Home Finance Quelles sont les assurances sont importantes pour votre entreprise et le gérant ?

Quelles sont les assurances sont importantes pour votre entreprise et le gérant ?

by
courtier assurance

Afin de protéger votre entreprise contre les imprévus, vous pouvez souscrire toutes sortes d’assurances : de l’assurance responsabilité civile à l’assurance incendie et à l’assurance accidents du travail. Ce n’est pas toujours sans obligation. La loi vous oblige à souscrire certaines assurances, d’autres sont recommandées. Passons en revue chaque assurance importante !

Quel intermédiaire d’assurance ?

Le meilleur choix pour vous assurer est un courtier en assurance indépendant, comme Go-Forward. Cela vous permet d’avoir un intermédiaire de confiance qui sera plus disponible et ne devra pas privilégier une compagnie en particulier.

Pourquoi une assurance obligatoire ?

assurance-obligatoireLe gouvernement considère que certains risques sont si importants qu’il oblige les entreprises à s’assurer contre eux. Le gouvernement veut protéger trois parties :

  • L’assuré lui-même
  • Tiers devenant victimes. De cette façon, le gouvernement s’assure que les victimes sont toujours indemnisées.
  • La société dans son ensemble.

Quelles sont les polices d’assurance obligatoires ?

Quelles assurances votre entreprise doit-elle souscrire ? Cela dépend. Nous faisons une distinction entre :

  1. Des assurances que chaque entreprise doit souscrire.
  2. Assurance obligatoire pour les entreprises qui exercent certaines activités.

Assurance obligatoire pour toutes les entreprises

En voici les plus importantes :

Si vous employez du personnel, vous devez souscrire une assurance accidents du travail, afin que vos employés soient assurés lorsqu’ils ont un accident du travail et qu’ils soient certainement indemnisés pour leurs dommages. Il est important que vous souscriviez cette assurance avant d’embaucher du personnel.

Pour toutes vos voitures de société, vous devez souscrire une assurance auto ou une assurance responsabilité civile automobile. Si vous possédez un véhicule utilitaire, vous devez souscrire une police d’assurance, tout comme vous le faites pour votre voiture particulière. La loi stipule que vous devez au moins vous couvrir pour les dommages que vous causez à un tiers en cas d’accident. C’est ce qu’on appelle la responsabilité civile.

Les dommages causés à votre propre véhicule ne seront indemnisés que si l’autre partie est responsable. Mais vous pouvez également être impliqué dans un accident dont vous êtes vous-même responsable. Il est également possible que la personne responsable ne soit pas connue, comme dans le cas d’un vandalisme ou d’un délit de fuite. Afin de recouvrer vos coûts, vous pouvez souscrire une police d’assurance tous risques.

Assurance obligatoire pour des entreprises spécifiques

En plus de ces assurances obligatoires générales, le gouvernement a imposé des obligations supplémentaires pour certains secteurs. Les plus courantes d’entre elles sont :

  1. Assurance responsabilité décennale des professionnels du secteur de la construction : obligatoire pour les architectes, entrepreneurs et autres prestataires de services.
  2. Les professionnels des professions réglementées devraient souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les fautes professionnelles. Cette obligation s’applique notamment aux comptables, avocats, architectes et médecins.
  3. Pour les endroits ouverts au public, l’exploitant est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile incendie et explosion.

Assurance obligatoire contractuelle

courtier assuranceEn plus des assurances légales obligatoires, il existe également des assurances contractuelles obligatoires. Deux parties qui concluent un contrat peuvent convenir que l’une des parties doit souscrire une police d’assurance. L’autre partie veut se couvrir avec ça. Par exemple, si votre entreprise contracte un prêt auprès d’une banque pour acheter une propriété, elle devrait normalement souscrire une assurance incendie. Par exemple, la banque s’assure qu’elle est toujours remboursée si la propriété brûle.

Quiconque ne souscrit pas une assurance contractuelle obligatoire est en rupture de contrat. Cela a de nombreuses conséquences : par exemple, l’autre partie peut refuser de se conformer à ses propres obligations.

Les assurances recommandées

Elles dépendent principalement des activités que vous effectuez avec votre entreprise.

Pour compléter votre statut social, les assurances suivantes sont recommandées :

  • Une pension complémentaire privée
  • Un revenu garanti d’assurance
  • Assurance des petits risques auprès de la caisse d’assurance maladie
  • Assurance hospitalisation

De plus, les assurances suivantes sont recommandées :

Assurance incendie

Si vous avez un local commercial, il est préférable de souscrire une police incendie. Il assure non seulement le bâtiment, mais aussi son contenu contre l’incendie. Les dommages causés par la tempête, la grêle, l’eau et la neige, les attaques et le bris de glace sont également assurés. De plus, dans le cadre de l’assurance incendie, vous pouvez également assurer d’autres risques : le vol, les pertes commerciales (voir ci-dessous) et la responsabilité civile du bâtiment (dommages causés aux tiers par les ascenseurs, antennes, mâts, etc.).

Vous pouvez abolir ce principe de proportionnalité en remplissant une grille d’estimation lorsque vous souscrivez la police. Cette grille permet à l’entreprise de calculer la valeur de la nouvelle construction du bâtiment. S’il est rempli correctement, vous serez toujours intégralement remboursé.

Conseil : Choisissez une assurance incendie adaptée à vos besoins

Assurez-vous d’avoir une assurance suffisante au début et d’avoir une police incendie adaptée au contenu croissant à intervalles réguliers. Faites de même pour la rénovation ou la construction neuve.

L’assurance Dommages commerciaux

Un coup de foudre, un incendie, un grave dysfonctionnement des brouilleurs, un orage violent, … Il est possible que vous ne puissiez plus travailler, ce qui fait baisser votre chiffre d’affaires.

L’assurance Bris de machine

Si vous travaillez avec des machines avancées ou coûteuses, une assurance peut être utile. S’il y a un défaut dans ces machines, l’assurance remboursera les frais de réparation.

La police d’assurance Tous Risques

Il se peut que vous ne puissiez plus imaginer la gestion d’entreprise sans ordinateur. Dans l’ordinateur, les dossiers des clients sont tenus à jour, la facturation et la comptabilité sont effectuées au moyen de logiciels spécialisés, même le processus de production est généralement entièrement contrôlé par ordinateur.

Vous pouvez vous assurer contre les dommages aux équipements électroniques, tels que les ordinateurs, causés par des circonstances extérieures (panne de courant, maladresse ou malveillance de la part du personnel) via l’assurance “tous risques”. Vous pouvez assurer non seulement les frais de réparation, mais aussi les frais de reconstitution des fichiers et les frais de remplacement éventuel des appareils, par exemple.

Risques de responsabilité

Chacun est responsable de ses actes. C’est le cas du particulier qui brise la boîte aux lettres de son voisin et, bien sûr, du travailleur autonome qui laisse tomber l’ordinateur portable coûteux pour réparer la maison de son client.

Le principe est simple. Quiconque commet une faute et, par conséquent, cause un dommage à quelqu’un d’autre est responsable et doit réparer le dommage. Les dommages peuvent être physiques, matériels ou immatériels. Cela inclut également le préjudice moral.

En tant qu’indépendant, vous êtes souvent responsable non seulement de vos propres actes, mais aussi de ceux de vos employés. Les dommages peuvent être élevés et il est donc conseillé de souscrire une bonne assurance. Qu’y a-t-il sur le marché ?

L’assurance Responsabilité civile ou RC

Cette assurance vous rembourse pour tout dommage subi par un tiers à la suite d’une erreur de votre part ou de la part de votre personnel pendant votre travail. En d’autres termes, la responsabilité de l’entrepreneur est assurée (RC signifie ” responsabilité civile “). La condition est que le dommage soit causé par et pendant l’activité professionnelle : le commerce de biens, la prestation de services, la fabrication de biens.

L’assurance RC après livraison

En tant qu’entrepreneur, vous êtes responsable du produit ou du travail que vous livrez à votre client. Que se passe-t-il si ce produit ou cette œuvre contient un défaut ou une imperfection qui cause des dommages à votre client ?

La RC assure la responsabilité pendant l’exécution des travaux. Après la livraison, le RC assure la responsabilité pour les dommages résultant de l’exécution des travaux ou après la livraison de la marchandise.

L’assurance transport

Supposons que vous transportez des marchandises qui ne vous appartiennent pas. Pendant le transport, quelque part sur un parking le long de l’autoroute, le contenu de votre véhicule est volé. Pour de telles situations, il y a l’assurance transport.

La responsabilité civile en cas d’incendie et d’explosion

Toute une série d’institutions, en particulier celles qui sont ouvertes au public, sont tenues de souscrire une assurance responsabilité civile incendie et explosion. L’opération ordinaire d’assurance incendie ou de responsabilité civile n’est donc pas suffisante.

Les établissements suivants, entre autres, doivent souscrire cette assurance :

  • les magasins de vente au détail dont la surface de vente et d’entreposage est supérieure à 1 000 m² ;
  • restaurants, friteuses et débits de boissons avec un espace public de +50 m² ;
  • les salles de danse, les discothèques et toutes les salles de danse publiques ;
  • hôtels et motels ;
  • des immeubles de bureaux de plus de 500 m² d’espace public.

En cas de doute, vous devriez consulter le maire (en pratique, généralement le service technique) de votre municipalité/ville.

La responsabilité des représentants de la société et des administrateurs

En cas de faillite, les administrateurs et les membres de la direction peuvent – dans certains cas – être tenus personnellement responsables des dettes de la société. Cela peut être fait lorsque, entre autres choses :

  • des erreurs de la part de la direction (par exemple, le fait de ne pas protester en temps utile contre la lettre de change ou le licenciement d’un membre du personnel sans motif valable) ;
  • en cas d’infraction à la loi (par exemple, surestimation du patrimoine immobilier au bilan, non publication des comptes annuels dans les délais ou absence d’amortissement) ;
  • en cas de violation des statuts (par exemple la pratique d’une activité imprévue ou l’écart par rapport aux règles concernant les signatures) ;
  • ou d’autres insuffisances (par exemple, accords de prix illégaux, violation des droits de propriété intellectuelle).

La responsabilité professionnelle

Dans un certain nombre de professions, ce n’est pas seulement la responsabilité civile qui peut être invoquée, mais il y a de réelles chances que les parties lésées saisissent les tribunaux pour faute professionnelle ou professionnelle.

C’est certainement vrai pour les professions du secteur médical, mais aussi pour les autres professions libérales et intellectuelles… Les compagnies d’assurance ont développé des polices spéciales pour ce risque, qui couvrent également la responsabilité civile.

L’assurance de l’aide juridique

Tous ces principes semblent logiques, mais dans la pratique, il n’est pas toujours facile de déterminer avec précision où se situe la responsabilité ou l’étendue des dommages.

Si les différentes parties ne parviennent pas à un accord, l’affaire devra être portée devant un tribunal. Vous devrez engager un avocat pour défendre vos droits.

Les frais de cette assistance juridique peuvent également être assurés. C’est pourquoi la couverture de l’aide juridique est liée à un certain nombre de politiques.

related posts

Leave a Comment