vous avez aussi toute la latitude pour choisir. Il vous faudra simplement vous entendre avec le concepteur sur le coloris approprié. En tant que professionnel libéral, vous avez le choix entre plusieurs matières que sont :

  • le plexiglas ;
  • le laiton ;
  • l’aluminium ;
  • l’alu souple ;
  • le PVC ;
  • le dibond ;
  • le verre ;
  • l’inox.

Chaque matière a des caractéristiques particulières qui la distinguent des autres. Les résultats obtenus ne sont donc pas les mêmes selon que vous portiez votre choix sur une matière plutôt qu’une autre. La meilleure façon d’opérer votre choix est de discuter avec le concepteur. De vos attentes ainsi que des informations que ce dernier a glanées au fil de ses années de pratique sortira alors la matière idéale.

Le plexiglas

Le plexiglas est la matière prisée pour une signalétique extérieure. À la fois souple et solide, il offre la possibilité de jouer facilement sur la couleur ainsi que les textes à y apposer. Le plexiglas peut donc être modelé à volonté et donne des plaques d’une grande brillance. Vous pourrez y faire poser pratiquement tout ce que vous désirez avec la manière dont vous l’entendez. Dans la limite de ce que la loi autorise, bien sûr.

Le laiton

Le laiton est la matière qu’il vous faut pour afficher votre côté VIP ! C’est sans doute la matière la plus stylée qui existe à l’heure actuelle pour confectionner une plaque professionnelle. Il est utilisable aussi bien pour une signalétique extérieure que pour une plaque intérieure.

Si vous désirez attirer l’attention de tous et donner un avant-goût de votre sérieux et professionnalisme, n’hésitez pas à choisir le laiton. Et sachez que le laiton n’est pas seulement remarquable pour son esthétique. C’est également une matière résistante qui pourra donc tenir sur la durée.

L’aluminium

L’aluminium est la plus résistante des matières à disposition pour la conception d’une plaque professionnelle. Il est réputé pour sa légèreté, sa malléabilité et sa résilience face à la corrosion. Sur le plan du rendu esthétique, l’aluminium n’a rien à envier aux autres. L’aspect de la plaque professionnelle en aluminium peut ainsi être soit satiné, soit brillant. Tous ces traits et surtout la longévité exceptionnelle de l’aluminium en font une matière de choix pour tous les professionnels libéraux en particulier les avocats et les médecins.

L’alu souple

L’alu souple est caractérisé par son coût très abordable. Mais, comme bien souvent dans ces cas-là, la qualité laisse à désirer. Et les plaques conçues avec cette matière ne durent pas bien longtemps.

Le PVC

Le PVC est l’un des matériaux les moins chers du marché et donc convient bien à ceux qui disposent d’un budget serré. De par son caractère souple, il peut subir un traitement approprié pour résister à la pluie comme au soleil. Seulement, en matière de résistance et de durabilité, le PVC souffre de la comparaison avec le plexiglas, le laiton et l’aluminium.

Le dibond

Le dibond en plus de ne pas être onéreux est une matière qui résiste très bien aux températures extrêmes. Les plaques professionnelles en dibond sont probablement les moins coûteuses.

Le verre

Le verre est un autre matériau que vous pouvez utiliser pour votre plaque professionnelle. Il est surtout apprécié pour sa grande finesse.

L’inox

L’inox est un alliage de fer, de carbone et de chrome, ce qui en fait une matière inoxydable et résistante face aux intempéries. Il convient donc très bien à un usage extérieur. Son caractère élégant en fait aussi une matière utilisable pour une plaque intérieure.

Quelle matière pour quelle profession ?

Les matériaux les plus populaires sont de façon générale le plexiglas, le laiton et l’aluminium. Plus spécifiquement :

  • les médecins et les pharmaciens choisissent surtout comme matière l’aluminium et le laiton ;
  • les avocats préfèrent, en ce qui les concerne, le laiton ;
  • les notaires jettent le plus souvent leur dévolu sur le plexiglas.

Dans les faits, les choix sont assez uniformes au niveau de certains corps de métier (avocats, notaires). Alors que dans d’autres, ils le sont moins (artisans) ou pas du tout (architectes).

Quelle police utiliser pour votre plaque professionnelle ?

Pensez à choisir une police à la fois facilement lisible et simple. En effet, vous devez veiller à ce que la typographie utilisée rende l’information aisée à comprendre et à assimiler. Les polices recommandées en signalétique sont surtout :

  • Arial ;
  • Helvetica ;
  • Verdana.

Faites preuve d’originalité et améliorez le design de votre texte en jouant sur le contraste et/ou en vous servant en plus d’une police manuscrite.

Combien coûte la conception d’une plaque professionnelle ?

Le tarif de conception de votre plaque professionnelle dépend en grande partie de ses caractéristiques et donc de sa matière :

  • pour vous faire livrer une plaque en PVC de 9 cm sur 3 cm avec deux lignes de gravée, vous devriez débourser autour de 5 euros ;
  • les plus petites plaques en aluminium sont d’une taille de 15 cm x 4 cm et valent 20 euros ;
  • la dimension de la plaque et le nombre de lignes à graver sont ce qui fait fluctuer les prix. Ainsi, toujours pour une plaque en aluminium, mais de 30 cm x 20 cm avec cinq lignes gravées, il faut prévoir 120 euros ;
  • les plaques en laiton coûtent de 25 à 125 euros, en moyenne ;
  • les plaques en plexiglas quant à elles valent entre 95 et 120 euros.

À noter que les tarifs avancés sont hors taxe et à titre purement indicatif !

Comment fixer sa plaque professionnelle ?

La pose d’une plaque professionnelle fait appel à deux points : le technique d’une part et l’administratif d’autre part. Pour ce qui a trait à la partie technique de la fixation, elle repose sur le support sur lequel la plaque doit être posée.

  • Sur un support lisse, vous avez juste besoin d’une fixation adhésive. Les plaques qui sont concernées sont celles posées sur une porte, un mur intérieur ou encore une vitrine de magasin par exemple.
  • Sur un support non lisse, il vous faudra par contre privilégier une fixation par vis.

Quant à la partie administrative de la pose de votre plaque professionnelle, elle renvoie au respect des normes en vigueur. Dans le cas où le professionnel libéral n’est pas propriétaire de l’immeuble ou du local, il lui faut s’assurer qu’il est autorisé à y fixer sa plaque. Il pourrait par ailleurs devoir se conformer à des limites de couleur, tout comme à des interdictions de matière. Un mode particulier de fixation peut également lui être imposé.

Tout professionnel qui envisage de poser une plaque doit également se renseigner auprès des services de l’urbanisme de la vile sur les éventuelles dispositions contraignantes.

Comment faire l’entretien de sa plaque professionnelle ?

La plaque professionnelle constitue un accessoire dont ne peuvent se passer les professionnels libéraux, car c’est le seul outil véritable dont ils disposent pour se faire connaitre. Ils sont en effet frappés d’interdiction de faire de la publicité. La plaque professionnelle doit donc être affichée en permanence à l’entrée du lieu d’exercice de l’activité du professionnel. Et pour qu’elle demeure attrayante et joue pleinement son rôle, elle doit être entretenue.

L’entretien d’une plaque professionnelle est étroitement lié à la matière avec laquelle elle a été conçue. Ainsi, certaines matières demandent à être entretenues moins fréquemment que d’autres. Par exemple :

  • deux ou trois séances de nettoyage dans l’année suffisent à faire garder à une plaque en aluminium son bon état ;
  • une plaque en laiton nécessite en revanche d’être nettoyée bien plus souvent. L’astuce pour réussir un bon nettoyage d’une plaque en laiton est la suivante : versez un peu de boisson Coca Cola là-dessus ! Après un moment, rincez la plaque et vous constaterez alors qu’elle est redevenue vraiment propre ;
  • l’entretien d’une plaque en plexiglas n’est pas aussi simple que celui d’une plaque en laiton, mais ce n’est pas pour autant compliqué. Pour ce faire, utilisez un produit à vaisselle. Attention ! Ne vous servez surtout pas d’un produit abrasif.

Voilà ! À présent, vous savez tout sur la plaque professionnelle. Vous savez précisément ce que c’est et ce à quoi elle sert. Vous savez aussi quelles matières vous avez à disposition pour sa conception. Vous êtes au courant de ce qu’en dit la loi et vous avez même une idée de son coût. Enfin, vous savez également comment l’entretenir pour la maintenir dans un état optimal. Il ne vous reste plus qu’à sauter le pas, faire votre choix et profiter des avantages de la plaque professionnelle.

related posts

Leave a Comment