Home Finance 10 recommandations et conseils pour une gestion financière saine !       

10 recommandations et conseils pour une gestion financière saine !       

by Kévin

Bien gérer ses finances, c’est un besoin commun à tout le monde. Que vous soyez un entrepreneur, un salarié ou un particulier, vous avez besoin d’avoir un bon contrôle de vos flux financiers pour pouvoir réaliser vos projets le plus rapidement possible. Si la gestion financière est indispensable pour réussir dans la vie, elle est souvent considérée comme une lourde charge et une mission difficile, surtout pour celui qui n’a aucune connaissance en la matière. Pourtant, comme c’est le cas dans tout domaine d’étude, tout le monde peut avoir les bases nécessaires pour se tirer d’affaire. Découvrez ici des conseils utiles pour parvenir à une gestion financière saine.

Remboursez vos dettes  

Qu’on se le dise au début : l’endettement constitue un frein à l’autonomie financière. Dans la plupart des cas, cette situation complique la gestion financière et réduit le pouvoir d’achat. En général, personne n’aime se sentir bloqué par le manque de moyens financiers et il est parfois tentant de recourir au crédit pour régler certaines dépenses. Or, dans plusieurs cas, cette solution s’avère périlleuse. Petit à petit, le stress s’installe et il devient difficile, voire impossible, de se concentrer sur ses objectifs de vie. Il convient alors d’élaborer rapidement un plan efficace de désendettement pour éviter le surendettement.

Pour parvenir à une gestion financière saine, il est important de dresser la liste de toutes vos dettes (cartes de crédit, emprunts, factures, etc.). Une fois ce travail fait, vous saurez la valeur exacte de vos dettes. Vous pourrez alors établir un plan pour rembourser vos dettes dans les plus brefs délais. Si le montant total de vos dettes dépasse votre revenu, vous aurez un grand travail à faire pour avoir le cœur net. Il s’agira par exemple d’économiser certaines dépenses moins importantes (cinéma, shopping, etc.) pour payer vos dettes.  

Si vous avez plusieurs crédits à rembourser, il peut être intéressant de commencer par payer le maximum pour le plus petit crédit et le minimum pour les plus gros prêts. Cette démarche vous permet en effet d’éliminer rapidement les crédits à faible valeur. En outre, vous trouvez la motivation nécessaire pour rembourser le reste des dettes. Si vous n’y arrivez pas malgré tout, vous pouvez songer à comment faire une faillite personnelle pour payer la majeure partie de vos dettes par la remise de certains de vos biens. Ainsi, vous évitez :

  • la saisie de votre salaire ;
  • les coupures diverses ;
  • les poursuites judiciaires ;
  • etc.

Faites le bilan de vos avoirs

Une fois que vous finissez de rembourser vos dettes, vous devez faire un bilan afin de voir clair dans votre situation financière. Si cette tâche semble souvent rébarbative, il est tout à fait possible de bien s’en sortir en se dotant de certaines astuces. Il existe en effet des modèles prédéfinis qui permettent de connaitre facilement son « avoir net » à un moment donné.

En tant qu’individu, vous pouvez choisir n’importe quelle date pour faire le point de vos avoirs. Il s’agit généralement de noter :

  • la valeur marchande de vos biens personnels (bijoux, meubles, etc.) ;
  • la valeur marchande de vos véhicules ;
  • la valeur de vos espèces et le solde de votre compte en banque ;
  • la valeur marchande de votre demeure ;
  • les investissements (stocks, biens immobiliers, fonds communs de placement, etc.) ;
  • tous les montants qu’on vous doit ;
  • etc.

Pour une gestion financière saine, vous pouvez choisir de faire ce bilan une ou deux fois dans l’année. À noter que plus vous faites régulièrement un état des lieux de vos avoirs, plus vous avez la chance de mieux suivre l’évolution de votre patrimoine personnel.

Établissez un budget prévisionnel

Pour contrôler vos dépenses, il est indispensable de dresser un budget prévisionnel. Il s’agit en effet d’un tableau qui permet de répertorier l’ensemble de vos revenus et de vos dépenses pour vous aider à parvenir à une gestion financière saine. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, le budget prévisionnel n’est pas une succession de données et de calculs vagues. Il s’agit au contraire de miser sur des chiffres réels pour faire des projections sur une période donnée. Ainsi, il devient facile d’élaborer des hypothèses de développement personnel avec une certaine précision pour garantir la viabilité de vos projets. Retenez toutefois que les données peuvent varier d’une période à l’autre, puisqu’il ne s’agit que d’une prévision. Dans tous les cas, il vous revient de faire tout ce qui est de votre pouvoir pour équilibrer les choses.

Pour établir un bon budget prévisionnel, il est recommandé de consulter vos relevés de comptes mensuels et les factures que vous gardez. Calculez ensuite vos revenus et vos dépenses en utilisant par exemple ce formulaire. Si le résultat est négatif, vous devez identifier les dépenses que vous pouvez limiter pour parvenir à un équilibre budgétaire. Si le résultat est positif, vous pouvez songer à épargner ou à faire des investissements, ou bien les deux en même temps pour augmenter la valeur de vos avoirs.

Souscrivez un plan d’épargne

Si le budget prévisionnel aide à équilibrer ses revenus et ses dépenses, il permet également de se fixer des objectifs réalistes en matière d’épargne pour faire face à l’avenir avec sérénité. En effet, l’épargne est un amortisseur à la stabilité financière et il est important de faire de bon choix pour en tirer le meilleur. Avant de vous y lancer, sachez que le montant que vous épargnez importe peu. Ce qui compte, c’est le taux d’épargne. En pratique, un salarié qui perçoit 1 200 € le mois et qui épargne 150 € pratique un taux d’épargne de 12,5 %. Ce chiffre est bien plus intéressant que celui qui gagne 6000 € par mois, mais qui n’épargne que 300 €, soit 5 % de son salaire.

Il est important d’épargner pour une gestion financière saine. Cependant, il faut savoir comment le faire pour ne pas retomber dans le piège de l’endettement. Si votre budget le permet, vous pouvez stocker au moins trois mois de revenus pour constituer votre épargne disponible. Il s’agit en effet d’une partie de vos ressources qui n’est pas immédiatement consommée. Ce type d’épargne aide en général à couvrir les risques inhérents à la vie (baisse de revenus, sinistres, etc.) et à garantir une autonomie financière sur le long terme. En outre, votre épargne disponible permet de provisionner les dépenses contraintes (charge de copropriété, impôts, etc.). À noter que cette épargne peut être parfois utilisée pour financer vos projets à moyen terme (reconversion professionnelle, projets immobiliers…).

Évitez au maximum les dépenses imprévues

Dans un contexte où la publicité est de plus en plus agressive, il est souvent tentant de céder aux promotions au grand dam de sa trésorerie. La tentation devient plus forte lorsqu’on se rend compte qu’on pourrait réaliser un peu d’économie en achetant un produit en grande quantité qu’en l’achetant l’unité. Dans ce cas, il devient facile de faire des dépenses imprévues et de se créer ainsi des problèmes financiers. En donnant trop souvent la priorité aux bons plans, vous risquez de dépasser votre budget, ce qui pourrait vous plonger dans les dettes. Pour éviter cette situation, il vaut mieux s’en tenir à son budget et faire les choses dans la mesure du possible.

Pour une gestion financière saine, il est recommandé de consommer seulement ce que vous avez prévu pour le mois en cours. Si vous prenez l’habitude d’acheter des choses à crédit, parce que vous voulez coûte que coûte profiter d’un « bon plan », sachez que vous risquez de vous enfoncer dans un gouffre financier. Au début, on ne s’en rend pas vite compte.

Or, c’est généralement un créancier ici, un créancier là, et vous devenez en fin de compte un gros débiteur.

Prenez contrôle de la situation avant qu’il ne soit trop tard !

Maîtrisez vos charges fixes

Que vous soyez un salarié ou un professionnel indépendant, il est important d’avoir une connaissance parfaite de vos charges fixes mensuelles pour une gestion financière saine. Mais, très souvent, on a tendance à les minimiser. Et, quand on se hasarde à en faire la somme, on se retrouve parfois avec des ratios de charges fixes bien supérieurs à 70 % des prévisions. Dans ce cas, il est tout à fait normal de se sentir frustré par sa gestion financière.

Pour corriger la situation, il va falloir mettre en place une stratégie efficace qui permet de réduire les charges. Commencez par faire la liste des dépenses inévitables (repas, loyer, frais de transport, électricité, etc.). Ajoutez ensuite les charges secondaires comme les magazines, le goûter, les restaurants, les sorties entre amis et tutti quanti. Faites enfin la somme de toutes ces dépenses et notez le résultat quelque part.

Mensualisez vos dépenses

Lorsqu’il faut gérer plusieurs charges à la fois, on est souvent tenté de repousser certaines échéances dans le but de régler des problèmes financiers urgents. Parfois, cette procrastination est liée au prétexte de ne pas vouloir avancer de l’argent à certains fournisseurs ou à l’État. Or, cette manière de gérer ses finances ne permet pas toujours de réaliser ses projets. Selon le cas, vous pouvez utiliser ce qui est prévu pour des choses qui ne figurent nulle part dans votre budget. Et, quand vient le moment de régler les charges auxquelles vous n’aviez pas pu satisfaire, le stress s’installe.

En mensualisant vos dépenses, vous vous donnez toutes les chances de respecter vos prévisions à la lettre. S’il est important de bien provisionner ses charges sur les livrets bancaires, il faut se doter d’une bonne dose de rigueur pour honorer ses engagements. D’une part, ce choix vous aide à provisionner selon une fréquence donnée pour pouvoir couvrir l’ensemble des charges anticipées. D’autre part, vous trouvez le moyen de résister à la tentation d’utiliser cet argent pour autres choses.

Surveillez et systématisez vos flux financiers

Pour parvenir à une gestion financière saine, il est indispensable de suivre ses encaissements et ses décaissements au jour le jour. Il existe pour ce faire plusieurs solutions. En fonction de vos habitudes, vous pouvez choisir soit de tenir vous-même un tableau de gestion de vos flux financiers sur un tableur classique, soit d’utiliser un logiciel de gestion de trésorerie en ligne ou de déléguer le travail à un gestionnaire en ligne.

En dehors du suivi régulier, il est recommandé de systématiser vos flux. Ce choix vous permettra de limiter les erreurs lors de l’élaboration de votre budget ou de son évaluation. Aujourd’hui, les outils informatiques sont quasi indispensables pour une gestion efficiente des flux financiers. Même en tant que particulier, vous pouvez facilement trouver une solution fiable pour mieux gérer votre trésorerie. Il existe en effet des progiciels qui peuvent vous permettre de simplifier vos opérations bancaires et de prendre rapidement des choix pertinents dans diverses situations. Retenez toutefois que ces solutions innovantes ont un coût.  

Limitez ou supprimez l’utilisation des cartes à débit différé et des cartes de crédit

Les cartes à débit différé sont souvent plébiscitées pour leur praticité. Pourtant, elles ne favorisent pas toujours une gestion financière saine. Elles sont en effet une dette envers votre banque, ce qui peut fausser la vision que vous avez de vos dépenses. Selon la banque et les relevés bancaires qu’elle délivre, il vous sera difficile de faire une bonne lecture du solde de votre compte avant perception du nouveau salaire. Dans ce flou financier, vous risquez de vous endetter plus. Si vous devez utiliser ces cartes, il est conseillé de les réserver uniquement pour les frais professionnels que vous serez amené à avancer en attendant que votre employeur vous les rembourse.

À l’instar des cartes à débit différé, les cartes de crédit offrent également un certain nombre d’avantages. Cependant, elles sont à utiliser avec prudence. Elles sont généralement émises après signature d’un contrat de crédit et il est recommandé de bien lire la fiche d’information et les conditions du contrat avant d’y poser votre signature. Si vous devez les utiliser, prenez le temps de bien analyser vos besoins de crédit en considérant plus votre solvabilité que vos envies. Pour éviter d’alourdir vos charges, il est souhaitable de rembourser complètement le solde de vos comptes avant la date prévue. Autant que possible, minimisez le nombre de cartes de crédit pour réduire vos dettes.

Nouez une relation saine avec votre banquier

Même si vous suivez tous les conseils susmentionnés, il vous sera difficile, voire impossible, de réaliser vos projets sans avoir l’aide d’un banquier. En tant que spécialiste du domaine, votre conseiller bancaire vous aidera à faire des choix pertinents pour mieux gérer votre flux financier. Au lieu donc de le considérer comme un ennemi de votre progrès, vous devez apprendre à voir votre banquier comme un véritable partenaire avec qui vous pouvez entretenir une relation saine pour concrétiser rapidement vos rêves, sans pour autant vous endetter. Plus votre conseiller bancaire se sent à l’aise avec vous, plus il sera enclin à vous faire des propositions de financements qui répondent parfaitement à vos besoins. Vous pouvez toutefois solliciter l’aide d’un coach budgétaire si vous n’arrivez à avoir une bonne relation avec votre banquier malgré tous vos efforts.

Parvenir à une gestion financière saine, c’est le desideratum de beaucoup de personnes. Mais, pour atteindre cet idéal, certaines actions sont nécessaires. En suivant les recommandations et conseils de cet article, vous pouvez mieux gérer vos flux financiers pour réaliser vos projets dans les meilleurs délais.  

related posts

Leave a Comment